EdF (M)

Et maintenant, place aux vacances !


Après une dernière victoire face à la Roumanie ce soir à Nantes (34-25), les joueurs de l’équipe de France vont pouvoir profiter de quelques semaines de vacances bien méritées.

Ce soir, sur le parquet de la H Arena, il y avait deux catégories de joueurs. Ceux qui auraient, de toute évidence, pu continuer à jouer quelques semaines encore et ceux qui en avaient visiblement un peu plein les bottes. Et pour qui la trêve estivale arrive à point nommé. Dans la première colonne, on pourra classer Nédim Rémili et Valentin Porte, virevoltants en première période, tandis que Romain Lagarde ou Kentin Mahé n’ont pas fait preuve de leur explosivité habituelle. On ne leur en tiendra pas rigueur, tant la saison a été longue et l’enjeu de ce dernier combat face à la Roumanie, complètement inexistant. “On a tous eu des saisons différentes, mais cela va faire du bien de souffler. Quand il faut courir, on le fait, mais la saison a été longue, on va tirer un trait dessus car elle n’a pas été si facile et on va revenir encore plus fort” résumait l’arrière droit parisien. Lui, Guigou et Valentin Porte ont empilé seize buts dans le premier acte, histoire de laisser leurs partenaires sur de bons rails pour gérer la deuxième période sans trop de soucis.

Pour la majorité des bleus, les prochaines semaines rimeront avec repos complet, et ce jusqu’à la fin juillet et la reprise avec leurs clubs. “Je suis content de partir aussi tard en vacances, l’an passé en avril j’avais déjà envie de finir” souriait Yann Genty, qui aura vécu une fin de saison sublime, entre premières capes en bleu et victoire en coupe de France avec son club. Une bonne humeur dont faisait également preuve Romain Lagarde, même si lui, comme Jean-Jacques Acquevillo, vont avoir la tête au handball quelques jours. Car, ne sachant pas de quoi leur avenir sera fait, ils ne vont pas pouvoir débrancher tout de suite. Le second est, de son propre aveu, “en contacts très avancés avec Nîmes”, le premier aimerait bien quitter le HBC Nantes un peu avant 2020, date avec laquelle il s’est engagé avec les Rhein-Neckar Löwen. “C’est mon souhait, mais je ne peux pas dire grand chose à ce sujet. On verra bien” éludait l’arrière gauche. A quelques exceptions près, les joueurs de l’équipe de France vont donc partir en vacances l’esprit léger. “C’est bien le seul truc pour lequel on n’a pas besoin de préparation” concluait Rémili. Qui laissera Didier Dinart se torturer l’esprit sur les prochaines échéances de l’équipe de France : “Quand on est entraineur, on ne se repose jamais mentalement.” En voilà au moins un dont les prochaines semaines vont être bien remplies.

A Nantes, Kevin Domas

HandNews nouvelle application

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 16 juin 2019 à 21h22

    “L'enjeu de ce dernier combat face à la Roumanie, complètement inexistant” : quand je lie cette formule, je me dis que c'est un peu vite résumer le défi d'une équipe de France obligée à chaque sortie de prouver (et de SE prouver) qu'elle n'est pas rentrée dans le rang. Pas le dernier rang, bien sûr, mais quand même celui d'une équipe capable de se laisser surprendre par un adversaire motivé (le Portugal), d'être contestée par un outsider talentueux (Allemagne…) et d'être battue sans discussion par des rivaux directs (Croatie, Danemark).

    L'enjeu existait donc bel et bien sur ces 2 derniers matchs, et il a été joliment relevé. Ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est de voir nos Français avec une vrai envie de faire du jeu, et aussi de jouer (= s'amuser) : on a vu de jolies choses, individuelles et collectives, des joueurs envieux de prendre et donner du plaisir. C'est important.

    Même si les Roumains avaient une jolie équipe, ils manquaient quand même de forces (défense, jeu sur les ailes) pour éprouver réellement la nôtre. Nos nouveaux sont bien rentrés et j'espère qu'on reverra Gentil et Acquavillo. Celui-ci a fait mentir tout le monde (moi compris) : il a été efficace et plutôt pas bête dans son jeu. C'est une bonne pioche finalement, qu'il faudrait revoir un cran au-dessus; probablement lors de l'ennuyeuse et sempiternelle Golden League.

    Je note aussi qu'il est possible d'assister à des oppositions à priori asymétriques (Portugal, Roumanie, Lituanie), tout en prenant plaisir en voyant un joli match de handball.

    Et au fait, c'était qui le commentateur de l'Equipe21 avec Anquetil ? Je l'ai trouvé bon connaisseur par rapports aux précédentes retransmissions.

  2. cochonne - le 16 juin 2019 à 21h29

    Bonjour
    Ces deux matchs ont été ce qu'ils promettaient d'être à savoir une formalité.
    Il ont permis de voir de nouvelles têtes et des revenants mais ne veulent pas dire grand chose.
    Il faudra revoir Genty et Acquevillo contre des équipes du top 5 européen pour se faire une idee plus approfondie.
    Lenne plafonne clairement à mon sens, la faute sûrement à l'instabilité de son début de carrière, espérons que sa venue au MHB lui permettra de reprendre le fil de sa progression.
    Mais pour l'instant place à là biguine et au T-ponch !

  3. TQO - le 16 juin 2019 à 22h50

    Qu’ils profitent bien de leurs vacances car l’été prochain ne sera a priori pas de tout repos pour une bonne partie d’entre eux si bien sûr les Bleus sont qualifiés pour les JO

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).