EHF Cup (M)

Nantes sauve les meubles, Aix en ballotage favorable

Le HBC Nantes s’est imposé d’un petit but face à Arendal tandis qu’Aix a pris une option sur la qualification en allant s’imposer du côté de Chambéry.

On pensait le HBC Nantes en mesure de faire le break en vue de la qualification face aux Norvégiens d’Arendal à domicile, il n’en a rien été. Les Nantais partiront en Norvège le weekend prochain avec un petit but d’avance et il s’en est fallu de peu pour que la situation ne soit encore moins bien engagée. A la 33ème minute, le H pointait à cinq longueurs, incapable de neutraliser un Martin Lindell chaud bouillant (9 buts). Mais les hommes d’Alberto Entrerrios ont fini par remettre les pieds dans le bon sens, grâce notamment à une défense retrouvée, qui n’a encaissé que douze buts dans les vingt-cinq dernières minutes, une performance un peu plus conforme à son standing. Et avec le trio Rivera-Ovnicek-Minne aux manettes, le H est repassé devant, avant que le dernier des trois ne lui offre une courte victoire à trente secondes de la fin. Laissant Alberto Entrerrios fulminer en zone mixte. “Ce soir, il y a de la colère. C’est inadmissible de commencer de cette manière. On doit débuter plus fort devant notre public et nos familles. Je suis déçu on n’est pas entré avec la motivation et l’engagement nécessaires à un match de coupe chez nous. Il y a des problèmes qui se répètent. C’est vraiment inadmissible” disait l’entraineur espagnol au micro de Ouest-France quelques instants après la fin du match. Autant dire qu’avec un avantage aussi minime, le voyage en Scandinavie dans une semaine ne sera pas une balade de santé.

Chambéry a “frisé le ridicule pendant un quart d’heure”

Aix n’a pas connu tant de soucis face à un Chambéry décidément moribond (25:20). Les Provençaux ont annihilé la résistance de leurs adversaires à la faveur d’un 9-1 au milieu de la première période. Avec huit buts d’avance pour le PAUC à la 25ème, le sort du match était presque scellé. Les Savoyards se sont bien rebellés après la pause, recollant à deux longueurs à la 40ème alors que Gerdas Babarskas faisait se lever le Phare. Mais, même sans Baptiste Bonnefond, expulsé après une grosse faute sur Alexandre Tritta, Aix n’a pas paniqué, fermant la boutique derrière et comptant sur Vid Kacticnik et Iosu Goni Leoz, a finalement réussi à reprendre cinq buts d’avance au coup de sifflet final. Un écart qui, s’il n’est pas synonyme de qualification, sera compliqué à remonter pour les Chambériens, qui n’y arrivent décidément pas. “Ce qui m’énerve, c’est qu’on est sur courant alternatif au niveau de l’agressivité défensive. On n’a pas le droit en Coupe d’Europe. Notre équipe doit s’endurcir. C’est mon métier, qu’on arrive à chaque match contre des guerriers et pas qu’on soit en réaction. Pendant un quart d’heure, on a pas été loin de friser le ridicule” pestait Erick Mathé après la rencontre sur le site du Dauphiné Libéré. La semaine prochaine, il faudra que ses hommes montrent un tout autre visage pour espérer l’emporter.

Kevin Domas

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. Brunhand - le 17 novembre 2019 à 22h03

    C’est loin d’être fait les 3 clubs français annoncés en poules

  2. Lost - le 17 novembre 2019 à 22h12

    A Chambéry, sont portés disparus depuis la fin de saison dernière : Genty, Costoya, Briffe, Marescot, le poste de DC, Mathé…

  3. fredono - le 17 novembre 2019 à 22h17

    Si Nantes ne se qualifie pas pour les poules, j’imagine qu’ils oublieront l’idée de la candidature pour le Final4 de l’EHF ?

    Chambéry en tout cas a bien fait de ne pas se lancer dans une candidature alors que ça avait pourtant été envisagé à la conférence de rentrée

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).