Starligue

Dans l’intimité de Mickaël Robin

Mickael Robin

Ce mois-ci, nous avons rendez-vous avec Mickael Robin, gardien de but et capitaine du Créteil Handball. A 34 ans, passé par les clubs de Montpellier, Barcelone et Cesson, il a été un des acteurs majeurs de la remonté en  Starligue pour l’USCHB.

– Peux-tu nous décrire tes journées type ?

– Je me lève et me couche assez tôt. J’ai calé mon rythme de vie sur celui de ma fille (Mickaël est devenu papa il y a huit mois). J’essaie d’en profiter un maximum. Je peux le faire maintenant car j’ai finis pour parcours de kiné l’année dernière. Nous avons entre un et deux entrainements par jour en fonction du rythme des matchs et des déplacements. Un le matin aux environs de 10 -11h et un l’après-midi. Entre je fais une sieste, je profite de ce temps pour me ressourcer, c’est important pour un sportif de haut niveau.

– Et le reste du temps, tu fais quoi ?

– Je sors souvent sur Paris. Nous avons deux restaurants favoris sur le quartier du marais. Le dimanche nous avons pris l’habitude avec mes amis de nous retrouver pour un brunch en famille.

– Pendant les trajets, quelles sont tes occupations ?

– Avant je révisais mes cours, mais ça c’était avant. Je lis beaucoup. Je suis plutôt roman. J’adore ceux de Jean Christophe Grangé par exemple. J’écoute également beaucoup de musique, plutôt hip hop et rap US.

– As-tu des habitudes avant les matchs ?

– Je ne suis pas quelqu’un de superstitieux mais j’ai une madeleine de Proust, la barre de céréales. J’en ai toujours une dans mon sac, j’ai une hantise, la fringale. Pour le moment, elle ne m’a jamais servi ! Je me promène toujours avec mon ordinateur dans mon sac également.

– Nait-on ou devient-on souple ?

– C’est une grande question ou même la sphère scientifique n’est pas d’accord. Personnellement je pense que la souplesse s’acquiert dans la jeunesse et s’entretient. Un adulte peut progresser mais pas se transformer.

 Une anecdote de match ?

– Je crois que j’ai le carton rouge le plus rapide de l’histoire de la ligue des champions. 34 secondes de jeu. C’était à Hambourg, je suis sorti de ma surface pour tenter une interception. Je heurte le joueur adverse et prend rouge direct. J’étais extrêmement déçu  de jouer si peu…

– Que fais-tu si tu oublies ta coquille ?

– Je ne me sens pas bien ! Ça m’est déjà arrivé. En général, je demande au gardien de l’équipe d’en face ou je prends mon téléphone et fait l’ensemble de mon réseau pour en trouver une !

Propos recueillis par Guillaume Bresson

HandNews nouvelle application

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 9 septembre 2019 à 17h15

    Sinon, l'interview est plutôt légère et sans grand intérêt.
    On aurait aussi pu lui demander combien il prends de sucre dans son café, si sa grand mère faisait du vélo ou s'il préfère les slips ou les caleçons.
    Ca sent quand même un peu le devoir bâclé mon cher Guillaume:)

    • Averell - le 10 septembre 2019 à 10h17

      Je suis entierement d'accord.
      Il aurait pu etre interessant de lui demander son ressenti, avec le recul, sur ses accidents de scooter, savoir comment ils ont affecte sa carriere etc…

      • cochonne - le 10 septembre 2019 à 10h40

        Bonjour cher Averell
        Oui, le parcours de Mickaël Robin est riche de part sa qualité intrinsèque en tant que gardien, de par les gens qu'il a côtoyé, Igor Tchoumak à ses débuts, des clubs par lesquels il est passé, MHB, Barcelone, mais aussi de ses erreurs, les accidents, ou l'affaire des paris.
        Bref, c'est un personnage entier avec tout ce que çà englobe et qui a 34 ans, fort de ce passé a peut-être autre chose à raconter que ses oublis de coquille, le nom de son restaurant préféré ou la barre de céréales qui traîne au fond de son sac.
        Je précise toutefois que 99,% du temps je trouve les articles interessants et je conviens qu'il est un peu facile de ma part de critiquer mais qui aime bien..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).