Starligue – J23

Massy relégué, Tremblay presque maintenu


Massy relégué en Proligue, Nîmes en difficulté dans la course à l’Europe et Paris leader temporaire, voilà les informations à retenir de ce mercredi soir.

La course au maintien était déjà bien avancée, elle est désormais presque décantée. Massy a tenu la dragée haute au Paris Saint-Germain, menant encore de deux buts à quinze minutes de la fin (21-19). Mais les Essonniens n’ont pas tenu la distance, manquant de gaz dans les dix dernières minutes et butant sur la paire Corrales – Omeyer, pour venir mourir à trois buts (24-27). Si Nédim Rémili (1/5) et Sander Sagosen (1/7) ont été en difficulté à la finition, les Parisiens ont pu compter sur Mikkel Hansen et Nikola Karabatic (7 et 6 buts) pour alimenter la marque, malgré un Samir Bellahcene des grands soirs, avec ses 19 arrêts. Si les Massicois sont désormais condamnés à évoluer en Proligue la saison prochaine, ils ne sont pas encore assurés de finir dernier. Car Saran, de son côté, est revenu bredouille de son voyage à Aix en Provence (36-29). Sans arrêts de gardien (5 pour Kocic), les Saranais ont pris l’eau, comptant jusqu’à douze buts de retard en milieu de seconde période, avant un réveil tardif, pour revenir à deux unités, dans le sillage d’Acquevillo et Drouhin (sept et six buts). Insuffisant, d’autant que le PAUC a remis un coup d’accélérateur dans les cinq dernières minutes, grâce à Juan Andreu et Aymeric Minne. Ce soir, Aix pointe à la quatrième place et peut toujours espérer accrocher une place européenne.

Nîmes, la claque

En revanche, cela va finir par être très compliqué pour Nîmes, défait du côté de Tremblay (39-35). A la rue en défense, incapable de se procurer des ballons de jeu rapide, l’USAM a coulé face à une équipe de Tremblay qui a joué crânement sa chance. “On voulait mettre beaucoup de rythme, tout en sachant qu’une des deux équipes allait craquer. Il se trouve qu’on a réussi notre pari. Sur la fin, Patrice Annonay fait les arrêts et Luka Sebetic met les buts, mais c’est une vraie performance collective ce soir, mes joueurs ont été très investis. Mais nous ne sommes pas encore maintenus” notait le coach tremblaysien Benjamin Braux. Si ses hommes font la bonne opération de la soirée, les Nîmois, en revanche, voient le peloton des concurrents à l’Europe s’échapper. Dunkerque possède désormais trois points d’avance sur les Gardois, après sa victoire sur le terrain de Cesson (25-21). Les Nordistes ont fait le trou avant la pause, notamment grâce à Kornel Nagy et Haniel Langaro. Avec un pécule de sept buts au repos (14-7), les hommes de Patrick Cazal ont géré leur avance en seconde période et consolident leur sixième place.

Nantes facile, Saint-Raphaël contrôle

Aix et Dunkerque vainqueurs, Saint-Raphaël était dans l’obligation de les imiter sous peine d’hypothéquer ses chances d’accessit européen. Mais les hommes de Joël Da Silva ont parfaitement repli leur mission, à la maison face à Chambéry (30-24). Les Savoyards ont bien tenu un quart d’heure, avant de lâcher quelques ballons et de se voir punis par trois buts consécutifs de Geoffroy Krantz. En tête de cinq buts à la pause (15-10), les Varois n’ont plus jamais été rejoints, d’autant plus qu’Alexandre Demaille a assuré les affaires courantes dans la cage, avec neuf arrêts. Le SRVHB reste donc cinquième à quatre points du troisième Nantes, qui a tranquillement disposé d’Ivry (31-22). Un 10-0 au coeur de la première période pour creuser l’écart et trente-cinq minutes pour gérer, voilà le résumé de la soirée tranquille du H, rythmée par les onze arrêts de Cyril Dumoulin et les cinq buts de Kiril Lazarov, meilleur buteur de son équipe.

Kevin Domas

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jpf_hb - le 10 mai 2018 à 03h21

    Du coup ça officialise bellhacene à Dunkerque l’an prochain…

  2. Olivier - le 10 mai 2018 à 08h21

    Massy n’était Passy loin d’accrocher le PSG avec encore un Belllahcène énorme !

  3. niko22 - le 10 mai 2018 à 08h31

    C’est dommage que Busselier ne fasse pas plus rentrer les jeunes du centre de formation, sur ses quelques entrée, le jeune Léger promet du lourd en attaque, par contre faut vraiment qu’il prenne du poids parce que là c’est un peu léger en défense…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).