Mondial U21 (M) – J-3

Le presque exploit du Japon

Une journée bien mouvementée dans les groupes A et B aujourd’hui. A part les bleuets qui se sont baladés face à l’Australie, plusieurs rencontres étaient très intéressante. Le Japon a presque réussi l’exploit de renverser la Tunisie, pourtant dominante. La Serbie quant à elle peut se mordre les doigts face à l’Espagne.

Groupe A

Tunisie 26 – 25 Japon (14-8)

Le match des japonais peut se décrire en deux mots : presque exploit. Les tunisiens dominent dans un premier temps la rencontre avec une base arrière efficace. Ala Mohamed et Mohamed Amine Darmoul à la mène, les tunisiens se détachent rapidement au score. Un jeu fluide et physique, les japonais n’y arrivent pas. Et comble de l’ironie, eux qui nous ont pourtant habitué au contraire, les japonais produisent un jeu rigide, peu inventif. Des croisés au hasard autour de la défense, les duels peinent à réussir, la défense est fébrile, les gardiens inexistant (14-8 à la pause). Les asiatiques vont enfin se réveiller à la 40ème minute et faire ce que l’on attend d’eux : qu’ils nous surprennent. Une défense 4-2 bien en place, quelques arrêts et une efficacité offensive retrouvée, les nippons rattrapent les tunisiens… Mais encaissent le but de trop à la dernière seconde. Les tunisiens ont eu très chaud aujourd’hui. Score final : 26-25 en faveur de la Tunisie.

Slovénie 43 – 16 Etats-Unis (22-6)

Pas de pitié, mais en même temps, pourquoi faire ? Les slovènes ont écrasé la sélection des USA. Une défense bien en place, une attaque fluide, du spectacle, les européens régalent face à une sélection en peine de repères. Pas de concurrence aujourd’hui malgré quelques phases intéressantes des USA. Quelques arrières plutôt puissants sont trop timides, la défense slovène neutralise donc toutes les tentatives de perforation de la défense. Les gardiens sont au niveau de leur défense et distribuent les balles de contre. Mais les américains s’accrochent et tentent le tout pour le tout. Sauf qu’il y a un monde entier entre les Etats-Unis et la Slovénie. Malgré le résultat, tout n’est pas à jeter sur ce match et c’est déjà bon signe pour le handball de retrouver des nations plus diverses que par le passé.

Espagne 29 – 26 Serbie (13-12)

Quel match ! En clôture de la troisième journée de ce championnat du monde, les locaux affrontaient une sélection serbe bien décidée à se battre. Les espagnols démarrent très bien la rencontre, malgré l’absence de son meilleur joueur Ian Tarrafeta, blessé. Puis, Jondric, le gardien serbe enchaîne les parades. La défense et l’attaque s’alignent aux performances de son gardien et les serbes se mettent à espérer. Puis à rattraper leur retard. Les espagnols sont loin d’avoir remporté la rencontre. Les arrières mitraillent l’Espagne alors que les ailiers de la sélection ibérique butent sur Jondric. Mais finalement, les serbes vont craquer physiquement lors du dernier quart d’heure, malgré les missiles envoyés par le gaucher Milan Milic dans les lucarnes. Les locaux l’emportent 29-26 après une superbe rencontre.

Groupe B

Nigéria 30 – 46 Corée du Sud (19-21)

Crédits : IHF

Un match qui ne connaissait pas la signification des mots “défense” et “repli défensif”. Les coréens ont pu développer leur jeu et ont été efficaces dans tous les secteurs en attaque : de loin, de près, au travers de la défense, absolument tout leur a réussi. Avec Kang à 9 buts et Rakchan Kim à 12, c’était un véritable festival coréen dans cette première rencontre du groupe B. Après la mise en place d’une défense resserrée en deuxième période, la Corée déroule. Avec cette victoire, la Corée devrait s’assurer une place en huitième de finale au détriment de l’Australie et justement du Nigéria.

Egypte 32 – 22 Suède (14-11)

Crédits : IHF

Le danger numéro un pour la France dans ce groupe est désormais bien identifié : les égyptiens ont véritablement surclassé la Suède. La meilleure des nations africaines (jusqu’ici en tout cas) a pris l’avantage au début de la rencontre et ne l’a jamais lâché. Avec des buteurs efficaces et un gardien solide, les égyptiens dominent clairement la Suède. Il y a bien eu un maigre sursaut durant la première période… Mais il fut bien succinct. Lorsque les suédois parviennent à marquer, l’Egypte a eu le temps d’en marquer deux. Le score finale est sans appel, et les égyptiens envoient un signal fort avant d’affronter l’équipe de France lundi.

A Vigo, Julien Baudry

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).