LdC (M)

Montpellier s’est fait très peur

Montpellier a été chercher un succès précieux du côté de Kielce ce soir (28-27). D’autant plus important que, dans le même temps, Brest a pris les points face aux Rhein-Neckar Löwen.

C’est un succès somme toute logique au vue de la physionomie de la rencontre, mais Montpellier s’est fait très peur ce soir du côté de Kielce. Face à un adversaire diminué par les absences de ses cadres Alex Dujshebaev et Luka Cindric, les Héraultais ont fait la course (largement) en tête pendant plus de trois quarts d’heure. Impeccables en défense, ils avaient même passé outre les arrêts de Vladimir Cupara, le gardien adverse. Et alors que l’affaire semblait bien engagée, le tableau d’affichage affichant cinq buts d’avance suite à une contre-attaque de Valentin Porte, la machine s’est enrayée (23-18, 47′). Melvyn Richardson a perdu le fil, Cupara a continué son festival, fermant la boutique pendant huit minutes et Julen Aguinagalde a égalisé à 23 partout. Patrice Canayer a alors sorti de son chapeau Jean-Loup Faustin, moins utilisé ces derniers temps. Mais avec une interception et deux buts, le lutin de la maison a été décisif. Il aurait pu ne pas l’être si Kielce avait mieux géré son dernier ballon. Car même avec deux buts d’avance et la possession à moins de deux minutes du terme, Montpellier n’a pas été fichu de se mettre à l’abri. Heureusement pour eux, la perte de balle de Grébille et la raté seul à six mètres de Truchanovicius sont restés sans frais. Car les Polonais ont fait n’importe quoi de leur possibilité d’égaliser et Michaël Guigou n’a plus eu qu’à ramasser le ballon pour entériner le succès des siens, d’un petit but. Et si ce succès est un pas de plus vers la qualification, il était surtout indispensable car, dans le même temps, Brest avait dominé Rhein-Neckar. La course vers la qualification sera tendue jusqu’au bout. Et en plus, Montpellier aime bien se rajouter des obstacles, à en juger par le match de ce soir.

Les statistiques :

KS VIVE KIELCE – MONTPELLIER HB 27:28 (11:14)
Arbitres : A. Marin, I. Garcia Serradillo (ESP)

Kielce : Ivic (0 arrêt / 1 tir dont 0/1 pén), Cupara (16 arrêts / 44 tirs dont 0/2 pén); Jurecki (3/7), Bis, Aguinagalde (4/4), Jachlewski (3/3), Janc (3/5), Lijewski (4/6), Jurkiewicz (0/2), Kulesh (1/3), Moryto (3/4 dont 2/2 pén), Mamic, Fernandez (4/5), Karalek (2/2)

Montpellier : Gérard (8 arrêts / 35 tirs dont 0/2 pén), Portner; Simonet (3/3), Caussé, Truchanovicius (3/5), Grébille (6/7), Bos, Guigou (1/1), Pettersson (2/4), Richardson (6/13 dont 3/3 pén), Kavticnik (1/3), Bonnefond (0/5), Faustin (2/2), Porte (4/7), Afgour

Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

37 CommentairesPoster un commentaire

  1. NOFX - le 16 février 2019 à 19h46

    Montpellier ne meurt jamais !

  2. canaye - le 16 février 2019 à 19h48

    Guigou, une nouvelle fois sauveur ! Quelle tristesse ce manque de considération rien qu’au niveau sportif quand même…

    • jp - le 16 février 2019 à 21h00

      Certes, nonobstant, c’est lui qui chope le ballon sur la dernière offensive de Kielce !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).