All – J.24

Pas de miracle pour Hanovre

Après cette 24ème journée, plusieurs certitudes apparaissent : le top 4 s’isole du reste du classement, avec un Flensburg toujours invaincu depuis le début de saison. Les batailles sont âpres dans le ventre mou du championnat, et la course à l’Europe semble déjà jouée. Les quelques incertitudes qu’il reste nous viennent des relégables. En effet, si les chouettes sont lanternes rouges, un seul et unique point sépare Gummersbach et Bietigheim, qui ont tout deux perdu cette semaine. 

Match de la semaine : Hanovre regarde Lauge jouer pendant tout le match

Après une série de victoires, entre autres face à Berlin, Hanovre avait l’air de nouveau en selle, et la rencontre face à Flensburg, leader invaincu du championnat, semblait moins déséquilibrée, mais les Flensburger étaient bien trop forts.

Hanovre entre bien dans la partie : après un premier but d’Ugalde, Martin Ziemer arrête un jet de 7m. L’attaque de Flensburg n’est pas transcendante, et la défense n’est pas bien en place : les deux équipes se répondent but sur but (10-10,17’). Du côté de Hanovre, Morten Olsen et Fabian Böhm mènent l’attaque, mais des échecs au tir, à l’image de Kai Häfner (3/8 en première période), et un relâchement en défense permettent aux hommes du Nord de prendre un premier avantage (9-12, 21’). Quelques arrêts de Bergerud en fin de première période font que Flensburg mène à la pause (12-16).

Hanovre, bien que paraissant plus convaincant en début de deuxième période, n’arrive pas à revenir : la défense a bien des difficultés à contenir Rasmus Lauge (10/13), et derrière, les deux gardiens n’aident pas. Une nouvelle fois, Flensburg déroule. Ziemer arrête un nouveau jet de 7m (18-24, 43’), ce qui semble redonner vie à une salle bien silencieuse, mais cela ne suffit pas pour relancer ses coéquipiers. Flensburg peut compter sur son gardien (15 arrêts), au contraire de Hanovre (3 arrêts pour Ziemer, 1 pour Lesjak). Le dernier sursaut des locaux est sans importance, et Flensburg s’impose aisément, porté par Lauge. Ils restent ainsi toujours invaincus après cette 24ème journée. Score final : 28-33

MVP de la semaine : Nico Büdel

Arrière gauche du HC Erlangen, l’Allemand fait une de ses meilleurs saisons, si ce n’est sa meilleure en Bundesliga. Habitué à jouer pour des clubs encore moins ambitieux qu’Erlangen comme Ludwigshafen ou Coburg (actuellement en 2. Bundesliga), Büdel est certainement l’arme offensive principale de son équipe, aux côtés de Christoph Steinert. Cette semaine, il a encore une fois marqué à 10 reprises.

Wetzlar a de nouveau perdu cette semaine. Cette fois-ci, face à Erlangen, qui bénéficie d’une bonne forme. Faisant jeu égal tout le match, la première mi-temps ne peut être plus serrée (10-10). Durant la seconde période, Nico Büdel va prendre les choses en main : avec 10 buts inscrits, il permet aux visiteurs de creuser l’écart avant le moneytime (18-23 à la 50’). Wetzlar joue ensuite pour ne pas perdre, mais même après un rouge pour le vétéran Skof, Erlangen l’emporte sur la plus petite marge. Score final : 27-28

Bergischer toujours dans la première moitié de classement, Melsungen rejoint Berlin à la 5ème place

Opposé à Magdeburg, quatrième du championnat, Ludwigshafen n’aura tenu le rythme que le premier quart d’heure. Après un début lent de la part de Magdeburg, qui permet aux chouettes de mener (6-7, 13’), les locaux se reprennent, bien aidés par les arrêts de Jannick Green. Une fois concentré, Magdeburg est d’un tout autre niveau : le score à la mi-temps est sans appel (18-10). Magdeburg enchaîne en deuxième période, mais Ludwigshafen essaie de s’accrocher, avec notamment Stefan Salger (6/8), mais Magdeburg n’en a que faire. Michael Damgaard termine meilleur buteur de la rencontre avec 8 buts, tandis que son équipe s’impose sans aucune difficulté. Score final : 35-26).

Leipzig se déplaçait à Kiel, pour un duel moins inégal que prévu. Alors que Leipzig était privé deux cadres (Semper, Binder), ils commencent bien la partie, profitant d’un Kiel brouillon en début de rencontre (4-7 à la 19’). Avec la sortie sur blessure de Niclas Pieczkowski, Leipzig peine un peu plus en attaque, Kiel en profite sur les contres. A la pause, les deux équipes sont à égalité, la faute à Milos Putera, très efficace dans ses cages (10-10). En début de deuxième période, Kiel hausse son niveau de jeu et prend rapidement l’avantage (15-12 à la 36’). Wolff répond à Putera dans les buts, et permet à Kiel de creuser peu à peu l’écart. Un dernier arrêt sur jet de 7m permet au THW de l’emporter 27-22.

Melsungen rejoint Berlin à la 5ème place du classement avec cette victoire face à ces mêmes renards. Melsungen prend rapidement l’avantage, et fait le break au premier quart d’heure (10-5). Lasse Mikkelsen, monstrueux cette semaine encore, permet à son équipe de creuser l’écart (17-10 à la 37’). Berlin tente même une double stricte sur Müller et Mikkelsen, mais rien n’y fait. Melsungen l’emporte 26-22.

Dans le milieu de tableau maintenant, Göppingen recevait Bergischer. Le promu est parvenu à s’imposer, après avoir avoir mené toute la rencontre. Prenant l’avantage à la 9ème minute (4-5), les Lions ne vont plus le lâcher. A la pause, les locaux accusent un premier retard, assez conséquent (11-15). Avec des gardiens peu en vue, seuls subsistent Marcel Schiller (8 buts) et Kresimir Kozina (5 buts), comme souvent cette saison. Impossible de refaire leur retard, les locaux voient Bergischer s’imposer 27-30, malgré plusieurs sursauts dans la deuxième période.

Avant d’affronter Nantes ce mercredi, Mannheim est allé s’imposer à Lemgo. Et que ce fut compliqué pour les RNL. Andy Schmid en difficulté (5/13), Tim Suton (7/10) et sa bande ont posé de nombreux problèmes à Mannheim, prenant même l’avantage juste avant la pause (11-10). La deuxième mi-temps est bien différente : Mannheim hausse son niveau de jeu d’entrée et distancent peu à peu les locaux. Lemgo reste au contact, mais ne parviennent pas à combler leur retard. Score final : 23-25.

Opposé à Minden, Gummersbach n’a pas réussi à gagner les points pour l’éloigner de sa place de premier non relégable. C’est Minden qui impose son rythme au match, grâce notamment aux arrêts d’Espen Christensen (4-8, 16’). Gummersbach peine en attaque, et cela se ressent à la pause (8-14). Minden creuse aisément l’écart en deuxième période (9-19, 38’). Mis à part Marvin Sommer (5/6), les tireurs des locaux sont en échec. Quelques arrêts de Lichtlein (9 arrêts, 50%) permettent à son équipe de ne pas sombrer, et mettent de raccourcir l’écart alors que le match est déjà joué (20-25). C’est une nouvelle défaite pour le club historique, qui n’a qu’un seul point d’avance sur Bietigheim.

Bietigheim, toujours à la recherche de points pour quitter la zone rouge, affrontait cette semaine Stuttgart. Dès les premières minutes du match, les locaux sont menés. Stuttgart prend cinq buts d’avance (4-9, 22’), mais Bietigheim parvient à diminuer l’écart, et n’est mené à la pause que de deux buts (8-10, MT). C’est en deuxième période que Bietigheim ne parvient plus à tenir le rythme (13-17, 43’), n’arrivant pas à trouver la solution face à un très bon Johannes Bitter (12 arrêts, 50%). A l’image de Michael Kraus (3/8), l’attaque de Bietigheim manque d’efficacité et ne peut répondre aux six buts inscrits par Stuttgart au cours des dernières minutes (19-28).

Affiche de la 25ème journée : Berlin reçoit Göppingen

Soucieux de conserver leur ticket pour l’Europe, Berlin reçoit le Frisch Auf! Göppingen ce jeudi. Alors que Melsungen ne lâche pas les Renards, la qualification pour l’Europe se complique. La rencontre de ce jeudi nous donnera un indice fort quant à la forme des deux équipes, ainsi que pour la course à la Coupe EHF. Rendez-vous jeudi à 19h.

Julien Baudry – Romane Marcon

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 18 mars 2019 à 17h49

    31ème victoire d'affilée pour Flensburg en Bundesliga.

    Le record de Kiel (40 victoires) n'est pas trop loin, mais les "Mouettes" doivent encore se déplacer à Mannheim, Kiel et Magdeburg

  2. Kieler - le 18 mars 2019 à 18h44

    Lauge est trop laissé libre sur chaque match. Il se balade tranquilou, dès qu'il y a un peu de vitesse il perce la défense centrale les 3/4 du temps… Quand il ne fait pas une passe décisive pour X joueur. Il fait vraiment sa meilleure saison, ce serait pas étonnant que Flens termine invaincu jusqu'à la fin de la saison.

    • florent2208 - le 20 mars 2019 à 11h42

      Veszprem ils doivent vraiment être content d'avoir fait signé Lauge , vu sa forme actuelle…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).