Starligue – J20

Paris fait le break sur Nantes et reste au contact du MHB

Dans un duel physique engagé, Paris s’est vu remonté mais a résisté face à un Nantes conquérant (31-29, FM). Le PSG prend ainsi le large au classement avec cinq points d’avance sur le H, son poursuivant.

On aurait pu croire que Nantes allait lâcher lorsque le PSG commençait à prendre le large mais non. Vaillants, les Nantais ont été conquérants à Coubertin, ont su remonter mais ont finalement cédé. Espen Lie Hansen posait les débats avec deux mines envoyées dans le but de Thierry Omeyer. Avec une défense qui s’étageait, c’est Nicolas Tournat qui pouvait prendre le relai, idéalement servi par ses coéquipiers. En s’appuyant sur une charnière centrale solide, le H résistait et faisait même la course en tête. Pourtant, ce sont bel et bien les locaux qui ont fait le premier écart. Une défense parisienne plus agressive, qui permettait à Thierry Omeyer de faire des arrêts mais aussi à Benoit Kounkoud et Uwe Gensheimer d’exploiter le jeu rapide, un secteur que Nantes avait du mal à mettre en avant en première période. Même si sur des exploits personnels, Claire parvenait à trouver des solutions, ses coéquipiers avaient du mal face à la 0-6 parisienne qui devenait de plus en plus dure à franchir. De fait, les Parisiens rentraient au vestiaire avec une courte avance de trois longueurs (17-14, MT).

Le H y a cru, mais a plié

Rebelote en deuxième période. Paris, toujours aussi solide en défense, mettait les Ligériens en difficulté. Thierry Omeyer faisait des arrêts importants qui donnaient des ballons faciles à négocier pour ses coéquipiers, notamment lorsque le but était laissé vide par les portiers nantais (19-14, 31’). Un écart de cinq buts qui aurait pu condamner définitivement le H, mais ce n’a pas été le cas. Claire, Tournat, Lazarov (entré en jeu après la blessure de Gurbindo), sonnaient la révolte. Un carton vert posé par Seradrusic alors que son adversaire pointait à trois longueurs, mais ça ne suffisait pas (26-23, 46’). Nantes était sur une bonne lancée et continuait son travail. A l’arrachée, Romain Lagarde envoyait une praline dans le but parisien qui était vide, derrière c’est Kiril Lazarov qui faisait parler son bras pour l’égalisation (27-27, 53’). Mais ce n’était pas assez. Il a suffi d’une récupération parisienne pour que Benoit Kounkoud file en contre-attaque et fasse le break (29-27, 55’). C’était donc assez pour que le PSG s’envole vers une victoire et prenne une marge confortable sur le HBC Nantes au classement et rester au contact de Montpellier, à deux points devant (31-29, FM). Paris peut donc tranquillement se tourner vers Chambéry en demi-finale de la Coupe de France (Dimanche 16h15).

Les statistiques :

PSG – Nantes : 31-29 (17-14)

PSG : Omeyer (11 arrêts / 36 tirs) ; Corrales (1 arrêt / 4 tirs) ; Gensheimer (2/2), Mollgaard, Stepancic (1/2), Sagosen (3/5), Kounkoud (3/3), Damjanovic, Remili (4/7), Abalo (2/2), L. Karabatic (3/4), Hansen (8/10), Narcisse (2/3), Nielsen (2/2), Omeyer (1), N. Karabatic, Nahi

Nantes : Dumoulin (2 arrêts / 18 tirs), Siffert (4 arrêts / 16 tirs) ; Lagarde (1/3), Saurina, Guillo (0/1), Claire (6/7), Klein (0/1), Pechmalbec (2/2), Tournat (6/7), Feliho, Emonet (0/1), Matulic, Lazarov (4/6), Gurbindo (3/5), Balaguer (3/5), Lie Hansen (4/8).

HandNews & CasalHand

50 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kylian - le 13 avril 2018 à 00h17

    Les joueurs nantais avaient fait un tour sur handnews avant le match pour être énervés comme ça ?
    Que d’énergie gaspillée tout le long alors qu’ils auraient pu passer devant en fin de match…
    Sagosen devient de plus en plus imperturbable aux “provocations”…

  2. Vinch1 - le 13 avril 2018 à 00h30

    Pas sur que ce soit Handnews. Ils ont surtout mal dormi ces derniers temps avec les hélicos et les grenades assourdissantes à NOtre Dame des LAndes… et ont eu du mal à se mettre en jambes. Peut être aussi un peu de lacrymo, ils manquaient de souffle à un moment …

  3. Durant43 - le 13 avril 2018 à 00h34

    Avant le match, les commentateurs de Bein ont souligné que L Equipe se serait fait refuser une accréditation pour le match Nantes-Skjern après avoir sorti un peu avant l’annonce officielle que Rivera revenait à Nantes dès cet été…C’est très limite quand même de la part du H si c’est le cas même si L’Equipe n’est pas toujours très “propre”. Pas terrible pour la notion de “liberté de la presse” bien que certains pourraient rétorquer que LEquipe ce n’est pas de la presse !
    Heureusement que ce n’est pas arrivé sur un match de foot tel que PSg-real ! Paye (ou pas) ta polémique dans l Equipe. Là, ça va passer inaperçu…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).