Starligue – J7

Nantes à sept sur sept, Ivry et Toulouse en difficulté

Des cinq matchs de la septième journée de Starligue disputés ce soir, on retiendra la nouvelle victoire de Nantes, tandis que dans le bas du classement, Ivry et Toulouse se sont une nouvelle fois inclinés.

Thierry Anti le souhaitait, ses joueurs l’ont fait. En s’imposant à Istres (35-32), le HBC Nantes a enchainé avec une septième victoire de suite et est assuré de passer la trêve internationale en haut du classement. Dans les Bouches du Rhône, les Nantais ont mené le match à leur main, creusant l’écart avant la pause pour compter cinq buts d’avance à la pause, avec une performance offensive impeccable (21-16). Istres a bien tenté le tout pour le tout en fin de match, possédant même le ballon pour revenir à un but à cinq minutes de la fin, mais Cyril Dumoulin veillait. Valero Rivera et Nicolas Tournat, auteur de neuf buts, n’ont eu alors qu’à terminer le travail. Côté istréen, on retiendra la belle performance du jeune Junior Tuzolana, auteur de six buts. Si Montpellier et Paris ne sont pas concernés cette semaine, Nîmes en revanche a su rebondir et s’imposer sur le terrain de Tremblay (35-29). Les Franciliens ont fait le match pendant trente minutes avant de prendre un éclat au retour des vestiaires. Et, la fatigue aidant, les hommes de Benjamin Braux n’ont jamais recollé. “Les garçons ont tout donné mais on manque un peu de peps sur la fin. Rémy Desbonnet fait les arrêts qu’il faut, on perd quelques ballons et ils arrivent à trouver des solutions sur grand espace. Certes on perd, mais si on fait le bilan, on est à sept points en sept matchs, on aurait signé pour ça” soulignait le coach tremblaysien. De son côté, Franck Maurice, l’entraineur gardois mettait en avant la “capacité de son groupe à se remettre en question. A la mi-temps, on a fait des ajustements défensifs qui ont payé. Les rentrées de Micke et d’Elohim après la pause nous ont donné un second souffle et on a su garder la tête froide jusqu’au bout.”

Pontault a volé en éclats

Pour Toulouse, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Alors qu’ils avaient visé la réception de Dunkerque pour lancer leur saison, les hommes de Philippe Gardent ont du s’incliner sur un pénalty réussi à la dernière seconde par Baptiste Butto. Avant cela, les locaux avaient joué au chat et à la souris avec leurs adversaires, Nemanja Ilci répondant à Butto, tandis qu’Oleg Grams et ses 15 arrêts gardaient les siens dans le coup. Encore menés de trois buts à deux minutes de la fin, le Fenix a bien failli réussir la remontée de la soirée. Presque…Ivry ne pointe pas ce soir parmi les relégables, pourtant c’est une cinquième défaite de suite qu’ont concédé les hommes de Sébastien Quintallet du côté de Cesson (23-26). En bon habitué des luttes pour le maintien qu’il est, Jean-Jacques Acquevillo a survolé la partie, trouvant onze fois le chemin des filets. Si on y ajoute les six buts de Michal Szyba, on peut aisément dire que la base arrière bretonne a été la clé du match. Les Ivryens, eux, ont été derrière tout le match, malgré les six buts de Yosdany Rios. Et ne comptent que deux petits points à la trêve. C’est toujours deux de plus que Pontault, qui n’a jamais fait illusion du côté d’Aix (35-18). On pensait les hommes de Cherif Hamani libérés par leur belle prestation face à Montpellier la semaine passée…que nenni. Seulement menés de quatre buts à quelques encablures de la mi-temps (15-11, 28′), les promus sont retombés dans leurs travers. Huit minutes sans marquer de buts en revenant des vestiaires, un 8-0 encaissé et la messe était dite. Jérôme Fernandez a pu faire tourner à loisir, Darko Cingesar et Matthieu Ong finissant avec cinq buts au compteur. Pour la victoire la plus large depuis le début de la saison.

Retrouvez les résultats et le classement ici.

Kevin Domas

HandNews & CasalHand

28 CommentairesPoster un commentaire

  1. Djaff - le 18 octobre 2018 à 00h30

    Un maintien moins stressant de CEsson cet année?

    Je l’espere!

    Pour l’instant la touche Gaudin semble fonctionner

    • Syahn - le 18 octobre 2018 à 01h14

      J'avoue que pour un mec décrié dans tous les sens la cohésion affichée par Cesson malgré les importantes blessures et les défaites est exemplaire.

  2. Franck du 85 - le 18 octobre 2018 à 02h55

    Oui je suis d’accord avec vous les gars. Gaudin fait du bon job on dirait.
    Petite remarque: Junior Tuzolana est un « ancien » du centre de formation du H. Bravo à lui et à ses 6 buts.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).