Roumanie

Helle Thomsen n’est plus coach de Bucarest

A quelques semaines de son quart de finale de Ligue des Champions face à Metz, Bucarest se sépare de son coach, Helle Thomsen.

Le CSM Bucarest a décidé de se séparer de son coach, Helle Thomsen, arrivée en début de saison. La saison passée, une décision semblable avait été prise par le président du CSM. Le club roumain avait vu Per Johansson prendre les commandes de l’équipe quelques peu avant le quart de finale de Ligue des Champions qui était face au FTC Rail Cargo Hungaria. Cette saison, le club subit un nouveau changement majeur, presque au même moment, avant d’affronter Metz lors du quart de finale aller de cette même compétition (6 avril).

Pourtant, la formation roumaine est première incontestée du championnat (15 points devant Craiova le deuxième) et elle est toujours en course pour aller chercher un Final Four sur la scène européenne. Cette décision est d’autant plus étonnante qu’une semaine avant, le président du CSM annonçait dans les médias roumains que la place de la danoise n’était pas à remettre en question. Et pourtant, ce vendredi, c’est dans le vestiaire, avant la rencontre face à Bistrita (victoire de Bucarest 30-23) que la coach a annoncé à ses joueuses que c’était le dernier match qu’elles disputaient ensemble. Juste avant la trêve internationale. Prochaine sortie en championnat pour la formation de Camille Ayglon-Saurina et de Gnonsiane Niombla, en déplacement à Valcea le 4 avril, deux jours avant la réception de Metz. Pour prendre l’intérim, le nom de Per Johansson est de nouveau sorti dans les médias roumains. Un remake de la saison dernière.

Maxime Cohen.

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Averell - le 19 mars 2018 à 07h24

    Et du coup, la saison derniere ca leur avait reussi???

    • Kieler - le 19 mars 2018 à 10h05

      3èmes du Final4 je crois, un truc du genre.

      • Averell - le 19 mars 2018 à 10h23

        Ca ne les avait pas trop desservi donc, meme si je suis d'accord que ca ne fait pas serieux.
        Ceci dit, je continue a penser que l'insecurite (dans le rapport employeur/employe) est un facteur important a prendre en compte pour tous les joueurs et joueuses qui veulent aller jouer en europe du sud est

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).