Starligue – J1

Montpellier se fait respecter à Bougnol

Après une belle sortie lors du Trophée des Champions, Montpellier, comme Paris, Saint-Raphaël et Nantes, a dû renfiler le bleu de chauffe rapidement pour ce choc. C’était face au PAUC de Jérôme Fernandez qui n’a pas résisté à son adversaire du soir (26-23, FM)

L’affiche était belle pour cette première à Montpellier et elle avait coûté le titre à la bande de Patrice Canayer la saison passée. Cette fois, les Héraultais ne sont pas tombés dans le piège provençal. Bien que bousculés en première période, ils ont rapidement rectifié le tir en deuxième pour pouvoir gérer la fin de match. D’entrée de jeu, la défense aixoise mettait de l’intensité et de l’envie pour pousser le MHB à la faute, l’obligeant à prendre des tirs pas évidents qui faisaient le bonheur d’un Wesley Pardin bien en place. Manquant un peu d’agressivité dans leur entame de match, les Montpelliérains concédaient même deux buts de retard (5-7, 15′). Très rapidement, en retrouvant leur alignement autour d’un Frederic Pettersson bien intégré au dispositif défensif, les Héraultais se remettaient en marche. En attaque, Valentin Porte et Diego Simonet envoyaient des ogives face à une défense aixoise souvent sanctionnée. A la pause, Montpellier était donc logiquement devant, dans son jardin (13-11,MT).

Un retour de vestiaire fatal

Malgré sa belle première période Aix a payé cher son retour du vestiaire. Deux réalisations en moins d’une minute qui plaçaient les coéquipiers d’Aymeric Minne à quatre longueurs derrière (15-11, 31′). Un écart qui n’a jamais été remonté par les Aixois mis en difficulté malgré la bonne entrée de Joze Baznik à 50% d’arrêts. Il a fallu compter sur un grand Melvyn Richardson qui a su remplacer à merveille Valentin Porte sur le poste d’arrière droit mais aussi Diego Simonet en demi-centre. C’est surtout dans le secteur défensif que Montpellier a fait le travail. La 0-6 proposée était en effet plus efficace que la 1-5 qui avait permis à Aymeric Minne de trouver plus facilement les solutions en première période. C’est donc un premier succès sérieux pour Montpellier qui s’est offert un dernier quart d’heure tranquille, en gestion sans pour autant que le banc ne soit trop sollicité (26-23, FM).  La semaine prochaine, Aix devra s’attaquer à un autre gros morceau du championnat, Saint-Raphaël, qui comme lui, n’est pas parvenu à faire la différence lors de cette première (défaite 25-26 face à Nîmes).

HandNews nouvelle application

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 7 septembre 2018 à 09h48

    Match quand même sympa même si Aix n’a pas su remonter ces 4 buts d’écart de la 32e minute. De très belles choses à Aix quand même. Mais trop d’erreurs bêtes pour battre Montpellier (Je pense au kung-fu où Dalhaus reçoit la balle en l’air et parvient à tirer un magnifique pétrole à 3m de la cage vide). Sinon les gardiens aixois au top mais on sent que les recrues ne sont pas pleinement intégrées, mais qu’elles pourront être un vrai plus (surtout Stenmalm et Larsen, on a pas trop vu le pivot). Loesch a manqué aussi je trouve. Et où est passé Cingesar ?

  2. Vardarian - le 7 septembre 2018 à 10h23

    Pardonnez mon ignorance: Montpellier-Vardar se jouera à Bougnol ou à l'Arena?

    • Philippemhb - le 7 septembre 2018 à 16h25

      Bougnol

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).