EHF Cup

L’USAM battue pour sa première

Malgré le soutien de leurs supporters qui les avaient accueillis avec des fumigènes en Hongrie, les Nîmois ne sont pas venus à bout de Csurgoi (28-25). 

Nîmes repart de Hongrie avec une courte défaite (28-25) qui n’est pas rédhibitoire pour la suite. Pourtant l’entame de match a été bonne, à l’image de la première période dans laquelle les Gardois ont mené. Mohammad Sanad a eu des ballons, notamment sur grand espace, pour pouvoir les mettre au fond. Très lucides devant le but adverse, les Nîmois sont très rapidement parvenus à se créer un petit matelas confortable (3-5, 12e). Un écart qu’ils ont réussi à garder au moment de regagner le vestiaire (11-13, MT). Cela n’a pourtant pas suffi. Rugueux dans leurs contacts, les Hongrois ont rapidement remis de la pression sur la Green Team (15-14, 37e). La réussite qui avait caractérisé la première période fuit un peu. Pour ne pas arranger les choses, Quentin Dupuy, pierre angulaire de la défense gardoise écope de sa troisième exclusion de deux minutes à l’aube du dernier quart d’heure (20-18, 47e). Malgré les tentatives de Remi Desbonnet pour remotiver ses coéquipiers, les Nîmois ne sont pas parvenus à inverser la tendance et devront remonter trois buts lors de la venue des Hongrois au Parnasse samedi 23 novembre.

Maxime Cohen.

 

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. Malauti - le 16 novembre 2019 à 19h32

    Va falloir apprendre de ce match.. Une deuxième mi temps ou le gardien hongrois sort le grand jeu.. Un but refusé pour guigou sur une zone imaginaire des, 2mns inexplicables un rouge pour dupuy alors que C est une erreur de la table de marque.. Voilà comment on perd le fil d un match.. C est ça l Europe.. On rajoute quelques imperfections aux tirs nos gardiens en retrait. ‘ Le match retour dans notre parnasse s annoncé chaud bouillant.. 4000 supporters pour les aider à se qualifier

  2. AZ - le 16 novembre 2019 à 19h37

    Eh bêh…. le grand retour de Nimes dans une coupe d’Europe est bien délicat… en face l’artillerie et les tireurs étaient laissés bien libre. L’attaque de Nîmes a le niveau mais la défense , quelle tristesse…
    Quand Desbonnet n’est pas dans son jour Nimes est en galère

  3. Katzenkraken - le 16 novembre 2019 à 19h39

    Des arbitres incompréhensible comme dit Malauti Zone Imaginaire de guigou, 2min a prandi pour une main au visage alors que sur le ralenti on voit qu'il n'a même pas touché le joueur et bien d'autre erreur ils avait choisi leur camp. Dans ce que j'ai aimé c'est l'attitude de guigou très présent au coté de Franck Maurice a donner un maximum de conseils en encadrant les moins expérimenté comme padolus, c'est pour ce genre de détails qu'il es précieux sur et en dehors du terrain. Ils ont largement le niveau pour les battre au match retour

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).