Mondial 2019 (F)

Le point sur la troisième journée

Katarina Bulatovic (Monténégro). Crédits : IHF

Toutes les équipes ont joué leur troisième match ce mardi dans ces 24e championnats du monde. Le pays hôte, le Japon, a connu sa première défaite, tandis que sept équipes restent invaincues dans la compétition.

Groupe A

Azenaide Carlos (Angola). Crédits : IHF

La journée (ou matinée, vu d’Europe) a débuté par un gros carton : celui des Pays-Bas, large vainqueur de Cuba en franchissant la barre des 50 buts marqués (51-23). Cuba, l’une des équipes les plus faibles de la compétition, n’a rien pu faire face à la force de frappe hollandaise, incarnée par Loïs Abbingh (10 buts) et Angela Malestein (11 buts). Les Pays-Bas remportent ainsi leur deuxième match, et rejoignent au classement la Serbie, battue par la Norvège dans le choc entre les deux premiers du groupe (28-25). Avec notamment sept buts de Stine Oftedal, les Norvégiennes ont fait progressivement le trou en milieu de seconde période, jusqu’à compter cinq buts d’avance à un peu moins de dix minutes de la fin. La Norvège devra conserver désormais sa première place pour aborder au mieux le tour principal. Elles devront pour cela battre l’Angola, une équipe qui a enfin lancé sa compétition après avoir débuté par deux défaites. Les championnes d’Afrique en titre ont totalement maîtrisé la Slovénie (24-33), avec même douze buts d’avance à un peu moins de dix minutes de la fin. La Slovénie, qui avait idéalement lancé son Mondial en faisant chuter les Pays-Bas, est désormais en danger pour une qualification pour le tour principal.

Groupe B

Ryu Eun-Hoo (Corée du Sud). Crédits : IHF

Peu avant que la France étrille l’Australie, la Corée du Sud a fait un grand pas vers le tour principal en disposant du Brésil (33-27). Encore dans le coup en début de deuxième période (21-19, 40′), les Brésiliennes n’ont pas tenu dans la longueur face à une équipe sud-coréenne toujours aussi séduisante. On aura encore beaucoup vu Ryu Eun-Hee (8 buts sur 18 tirs) et Shin Eunjoo (8/10), alors qu’en face, Eduarda Amorim (9/16) ne pouvait pas tout faire. La Corée du Sud s’installe à la deuxième place du classement, derrière l’Allemagne. La Mannschaft, à la veille d’affronter la France, a assuré sa qualification pour le tour principal en battant de justesse le Danemark (25-26) au terme d’une rencontre haletante. Après un départ canon (4-10, 18′), les Allemandes ont en effet vu revenir les Danoises à leurs basques (9-10, 23′), mais elles sont parvenues à garder l’avantage. Le Danemark égalise finalement à dix minutes du terme (22-22, 51′), mais les Allemandes gardent les nerfs solides et Alicia Stolle délivre ses partenaires à trente secondes du terme, le dernier but danois ne changeant rien au résultat. Les Allemandes doivent désormais préparer le prochain tour en faisant le plein de points contre la France et la Corée du Sud, ses deux derniers adversaires.

Groupe C

Alexandrina Cabral Barbosa (Espagne). Crédits : IHF

L’Espagne et le Monténégro continuent de dominer la poule C. Les Espagnoles ont connu une première période compliquée face au Sénégal, les partenaires de l’arrière de Stella-St-Maur Doungou Camara (6 buts) parvenant à rester à un but à la pause (14-13, 30′). Mais la deuxième période est plus compliquée face à la Roja qui déroule et s’impose finalement de neuf buts (29-20), avec notamment huit réalisations d’Alexandrina Cabral Barbosa, meilleure marqueuse du match. Le Monténégro, de son côté, a dû lutter hargneusement face à la Hongrie, pour finalement s’imposer en toute fin de rencontre sur la plus petite des marges (24-25). Le but de Katarina Bulatovic à un peu plus d’une minute du terme a mis en sécurité les Monténégrines, qui sont assurées d’aller au tour principal, comme l’Espagne. La Roumanie aussi en sera, les partenaires de Crina Pintea (5 buts) ayant enchaîné une deuxième victoire face au Kazakhstan (22-20). Les Roumaines se sont néanmoins fait peur, laissant les Kazakhes revenir à un but dans les derniers instants de la rencontre.

Groupe D

Anna Lagerquist (Suède). Crédits : JHA/Yukihito Taguchi

Le pays hôte a chuté ! Le Japon, qui a lancé sa compétition avec deux victoires, est tombé sur plus fort que lui lors du choc face à la Suède. Après un début de match euphorique (1-5, 8′), les Japonaises butent sur la défense suédoise et prennent l’eau derrière. A la pause, l’écart est déjà quasiment rédhibitoire (20-13, 30′), et il ne sera pas comblé en deuxième période. Avec un joli 7/7 de sa pivot Linn Blohm, meilleure buteuse du match, la Suède s’impose 34-26 et se qualifient pour le prochain tour. Les Suédoises dominent leur groupe en compagnie de la Russie, qui n’a fait qu’une seule bouchée de la République démocratique du Congo (34-13), avec sa gardienne Victoria Kalinina quasiment à 50% (12 arrêts). Enfin, dans la lutte pour la quatrième place, l’Argentine a fait un grand pas en s’imposant face à la Chine (28-34), avec notamment 12 buts d’Elke Karsten, qui est la meilleure buteuse de la journée tous matchs confondus.

Retrouvez le calendrier des matchs à venir et les classements à l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).