LdC (M)

Montpellier à quitte ou double, mais dans le calme

A Skopje, Montpellier n’a pas le choix. Tout autre résultat qu’une victoire mettrait en grand danger la qualification du club pour les huitièmes de finale de la Champions League, dont il est tenant du titre. Mais toute cette semaine, la mission a été de ne pas se laisser envahir par la pression.

Le déplacement de Montpellier au Vardar Skopje, c’est une histoire de quitte ou double. S’ils parvenaient à s’imposer, les hommes de Patrice Canayer seraient assurés de finir sixièmes du Groupe A et d’accéder aux huitièmes de finale de la Champions League. Tout autre résultat les laisserait à la merci du Meshkov Brest ou de Kristianstad, qui s’affronteront dans le même temps. Sauf que dans une salle où seuls Barcelone et Veszprem ont pris des points cette saison, la tâche semble colossale. “Pour nous, c’est comme un 32ème de finale. Jouer là-bas n’est jamais évident, leur salle est très chaude, surtout qu’eux voudront jouer la deuxième place” confirme Melvyn Richardson. Si Patrice Canayer disait en début de semaine qu’il était normal que son gaucher marque le pas physiquement, comme ses coéquipiers, Richardson a pu profiter de la balade raphaëloise de mercredi pour souffler un peu. Le manager héraultais a pu effectuer une large revue des troupes dans le Var et relancer ceux qui, à l’image de Mohammed Soussi, étaient quelque peu portés disparus ces dernières semaines. Et si le match a permis aux Montpélliérains de faire tourner, la journée de jeudi, passée dans le Var, leur a surtout offert l’occasion de souffler, de se détendre un peu avant de se plonger dans l’enfer de la Jane Sandanski Arena.

Pour calmer un peu plus le jeu, les propos de Canayer se sont fait très mesurés dans les couloirs du palais des sports Jean-François Krakowski quand il s’est agi d’évoquer l’enjeu de ce déplacement. “Il ne faut pas dramatiser la situation. On va jouer ce match avec toute notre envie, si on est qualifié c’est bien et si on est éliminé, on est éliminé…Ça ne changera pas la vie du club” disait-il, comme un écho à ce qu’il répète depuis plusieurs semaines. Oui, le match a un enjeu énorme mais, à l’entendre, mettre sous pression excessive ses joueurs ne les aidera pas à en sortir vainqueurs. Il préférait d’ailleurs, en début de semaine, insister sur les points positifs, la place dans le trio de tête du championnat et la bonne tenue du MHB dans les coupes. Admettant que le miroir grossissant de la Champions League, avec un titre à défendre, “rendait les choses difficiles. On n’est pas là où on voudrait être, c’est plus compliqué car on est moins en maitrise.” La stratégie a porté ses fruits à Kielce et jusqu’à maintenant, puisque peu imaginaient le MHB encore pour la qualification à la fin des matchs aller, quand ils ne comptaient qu’un petit point. Il leur en manque que deux, peut-être même qu’un concours de circonstances ferait qu’un nul pourrait suffire. Ne pas s’affoler, c’est peut-être la solution, finalement.

Tandis que Nantes a confirmé sa quatrième place du groupe B en allant chercher le nul à Flensburg mercredi (29-29), Paris est déjà assuré de finir en tête et d’accéder directement aux quarts de finale de la compétition. Les Parisiens ont une petite chance d’y retrouver les Ukrainiens de Zaporozhye, qu’ils affronteront ce weekend, à condition que ceux-ci ramènent au moins un point de Coubertin. Leur adversaire pourrait aussi être les Allemands de Rhein-Neckar Löwen, les Croates de Zagreb ou les Polonais de Kielce. S’ils en sauront un peu plus dimanche soir, quand deux des quatre noms auront été rayés, il leur faudra attendre la fin mars pour connaitre le nom de celui qui tentera de leur barrer la route de Cologne. En attendant, ils tenteront de maintenir leur invincibilité à domicile en Champions League qui court depuis la fin 2014. L’an passé, également déjà qualifiés, ils s’étaient battus corps et âme pour ne pas laisser le THW Kiel s’imposer. Alors que Nédim Rémili, touché à l’épaule mercredi en championnat, pourrait être préservé, Paris pourrait enchainer son 36ème match invaincu à domicile.

Le programme du weekend :

Samedi 02.03
Vardar Skopje – Montpellier à 17h30 (en direct sur beIN Sports Max 7)

Dimanche 03.03
Paris Saint-Germain – Motor Zaporozhye à 17h00 (en direct sur beIN Sports 3)

Kevin Domas (avec M. Cohen)

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

46 CommentairesPoster un commentaire

  1. Chris.SV92 - le 2 mars 2019 à 10h20

    Sur que ce sera un tout autre match que cet étonnant St Raph-MHB, un beau choc à élimination pour Montpellier on va savoir si l équipe est vraiment sur le retour vers son vrai niveau de jeu,personnellement même s il y a du mieux je n en suis pas persuadé mais il y aura la un adversaire de taille qui n a peut être pas oublié la demie de la saison dernière….
    Quand à Paris ,possible que Raul fasse largement tourner pour reposer ses troupes en vue du double choc de la semaine prochaine très important…

  2. jo93 - le 2 mars 2019 à 11h17

    Le retour d’un grand Soussi peut faire la différence !
    Allez le MHB, la France est avec vous !

  3. Soleidou - le 2 mars 2019 à 11h31

    Allez MHB tous ensembles avec vous.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).