Proligue

Youenn Cardinal meilleur buteur

Le rideau est tombé vendredi soir sur la saison régulière de Proligue. Le jeune ailier droit de Cherbourg, Youenn Cardinal, termine meilleur buteur du championnat avec 163 buts au compteur.

Arrivé à Cherbourg en provenance de Créteil à l’intersaison, Youenn Cardinal avait alors l’image de jeune joueur prometteur prêt à gagner du temps de jeu dans la Manche. L’ailier droit de 24 ans a fait bien plus que cela cette saison en étant la plus fine gâchette offensive de la JS en championnat. Avec 163 buts inscrits (dont 58 penalties), il termine meilleur buteur de Proligue. Une belle récompense pour ce jeune joueur qui fait partie des révélations de la saison en deuxième division. Avec 65,2% de réussite et une moyenne de 4,04 buts par rencontre, il a réalisé une année pleine qui en appelle probablement d’autres.

Le caennais Yanis Mancelle et le dijonnais Pierrick Naudin complètent le podium des meilleurs buteurs avec 157 réalisations chacun. Le joueur du DMH est d’ailleurs un habitué de ce classement puisqu’il avait terminé meilleur buteur de Proligue la saison passée (179 buts) et deuxième il y a deux ans (190 buts).

Les quatre formations qualifiées pour les demi-finales des play-offs placent toutes un joueur dans le top 10 des buteurs, à l’exception de Pontault-Combault. Chartres avec Fabio Magalhaes (7ème et meilleur buteur de Proligue hors jets de 7 mètres), Dijon avec Pierrick Naudin (2ème) et Sélestat avec Arthur Anquetil (9ème) ont tous un représentant dans ce classement honorifique.

Preuve de l’homogénéité de son effectif, le champion de France de Proligue, Istres, ne compte aucun joueur dans le top 10 des meilleurs buteurs de la saison. Le joueur provençal le plus prolifique en attaque a été Nicolas Boschi (119 buts), 15ème du classement des buteurs.

Enfin, une analyse du top 10 par le prisme des postes occupés par les meilleurs buteurs met en avant les ailiers droits (Cardinal, Mancelle, Richert) et les arrières gauches (Naudin, Magalhaes, Jokic), devant les ailiers gauches (Camara, Anquetil), demi-centres (Brkljacic, Cutura) et arrière droit (Borragan). Avec cinq ailiers dans le top 10, certains trouveront peut-être matière à revaloriser un poste dont le salaire médian brut mensuel en Proligue cette saison (1905€) était inférieur de 27% à celui de l’ensemble des joueurs du championnat (2579€).

Les 10 meilleurs buteurs de Proligue :

1 – Youenn Cardinal (Cherbourg) : 163 buts (65,22% de réussite)
2 – Yanis Mancelle (Caen) : 157 buts (68,12% de réussite)
2 – Pierrick Naudin (Dijon) : 157 buts (51,46% de réussite)
4 – Luka Brkljacic (Besançon) : 146 buts (49,7% de réussite)
4 – Ognjen Jokic (Billère) : 146 buts (53,13% de réussite)
6 – Javier Borragan (Nancy) : 144 buts (53,85% de réussite)
7 – Fabio Magalhaes (Chartres) : 140 buts (63,35% de réussite)
8 – Nathy Camara (Nice) : 129 buts (61,85% de réussite)
9 – Arthur Anquetil (Sélestat) : 128 buts (69,66% de réussite)
10 – Benjamin Richert (Créteil) : 123 buts (65,91% de réussite)
10 – Davor Cutura (Limoges) : 123 buts (57,14% de réussite)

Olivier Poignard

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Proligue

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bebax - le 13 mai 2018 à 23h00

    Bonsoir, article statistique intéressant, par contre la conclusion de celui ci me chagrine un petit peu.

    Je ne pense pas que l’on puisse établir une corrélation entre buts marqués et rémunérations.
    Une équipe au fort profil défensif mettra peut être beaucoup plus sur orbite des ailiers en contre attaque, mais le travail des défenseurs et gardiens jouent grandement alors dans la prestation de l’ailier. Pour le coup l’ailier est surtout finisseur et peu créateur mais sans création difficile d’avoir de la finition, si vous me suivez ?
    Tout le monde est donc important ( un pivot qui fait un gros travail de l’ombre sans trop de but devrait donc être payé beaucoup moins que ses coéquipiers sous ce prétexte ?

    Je pense que le problème de rémunération est surtout lié au problème des profils à trouver.

    Un arrière performant est plus dur à trouver qu’un bon ailier finisseur , après c’est la loi du marché malheureusement…

    En espérant avoir été clair ,

    Sportivement

    Bebax

    • Kieler - le 14 mai 2018 à 11h02

      Je suis partiellement d'accord avec toi. Bien sûr que tout le monde est important dans une équipe de hand et c'est justement là que la conclusion est importante. 27% de salaire mensuel brut en moins c'est quand-même une énorme différence. Des bons ailiers finisseurs moins dur à trouver, certes, les contres-attaques sont des buts dits faciles certes, mais à l'heure où le handball s'accélère de plus en plus, où le physique et la vitesse prennent le pas sur la tactique et la technique, l'ailier est justement tout aussi important que le reste de l'effectif.

      C'est vrai qu'on en demande de moins en moins aux ailiers de manière générale et c'est bien dommage. Quand on regarde à très haut niveau, le jeu simple a un peu disparu, des fixations d'ailiers, les ailiers créateurs de jeu etc, on n'en voit plus. C'est la tendance du handball actuelle et de la formation, qui oriente les ailiers vers de la finition principalement. Alors qu'en France certains se vantaient d'avoir des ailiers créateurs, contrairement à d'autres nations. Sauf qu'on en a plus qu'un dans le championnat et c'est Guigou… Formé aussi DC.

      Le pivot qui marque 2-3 buts mais qui ouvre les espaces pour les arrières, le défenseur qui ne joue pas ou peu en attaque mais qui gère toute la défense, l'arrière qui ne joue que 10 minutes par match parce qu'il dynamite les défenses ou qu'il a un rôle de joker, tout est important et tout dépend oui de profil recherché. Mais dans ce cas là, les ailiers ont un salaire inférieur d'un quart, c'est beaucoup trop.

      Des mecs qui font du 2-3 secondes au 30m maximum, ça court pas les rues non plus.

      • jpf_hb - le 14 mai 2018 à 11h16

        Si les ailiers sont en moyenne moins payés, ce n'est pas aussi parce qu'il y a beaucoup plus de "très jeunes" en premier contrat à l'aile qu'en arrière/demi ?

        Richert, Anquetil…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves