Proligue – J5

Saran tout en haut, Caen tout en bas

Dans le duel des relégués de Starligue, Saran a pris le dessus sur Massy et mène toujours seul la danse en tête de la Proligue. Battu par Créteil, Caen est seule lanterne rouge. Strasbourg a ouvert son compteur de points.

L’année dernière, l’opposition SaranMassy était un match pour le maintien en Starligue. Il est devenu cette année une affiche du haut de tableau de Proligue. Les hommes de Fabien Courtial, seuls en tête depuis deux semaines, avaient l’occasion d’enchaîner une cinquième victoire d’affilée, et ils n’ont pas failli dans leur mission. Portés par Romuald Kolle (9 buts) et l’inévitable Matthieu Drouhin (12 buts dont 5/5 pen.), les Saranais n’ont plus été menés au score ou à égalité au-delà de la 25e minute, et ont globalement maîtrisé la deuxième période. Saran s’impose 34-31 sur Massy, malgré les onze buts de Luka Brkljacic pour les Franciliens qui sortent de la première partie du classement.

Chartres et Dijon au contact

Derrière le leader, ce sont deux recalés aux demi-finales des play-offs la saison dernière qui complètent le podium. Après avoir lancé sa saison sur une défaite, Dijon signe sa quatrième victoire d’affilée, cette fois dans le Cotentin, à Cherbourg (25-28). Les Bourguignons se sont appuyés sur leur gardien Wassim Helal (photo), absolument irrésistible (20 arrêts, 48%). Longtemps devant au score, Dijon s’est fait reprendre par les Mauves emmenés par Youenn Cardinal (9 buts), qui passent même devant (20-19, 42′). Après un temps-mort d’Ulrich Chatoudeaud, Dijon a renversé la situation en sa faveur avec un 5-0 (20-24, 47′) et a bien géré le dernier quart d’heure. Chartres complète le podium avec une victoire importante remportée à Sélestat, pour un remake des demi-finales de l’an passé (24-27). Les Chartrains ont pris l’avantage en première période et n’ont pas été rejoints dans la deuxième. Le duo Serhiy Onufriyenko (7 buts) – Youssef Ben Ali (8 buts) a encore fait des étincelles. Sélestat encaisse sa première défaite du championnat, mais reste dans le top 5.

Strasbourg se lance enfin, Caen toujours à zéro

Dans le bas du classement, un petit trou s’est créé avec cinq équipes par rapport au reste du championnat. Nancy n’en fait pas partie, grâce à son succès obtenu à Vernon. Une victoire qui s’est jouée à rien, à un penalty transformé par Yann Ducreux une fois le temps écoulé (26-27). C’est la première victoire de Nancy à l’extérieur cette saison, ce qui lui permet d’accéder à la première partie de tableau. Le SMV, de son côté, reste à deux points, ex-æquo avec Nice et Grenoble. Le Cavigal recevait le promu ce samedi, et les deux équipes n’ont pu se départager, malgré une dernière minute très excitante avec deux temps-morts posés (28-28).

Une quatrième équipe est à deux points : Strasbourg, battu lors de ses quatre premières sorties, a ouvert son compteur de points en s’imposant face à Limoges (32-31). Auteurs d’un excellent début de rencontre (13-7, 20′), les Alsaciens ont compté jusqu’à neuf buts d’avance (26-17, 40′). En tête de six buts à cinq minutes de la fin (32-26), l’ESSAHB s’est fait peur en fin de rencontre en encaissant un 5-0, mais Limoges ne parvient finalement pas à égaliser. Les Limougeauds quittent le top 5 du championnat. Strasbourg, de son côté, laisse Caen seule équipe à zéro point. Les hommes de Pascal Mahé (photo de tête) étaient du côté de Créteil ce vendredi. Menés mais au contact, les Vikings ont fini par plier complètement en fin de rencontre sous les assauts de Boïba Sissoko (8 buts, photo) et ses coéquipiers, qui se sont imposés de six buts (29-23). Créteil reste invaincu à domicile et rejoint Sélestat dans le top 5 du championnat. Pour Caen, le match à domicile contre Grenoble samedi prochain est la rencontre à ne surtout pas rater.

Retrouvez les résultats, le classement et les matchs à venir ici.

Mickaël Georgeault

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Proligue

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tino - le 13 octobre 2018 à 21h51

    Mâché sa sent pôle emploi

  2. Tino - le 13 octobre 2018 à 21h52

    Mahé sa sent pôle emploi

  3. Pablo - le 14 octobre 2018 à 08h25

    Désolé pour Caen mais cette situation déjà critique n’est pas une surprise. Les dirigeants ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Le match à venir est donc (déjà!) décisif pour leur avenir dans ce championnat.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).