Starligue

Chambardement en cours à Cesson

A l’issue d’un exercice très compliqué, Cesson-Rennes, maintenu, doit se tourner vers la saison prochaine. Quelques départs sont déjà connus, en attendant que la rubrique arrivées s’étoffe.

Le dernier match de la saison à domicile a ressemblé à beaucoup d’autres de l’année : Cesson a perdu à domicile contre Toulouse (28-32), après avoir été dominé par l’équipe qui lui a offert son maintien la semaine dernière en battant Saran. Le public cessonnais n’aura donc vu s’imposer qu’une seule fois à domicile cette saison, en avril dernier contre Massy. Une vraie saison galère, où la première victoire n’a été décrochée qu’en décembre, et pendant laquelle l’entraîneur Yérime Sylla a été profondément remis en question – le bureau du club, réuni pour statuer sur son sort en décembre, avait décidé de continuer avec le technicien de 49 ans. Mais au final, le maintien est acquis. Et la construction pour la saison prochaine peut commencer.

Lanfranchi arrête, Helgason à West Wien

Cesson s’est montré jusqu’ici discret, avec comme simples annonces le départ du gardien  Kevin Bonnefoi à Montpellier (prêté à Toulouse la saison prochaine) et l’arrivée du Roumain Alexandru Bucataru pour le remplacer. Autre donnée acquise, Mathieu Lanfranchi va retrouver son poste d’entraîneur de la réserve à plein temps. Le pivot, sorti de sa retraite en novembre dernier, a été précieux pour pallier la blessure d’Hugo Kamtchop-Baril et le départ anticipé de Romaric Guillo à Nantes. Autre départ prévu, celui de Florian Delecroix. L’arrière droit retourne à Nantes, qui l’avait prêté à son voisin pour cette saison. Cesson aurait pourtant voulu le conserver. Le club de Stéphane Clémenceau garde au moins un de ses arrières droits, puisque Geir Gudmundsson est prolongé de deux ans.

L’Islandais Gudmundur Helgason n’a pas été prolongé. Trop souvent blessé, l’arrière gauche de 25 ans n’a joué que 28 matchs en deux saisons, et n’a pas confirmé les attentes placées en lui. Helgason va s’engager à West Wien pour la saison prochaine, comme l’ont annoncé les médias islandais. L’information a été confirmée au Morgunbladid par son futur entraîneur, son compatriote Hannes Jón Jónsson. West Wien joue dans le haut du tableau du championnat autrichien, sorti en demi-finales des play-offs cette année. Bruno Kozina, arrivé en cours de saison comme joker médical quand l’absence d’Helgason s’est prolongée, ne sera pas non plus conservé. Le Serbe, venu avec une réputation de buteur acquise dans le championnat suisse, a été décevant et très peu utilisé par Yérime Sylla. Il quitte Cesson avec le maigre bilan de six réalisations.

Qerimi et Jakobsen sur le départ, Mitrovic proche de s’engager

L’avenir d’Arber Qerimi et de Lars Jakobsen se dessine lui aussi en pointillés. Globalement décevant, le demi-centre belge arrivé l’été dernier a encore deux ans de contrat avec le club de la banlieue rennaise. D’après Ouest-France, Cesson cherche à le prêter, tandis que le club négocie pour la prolongation d’Allan Villeminot. Quant au Danois, arrivé de Midtjylland en février pour suppléer le joker Jakub Mikita venu remplacer numériquement Romaric Guillo mais victime d’une rupture des ligaments croisés fin janvier (avant de jouer son premier match officiel, donc), il avait signé un contrat de 18 mois avec les Bretons. Mais il n’a pas convaincu, comme la plupart des arrières gauches cessonnais (Kozina, Helgason et Thomas Bolaers ; Frédéric Beauregard s’en est mieux sorti). Ouest-France annonce que Cesson souhaite le transférer à l’étranger.

Côté arrivées, le club avait fait part de son intention de ne pas se précipiter, et rien n’a encore été officiellement annoncé. Luka Mitrovic, demi-centre serbe de Celje, longtemps blessé cette saison, a été mis à l’essai ces dernières semaines et devrait officiellement s’engager prochainement. Cesson avait eu l’intention de faire venir Uros Zorman pour avoir une star internationale dans sa grande salle, Le Glaz, qui accueillera les matchs début 2019, mais la piste menant vers le demi-centre slovène de Kielce, qui pourrait arrêter sa carrière dimanche, s’est éteinte. Enfin, pour renforcer le flanc gauche de la base arrière, Rudy Seri, très efficace cette saison avec Sélestat, est ciblé. L’arrière gauche, qui a fait ses adieux au CSI à l’issue des play-offs de Proligue, a cependant plusieurs autres courtisans, notamment à l’étranger.

Mickaël Georgeault

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Starligue

22 CommentairesPoster un commentaire

  1. Software8743 - le 2 juin 2018 à 11h54

    Un peu dur avec Qerimi nan ? Je pense surtout que les espoirs étaient bien trop grand dans les deux joueurs belges (Querimi & Boalers) juste parce qu'ils ont fait "un bon match contre la France" pdt les qualif pour l'euro.

    Mais ils viennent du championnat belge qui est certes en plein développement mais pas du tout au même niveau. Faut leur laisser plus de temps !

    • rkj4 - le 2 juin 2018 à 17h04

      Assez d'accord avec toi. J'ai vu jouer Querimi 2 fois. Je l'ai trouvé assez timide. Il a un un coup de patte. Il trouve des passe difficiles mais il ne bouge pas assez malgré son gabarit et, du coup, n'apporte pas de danger personnel. Il doit bosser son jeu, ses prises d'intervalle, son impact, tout ça.
      Bien plus petit, Luc Steins, le demi-centre hollandais de Tremblay (un autre pari exotique) m'a autrement impressionné : lui, c'est un danger permanent. Même s'il marque relativement peu, il bouge tout le monde.

  2. Cheval - le 2 juin 2018 à 12h07

    Quelle saison désastreuses des Cessonais. Niveau de jeu lamentable, jouer pas au niveau (sauf Villeminot), coach a la rue….bref a oublier très vite!
    Cesson aurait mérité de descendre cette saison, ils ont de la chance que Saran s’est réveillé trop tard!
    L’an prochain le couperet ne les ratera pas!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).