All J.32

Mannheim surpris à Berlin, victoire des chouettes

Mijajlo Marsenic (Berlin)

Alors que Kiel attend toujours un faux pas de la part du leader Flensburg, le titre semble pourtant bien décidé à rester dans le nord. Mais bien d’autres duels se jouent encore à quelques journées de la fin de saison. Avec une chute face à Ludwigshafen, Bergischer a grillé un joker précieux s’ils espèrent accrocher l’Europe, Goppingen étant en embuscade. Tout en bas maintenant, Gummersbach est toujours sous pression avec la victoire de Bietigheim face à Lemgo. Rien n’est encore joué en Bundesliga.

Match de la semaine : Berlin surprend Rhein Neckar Löwen

Malgré une saison européenne terminée en finale, la saison sur le plan national est toute autre du côté de Berlin. Idem du côté des Lions, qui ont échoué sur tous les tableaux. Les deux équipes jouent pourtant pour un même objectif : rester dans le top 6 du classement et ainsi obtenir un ticket pour l’Europe. Zoom sur ce duel remporté par les Füchse.

C’est Berlin qui rentre le mieux dans la rencontre, et les 10 premières minutes ne montrent qu’un léger ascendant du côté des locaux (6-5, 12’). Les Lions sont de plus en plus irréguliers cette année, et cette rencontre le prouve encore. Avec quelques arrêts de Heinevetter, c’est un véritable coup de massue que les Renards vont porter aux Lions, et vont écraser leurs adversaires jusqu’à la fin de la première période (20-14).

La seconde période est un peu plus serrée, mais les renards conservent leur avance. On en est à se demander pourquoi les Renards n’ont pas joué comme cela toute la saison… (23-16, 35’). Encore un but du danois Jacob Holm (6 buts), qui permet aux Renards de conserver leur avantage (28-21, 46’). C’est à l’entrée du moneytime et malgré un carton rouge pour le défenseur Ilja Abutovic que RNL va rattraper son retard… Mais c’est bien avant qu’il fallait se réveiller. Un dernier arrêt de Silvio Heinevetter sur Sigurdsson et c’est la victoire pour Berlin. Score final : 34-33.

Cette rencontre aura un effet important sur le classement, puisqu’il envoie le SC Magdeburg à la troisième place. Place qui pourrait s’avérer capitale en cas de Wild Card pour la LDC.

Joueur de la semaine : Paul Drux

Auteur d’une très bonne performance face à RNL, Paul Drux (8/10 buts) est notre joueur de la semaine ! L’international allemand a encore prouvé tout le bien que l’on peut penser de lui, tant il pèse dans le jeu de Berlin depuis tant d’années, et ce malgré un jeune âge (24 ans). Sans les blessures qui lui gâchent parfois la vie, nul doute qu’il serait encore plus performant et plus régulier.

Paul Drux (Berlin)

Gummersbach sous pression, les chouettes gagnent enfin mais pour l’honneur

RNL s’est fait peur cette semaine lors de la rencontre face à Göppingen dans le cadre du dernier match de la 31e journée. Les deux équipes font jeu égal en début de match (7-7, 13’), mais Göppingen se montre particulièrement appliqué : les Lions sont menés de deux buts à la pause (15-17). La situation change en deuxième période : RNL égalise et passe en tête (20-19, 34’). Andy Schmid est impérial pour son 300e match de Bundesliga (12/15). Göppingen ne parvient plus à tenir tête aux Lions (28-22, 46’) et doit s’avouer vaincu. Score final : 33-27.

Magdeburg a remporté une victoire importante face à Gummersbach. Dès le début du match, le SCM impose son rythme (5-1, 6’). Une série d’erreurs de la part des locaux permet à Gummersbach de revenir (5-4, 9’). Le SCM n’arrive pas à distancer son adversaire (14-12, MT). Gummersbach réalise un très bon début de deuxième période, égalisant puis passe en tête (14-15, 35’). Magdeburg se reprend (18-15, 39’) grâce à Matthias Musche (8/11). Le VfL revient à un but (21-20, 47’), mais ne peut faire plus. Score final : 29-24.

Le MT Melsungen s’est imposé avec sérieux cette semaine face à Hanovre et se place en position favorable pour l’Europe. Melsungen fait trop d’erreurs en début de partie (4-7, 14’) mais peut compter sur Lasse Mikkelsen (8/13). Les tireurs de Hanovre n’y arrivent plus, Melsungen égalise (9-9, 24’). À la pause, les locaux sont en tête (12-10). Le MT reprend là où il s’est arrêté (17-11, 35’) alors que Hanovre bute sur Nebojsa Simic (11 arrêts, 35%). Kai Häfner est en difficulté (5/10), les Preux chevaliers ne semblent plus pouvoir revenir (25-20, 52’). Score final : 28-25.

Leipzig continue sur une série positive après une nouvelle victoire, face à Erlangen. Les deux équipes se répondent but sur but (4-4, 6’). Erlangen passe en tête, mais ce n’est que temporaire (9-8, 18’). Cependant, Leipzig est rattrapé par Erlangen en fin de première période (12-14, MT). Nico Büdel (9/13) donne à son équipe trois buts d’avance (15-18, 35’). Leipzig reste au contact et égalise (18-18, 37’). Le dernier quart d’heure est haletant : alors que Leipzig semble maîtriser le match, Erlangen égalise à deux reprises (24-24, 54’ ; 25-25, 56’). Toutefois, ce n’est pas suffisant, et c’est Leipzig qui s’impose. Score final : 26-25.

Stuttgart s’est incliné logiquement face à Flensburg cette semaine. Le début de match est relativement lent (3-2, 7’). Stuttgart est d’abord en tête, puis Flensburg monte en régime (7-10, 21’). Les deux équipes manquent d’efficacité au tir, Maik Machulla pose alors un temps mort. Son équipe retrouve sa concentration, l’écart se creuse (9-14, MT). Stuttgart essaie de rester au contact (13-16, 35’) mais Flensburg maîtrise le match (16-20, 43’). Alors que tout semble réussir à Flensburg en attaque (18-24, 50’), Bobby Schagen, meilleur buteur de Stuttgart cette semaine (8/9), est le seul à marquer pour son équipe dans le dernier quart d’heure. Score final : 20-30.

Kiel a littéralement écrasé Minden à la Sparkassen Arena. Avec un Andy Wolff souvent à plus de 50% d’arrêts dans le match, Kiel n’a eu qu’à lutter une dizaine de minutes (5-4, 11’). Passé ce temps, la 3-2-1 des Kieler va permettre de multiples interceptions. Minden n’arrive à rien et doit encaisser de nombreux contres (19-9 à la pause). En seconde période, Kiel enchaîne sur les mêmes standards et se permet des rotations. Magnus Landin au repos, le seul joueur ayant foulé le champ qui n’a pas marqué fut Miha Zarabec. C’était une véritable démonstration du THW Kiel, qui continue de regarder Flensburg de la deuxième place. Score final : 39-19.

Quelle déception ! Voilà ce qui peut résumer la rencontre entre Ludwigshafen et Bergischer. Le BHC, solide promu qui a surpris tout le monde cette saison, est allé perdre chez les Chouettes. Pourtant, avec un avantage qui s’est porté à +8 durant le match, et 5 avant la pause, qui aurait donné Ludwigshafen vainqueur ? Les locaux ont absolument tout donner jusqu’au bout, et refont peu à peu leur retard. L’arrière droit Salger va marquer juste avant la fin de la rencontre, Bergischer échoue alors qu’ils sont à la porte de l’Europe, même si rien n’est encore décidé. Score final : 23-22.

Romane Marcon – Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 TSV Hannover-Burgdorf 17 10 8 1 1 296:26036
2 SG Flensburg-Handewitt 15 10 7 1 2 264:23925
3 MT Melsungen 15 10 7 1 2 275:26411
4 THW Kiel 14 8 7 0 1 245:21233
5 Rhein-Neckar Löwen 14 10 6 2 2 292:26329
6 SC DHfK Leipzig 14 10 7 0 3 281:284-3
7 SC Magdeburg 12 10 6 0 4 317:28037
8 Füchse Berlin 12 9 6 0 3 252:22428
9 HC Erlangen 10 10 4 2 4 259:261-2
10 HSG Wetzlar 9 10 4 1 5 291:295-4
11 Frisch Auf Göppingen 8 9 4 0 5 231:2310
12 GWD Minden 7 9 3 1 5 235:243-8
13 Bergischer HC 7 9 3 1 5 242:254-12
14 HBW Balingen-Weilstetten 4 8 2 0 6 225:245-20
15 TBV Lemgo 4 10 1 2 7 273:302-29
16 TVB 1898 Stuttgart 4 9 1 2 6 229:261-32
17 Die Eulen Ludwigshafen 2 10 1 0 9 240:280-40
18 HSG Nordhorn-Lingen 2 9 1 0 8 220:269-49

Pub Espace Pronos Allemagne

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Vardarian - le 27 mai 2019 à 11h05

    N'oublions pas que RNL était censé arriver au F4 et gagner la Bundesliga.

    C'est la faute du calendrier, sans doute

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).