All J.30

Le 99e derby du nord pour Kiel

Le titre n’est peut-être pas encore joué. Kiel recevait Flensburg dans le cadre de cette 30ème journée, et s’est imposé au terme d’un match qui tenait plus d’un véritable combat que du handball. Dans la course à l’Europe, Melsungen a longtemps accroché Mannheim avant de chuter en deuxième mi-temps. Pour le maintien, Gummersbach s’est assuré de respirer quelque peu avant la fin du championnat.

Le match de la semaine : Kiel s’impose dans le 99ème derby du nord

Comme mentionné dans l’introduction, ce derby fut un véritable combat de tous les instants. Niklas Landin d’un côté, Benjamin Buric de l’autre, tous les joueurs ont buté sur les gardiens, et les défenses étaient dignes d’un duel pour le titre.

Kiel commence très bien la rencontre, Landin annonce déjà la couleur (5-2, 10’). Les coups fusent dans les défenses, et Flensburg se met enfin au diapason de son côté, Buric enchaîne quelques arrêts. Les Mouettes refont leur retard sur un contre de Svan (5-5, 14’). Après, de nombreuses phases d’attaques plus brouillonnes les unes que les autres vont s’enchaîner, les esprits s’échauffent. Flensburg prend ensuite un court avantage sur un 7m de Hampus Wanne (8-10, 22’). Le public va pousser les Zèbres, qui recollent avant la pause (11-11).

Durant la deuxième période, Kiel va prendre un léger ascendant sur Flensburg, Miha Zarabec pénètre la défense, et distribue pour ses pivots. (15-13, 40’). Lauge fantomatique, tant il nous avait habitué à mieux, Flensburg manque de solutions et ne doit son salut qu’à des exploits de Buric, qui permet aux Flensburger de coller au score (18-16, 51’). Deux buts, dans un tel match, cela paraît comme un gouffre. Kiel parvient à tenir jusqu’à la fin, Landin est intraitable ce dimanche. Les Zèbres s’imposent 20-18.

MVP de la semaine : Niklas Landin

Auteur de ni plus ni moins de 14 arrêts (45%), Landin a été l’artisan de la victoire de Kiel ce weekend. Bien aidé par un mur de fer en défense, le gardien danois a mis tout le monde en difficulté du côté de Flensburg ou presque. Le champion du monde est donc logiquement notre MVP de la semaine.

Magdeburg et Mannheim assurent, Gummersbach bientôt maintenu

Göppingen s’est imposé non sans difficulté face à Erlangen. Le début de match tourne rapidement en faveur du Frisch Auf! (7-2, 14’). Les arrêts de Katsigiannis permettent à Erlangen de revenir dans le match (9-7, 26’). Göppingen mène de trois buts à la mi-temps (11-8). Göppingen creuse l’écart (15-10, 35’), grâce notamment aux buts de Marcel Schiller (10/10), mais Erlangen revient à nouveau (17-16, 43’). Cependant Erlangen ne réussit pas à passer devant et c’est Göppingen qui remporte les points. Score final : 25-23.

Grâce à sa victoire face à Hanovre cette semaine, Bietigheim paraît près à se battre jusqu’à la fin pour le maintien. Hanovre a du mal en début de rencontre, et c’est donc Bietigheim qui mène (4-1, 4’). Toutefois Hanovre se reprend progressivement, et mène à la pause (13-16). Si le match semble reprendre sur les mêmes bases, Bietigheim se montre combatif, et prend l’avantage (20-19, 39’). Jürgen Müller (7 arrêts, 39%) réalise des arrêts importants, mais Hanovre reste au contact (24-22, 47’), notamment grâce à Timo Kastening (9/14). Bietigheim, mené par Patrick Rentschler (8/8) réussit à maintenir l’écart et s’impose. Score final : 29-27.

C’est la quatrième défaite d’affilée pour Stuttgart, cette semaine face à Minden. Minden prend rapidement l’avantage (2-6, 8’), et maintient l’écart (7-11, 18’). Cependant Stuttgart revient peu à peu, et à la pause, un seul but sépare les deux équipes (14-15). La deuxième période est très serrée mais Stuttgart peine à égaliser (17-18, 35’). L’écart grandit en faveur de Minden (19-22, 41’) cependant Stuttgart reste au contact. Marian Michalczik (7/9) mène finalement son équipe à la victoire. Score final : 30-31.

Avant le derby, Kiel avait à faire du côté Wetzlar dans un match avancé de la 31e journée. Après un début relativement lent, Kiel se montre clairement au-dessus (1-6, 11’). Tibor Ivanisevic dans les cages de Wetzlar monte en régime et son équipe rattrape peu à peu son retard (9-10, 21’). A la pause, Kiel est toujours devant (12-15). Kiel ne parvient pas à distancer Wetzlar en début de deuxième période (17-19, 40’) et les locaux semblent encore y croire : Stefan Cavor égalise (20-20, 46’). Kiel ne se laisse pas déconcentrer et remporte la rencontre. Score final : 23-27.

Gummersbach conserve son avance sur Bietigheim grâce à sa victoire face à Lemgo. Les deux équipes font jeu égal en début de match (4-4, 9’), mais le manque d’efficacité de Lemgo, à l’image de la performance de Dani Baijens (0/3), permet à Gummersbach de prendre l’avantage (9-5, 21’). A la pause, les locaux mènent confortablement (14-7). Les deux équipes ont plus de difficultés en début de deuxième période en raison de bonnes performances des gardiens des deux côtés, toutefois Gummersbach conserve l’avantage (18-11, 43’). L’ailier de Lemgo Patrick Zieker (7/9) amorce le retour de son équipe mais ce n’est pas suffisant. Score final : 25-19.

Leipzig a arraché un point de justesse lors de sa rencontre face à Bergischer. Leipzig est devant pendant toute la première période, notamment grâce à un bon Milos Putera dans les cages, mais Bergischer n’est jamais loin derrière (11-9, 26’). A la pause, les Lions ne sont qu’à un but (12-11). Leipzig creuse l’écart en deuxième période (17-13, 36’). Bergischer revient rapidement au score (17-17, 41’), et prend même l’avantage (19-22, 47’). La victoire semble être acquise pour Bergischer mais Aivis Jurdzs marque le but de l’égalisation pour Leipzig à la dernière minute. Score final : 25-25.

Que ce fut difficile pour Magdeburg, à domicile pourtant, face au HSG Wetzlar. Malgré l’écart de niveau entre les deux équipes, le SCM n’a qu’un but d’avance au premier quart d’heure (8-7, 17’). Dans les 5 dernières minutes, Wetzlar va complètement craquer et laisser le SCM creuser l’écart (18-13 à la pause). Avec un Müsche (13 buts) brillant, comme à son habitude, le SCM se permet quelques rotations en seconde période et maintient l’écart. Score final : 30-25.

Les chouettes de Ludwigshafen ont souffert à Berlin. Les Renards n’ont laissé aucune chance au relégable, et dès la fin de la première période, il y avait un indice sur l’issue de la rencontre (17-11). Presque tout le monde marque côté Berlin, même Heinevetter. Les Chouettes n’auront pas fait illusion durant la rencontre. Score final : 32-20.

Romane Marcon – Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 SG Flensburg-Handewitt 64 34 32 0 2 958:768190
2 THW Kiel 62 34 31 0 3 1018:806212
3 SC Magdeburg 54 34 27 0 7 1010:867143
4 Rhein-Neckar Löwen 50 34 24 2 8 960:851109
5 MT Melsungen 42 34 21 0 13 922:90022
6 Füchse Berlin 38 34 19 0 15 923:89825
7 Bergischer HC 38 34 18 2 14 891:88011
8 Frisch Auf Göppingen 36 34 17 2 15 901:8992
9 HC Erlangen 30 34 14 2 18 853:882-29
10 HSG Wetzlar 29 34 14 1 19 859:883-24
11 SC DHfK Leipzig 27 34 12 3 19 861:871-10
12 TBV Lemgo 26 34 11 4 19 861:885-24
13 TSV Hannover-Burgdorf 26 34 12 2 20 935:960-25
14 GWD Minden 25 34 12 1 21 941:976-35
15 TVB 1898 Stuttgart 23 34 10 3 21 912:998-86
16 Die Eulen Ludwigshafen 14 34 5 4 25 802:955-153
17 VfL Gummersbach 14 34 6 2 26 809:963-154
18 SG BBM Bietigheim 14 34 6 2 26 809:983-174

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 13 mai 2019 à 14h12

    Allez Gummersbach, on commence à voir la lumière au bout du tunnel

  2. Sasori9 - le 13 mai 2019 à 20h07

    Kiel, c'est le retour en Force !!!!
    Lowen ne rugit plus…. Il est malade ?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).