Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue - J8

Dunkerque et Chambéry accrochés

, par Zorman

La 8ème journée, peu offensive, aura été marquée par les matchs nuls des promus : Créteil face à Chambéry (25-25) et Chartres à Dunkerque (24-24). Si Montpellier et Toulouse ont respectivement surclassé Ivry et Istres, dans le bas de tableau, les Raphaëlois sont sortis vainqueurs du match de la peur face à Tremblay (29-26).

A Dunkerque, c'est peu dire que l'on a pas vu les attaques s'illustrer. Si Chartres peut compter sur les arrêts de Nebojsa Grahovac (13 arrêts à 38%), ils ne sont pour autant pas en réussite de l'autre côté du terrain et, la 20ème, seulement 10 buts ont été inscrits (19' : 5-5). Ce rythme se maintient avec un duel accroché jusqu'à la fin de match. Si Morten Vium, Sergey Kudinov et Nikola Jukic alimentent la marque côté Chartres, c'est bien Kornel Nagy qui porte l'équipe nordiste avec 9 réalisations. Menés de 2 buts à 3 minutes de la fin, les Euréliens parviennent néanmoins à revenir pour s'offrir le point du match nul et quittent la zone rouge pour la 12ème place. "Lors de notre dernier match, on a donné une très mauvaise image de notre équipe et on avait à coeur de montrer un meilleur visage. On l'a fait avec beaucoup de solidarité et je suis fier de l'équipe." apprécie William Benezit en fin de match. Côté dunkerquois par contre, Kornel Nagy ne cache pas sa déception avant un déplacement périlleux à Istres.

Chambéry laisse encore des points en route

L'autre promu, Créteil, est lui aussi parvenu à accrocher un point, face à une équipe de Chambéry encore décevante. "Ce point a un goût très amer, on est beaucoup trop irrégulier. On perd des ballons inexplicablement, sur certains moments, on n'a pas le niveau de la Lidl Starligue. Mais à d'autres moments, comme en début de deuxième période, on est capable de bonnes choses, on est bien en place" déplore l'entraineur Erick Mathé. Son équipe a vécu 60 minutes compliquées et n'a pas su faire fructifier l'avantage de trois buts qu'elle possédait à un quart d'heure de la fin. Avant que Mickaël Robin ne détourne le tir de la victoire de Fahrudin Melin. Côté Créteil, on a vu le capitaine Boïba Sissoko s'illustrer avec 8 buts. Si son équipe reste lanterne rouge, Sissoko a apprécié la réaction de son équipe : "Cela fait un moment qu'on a du mal à avancer et il fallait absolument qu’on engrange des points ce soir. On aurait pu mettre un peu de folie dans les moments opportuns, mais on a su revenir au score dans un match qui s'est joué à rien du tout " Lui et ses coéquipiers, qui n'avaient pas montré grand-chose ces derniers temps, ont su se remobiliser au bon moment, alors que leurs concurrents pour le maintien ont également pris des points. "On s'est dit les choses, même si elles n'était pas agréables à entendre. Il n'y a que par le collectif qu'on va avancer, et on l'a vu ce soir. Mentalement, on n'a rien lâché" souriait Pierre Montorier, de son côté.  Pour les savoyards, 10èmes ce soir, le mois de Novembre sera chargé et les joueurs auront à coeur de relever la tête la semaine prochaine à domicile face à Toulouse.

Des favoris sudistes en maîtrise

Toulouse justement, a très bien géré sa rencontre à domicile face à Istres en prenant l'ascendant dès le début de match. Grâce à son jeu offensif rapide et ses ailiers efficaces, les Occitans prennent buts d'avance à la pause (14-10). Malgré une seconde mi-temps valeureuse des Provençaux, les Toulousains creusent l'écart retour des vestiaires et gèrent, grâce notamment au capitaine Nemanja Ilic (9/11), pour s'imposer de 3 longueurs (28-25). L'autre favori sudiste, Montpellier, a rassuré à domicile en évitant parfaitement le piège tendu par Ivry. Sous l'impulsion d'un excellent Hugo Descat (8/10), tant sur 7m que sur contre-attaque ou jeu placé, les Héraultais agrandissent l'écart jusqu'à 7 unités à la pause (MT : 17-10). La deuxième mi-temps sera maîtrisée malgré une prestation honorable  des Ivryens qui n'abandonnent pas et s'inclinent de peu (27-24). Grâce à la défaite d'Istres et au nul de Dunkerque, la formation du Val de Marne conserve sa 7ème place avant de recevoir Nantes.

Hugo Descat (Montpellier)

Saint-Raphaël toujours en demi-teinte

Après une défaite amère face à Dunkerque en Coupe de la Ligue ce week-end, St Raphaël est péniblement parvenu à prendre les points face à Tremblay, autre équipe en difficulté. Auteurs d'un excellent début de match, notamment dans le secteur offensif, les Séquano-Dionysiens prennent rapidement un avantage conséquent (11' : 5-10). Ils résistent au sursaut raphaëlois, mené par un Raphaël Caucheteux bien présent (7 buts lors de la seule première mi-temps), et conservent 3 buts d'avance à la pause (14-17). En deuxième période, les Varois se relancent et mettent la pression sur leurs adversaires qui subissent, à la 42ème minute, la 3ème exclusion de Michal Kopco, essentiel au système défensif. "Quand il y a des événements comme le carton rouge de Michal, tout le monde se regarde mais il n'y a personne pour prendre ses responsabilités." déplore Patrice Annonay. Et, en effet, après avoir mené pendant 55 minutes, les Tremblaysiens se voient dépassés par leur adversaire, avec un Alexandre Simicu décisif (5/6) et un Popescu efficace (15 arrêts à 38%). A Chartres, la semaine prochaine, Saint-Raphaël aura une nouvelle occasion de remonter au classement.

Derniers matchs de la 8ème journée :

Jeudi 7 Novembre, 20h40 : Nîmes - Nantes (Bein Sports 1) Samedi 9 Novembre, 19h45 : Paris - Aix (Bein Sports 3)  

Antoine Piollat

Prochain match TV

Füchse Berlin

18:00

Sam. 25 Mai.

Rhein-Neckar Löwen

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Brunhand
Brunhand
4 années il y a

Match après match on mesure tout ce que Chambé a perdu avec le départ de Niko Mindegia….

caco
caco
4 années il y a

Quel triste niveau de jeu de Chambéry depuis le début de saison ! Sans autres alternatives au poste de DC durant les 2 saisons à venir, ça parait compliqué de les voir retrouver autant de réussite que lors de la saison dernière…
Curieux de voir la réaction à domicile face à une bien belle équipe de Toulouse et son hollandais volant.

rkj4
rkj4
4 années il y a

Hier, j'ai alterné entre Créteil et Toulouse.

Je croise les doigts pour eux, mais j'ai peur que ce soit trop difficile pour Créteil cette saison. Déjà, ça l'était à l'époque où Minel, Nyokas, Remili (plus jeunes, mais déjà très bons) faisaient partie de l'équipe, mais c'est pire aujourd'hui, avec une base arrière qui n'est vraiment pas une garantie : manquant de métier (pour les plus jeunes) ou de talent (pour les anciens). C'est le cœur du problème.

Agréablement surpris par Toulouse. Même sur jeu placé, je les ai trouvé virevoltant, énergiques, sautant dans chaque espace libre : la touche Steins ? Et ils ont une sacrée paire d'ailiers (Ilic et Solé) : la meilleure du championnat ? Les saisons précédentes, c'était l'équipe qui n'y arrivait pas et là, un truc s'est visiblement passé. Une jolie victoire, donc, d'autant plus qu'Istres joue bien et montre aussi pas mal d'envie et de talent.

Dragonfly
Dragonfly
4 années il y a

34/36 dont 0/0 aux 7m 🙂 depuis le début de saison, 9 passes décisives sur ce match, Luc Steins est la révélation de cette saison pour moi.

DragonFly
DragonFly
4 années il y a
Répondre à  Dragonfly

Le tout en ne faisant « que » 1m73 pour 69kg…

28000
28000
4 années il y a
Répondre à  Dragonfly

Révélé par Massy lors de la saison 2016-2017….. Chartres s'en souvient encore ….

Chambe_chambre
Chambe_chambre
4 années il y a

Icebergs droit devant ! Les lumières du Phare feront-elles réagir nos chambériens à temps alors que la coque du navire est déjà bien fêlée ? Il faudra savoir colmater rapidement les nombreuses avaries pour pouvoir changer de cap à temps. Toulouse et Aix se profilent à l’horizon de la semaine prochaine et aucune réaction ni même un semblant d’instinct de survie collectifs pour le moment. Au rayon des mentions individuelles : – Arthur Anquetil, formidable – Gerdas Babarskas et Romain Briffe font leur match – Alejandro Costoya, méconnaissable – Alexandre Tritta, très mal revenu de blessure -Jean-Loup Faustin, un homme à la mer! Dans le money time, étant donné la situation à ce moment de la rencontre, avec l’entrée magistrale de Julien Meyer (qui aurait dû être décisive et il n’a tenu qu’à ses camarades qu’il en fût autrement) et contre cette équipe de Créteil très courageuse mais très limitée, toute autre équipe de LSL aurait gagné ce match…Ce Chambery-là, non. Bravo au coach cristolien pour la très bonne gestion du temps de jeu de Sissoko, ce qui lui a permis de rester performant pour la fin de partie.

maxime
maxime
4 années il y a

Difficile pour Chambéry de se cacher derrière l’arbitrage pour justifier un éventuel point perdu mais il n’y a pas péno sur la dernière action ? Entre le joueur de Créteil qui vient fermer en passant par la zone et qui touche ensuite Melic ?
https://youtube.com/watch?v=IT-2vpwt6KE&t=305

bouboule00
bouboule00
4 années il y a
Répondre à  maxime

Oui, mais au vu du match, Créteil mérite le match nul.

Duval
Duval
4 années il y a

Y a pénalty. Il coupe la zone et touche le joueur en suspension.
7 m sans problème.

Fondue
Fondue
4 années il y a

A Chambé, ils ont laissé partir niko mindegia, c’est une très grosse erreur. Match après match c’est la même chose, pas de demi centre du niveau de Niko. Le Suisse Lucas von …est bien pâle, inexistant. Mais bon c’est sa 1re année à Chambé. Faut pas oublier que la 1re année de Niko à Chambé, il était constamment hué, critiqué avant de nous régaler l’année dernière. Donc wait and see ….

Tartiflette
Tartiflette
4 années il y a
Répondre à  Fondue

« Faut pas oublier que la 1re année de Niko à Chambé, il était constamment hué »
Un petit coup de genepi en trop ? Il n’a jamais été hué tout comme j’ai pas le souvenir qu’au Phare, un joueur du club ait été hué…
Et puis s’il n’était pas aussi à l’aise sa 1ère année, c’est parce que l’ancien coach Obrvan l’avait mis au placard dès le début de saison, le faisant rentrer que très rarement, moyen pour la confiance alors que quand Bubu a repris l’équipe, il a progressivement gagné en confiance pour atteindre le niveau qui était le sien l’an passé

Raclette
Raclette
4 années il y a
Répondre à  Tartiflette

Complètement d’accord avec toi Tartiflette

Kalou
Kalou
4 années il y a
Répondre à  Fondue

Mais il y a le talentueux suisse non?
Un gentil garçon qui n a rien a faire la…vaut mieux prendre des caractères plus trempés,au moin ça marche…

seb
seb
4 années il y a

« L’effet Mathé » n’aura pas duré pour Chambé…
Un peu du mal à comprendre pourquoi Benjamin Richert (qui a fait un excellent mondial avec les Bleuets) n’a du jouer qu’1 ou 2 minutes depuis le début de saison. Surtout qu’hier Melic n’y était vraiment pas (pour une fois).
Dommage également que Brouzet n’ait pas non plus de temps de jeu…

Chambe_chambre
Chambe_chambre
4 années il y a

J’appuie globalement les propos de Tartiflette.

jeanloup47
jeanloup47
4 années il y a

le Chambéry 2019 / 2020 a déja hypothéqué sa saison ! Comment va-il se comporté pour éviter le fond du classement en LDSL ? Mais aussi en coupe d'Europe pour ne pas être humilier? Aujourd'hui c'est dans le combat que nos savoyards trouveront la solution…..Le jeu collectif est devenu inexistant.

jo
jo
4 années il y a

@handnews merci d’avoir supprimé l’article sur la retraite de Sterbik qui était donc une fake news

Nos derniers articles

18
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x