Proligue

Ce qu’il reste encore à jouer

Il ne reste plus que deux journées à jouer en Proligue, et tout pourrait déjà être décidé, que ce soit pour les barrages ou la descente, dès le weekend prochain.

Ils sont déjà en Starligue

Pour Chartres, la réception de Créteil et le déplacement à Dijon les deux weekends prochains n’auront aucune importance, les joueurs de Jérôme Delarue ont validé leur remontée dans l’élite la saison prochaine. Désormais, le staff va fignoler son recrutement, avec l’arrivée d’un pivot étranger dans les tuyaux (comme confirmé par l’Echo Républicain ce matin) pour remédier à la blessure longue durée d’Edgar Dentz. Mais le gros du travail sur l’effectif de la saison prochaine a déjà été réalisé ces dernières semaines.

Ils sont presque en Finales

Il ne manque qu’un point à Créteil pour valider sa place aux finales de Proligue, qui auront lieu au mois de mai à Saint-Brieuc. Une victoire ou un match nul à Chartres vendredi soir et l’affaire serait dans le sac.

Ils ont leur billet pour les barrages

Depuis vendredi soir, Massy s’est joint à Dijon et à Nancy dans le lot des équipes ayant validé leur billet pour les barrages à deux journées de la fin. Les Dijonnais ont encore une infime chance de se qualifier pour les Finales, si tant est qu’ils battent Nice et Chartres et que Créteil s’incline par deux fois. Pour Nancy et Massy, en revanche, ce sera les barrages. Avec l’avantage pour celui qui finira quatrième (Nancy a pour l’instant un point d’avance) de recevoir au match retour.

Ils vont se battre pour le dernier ticket

Après le match nul de Limoges face à Strasbourg le weekend passé, les hommes de Nenad Stanic n’ont plus qu’un point d’avance sur Saran. Et on voit mal comment la sixième place, qualificative pour les barrages, ne pourrait pas se jouer lors de la rencontre entre les deux équipes, dans deux semaines, dans le Limousin. Le weekend prochain, Limoges se déplace à Caen, déjà relégué, tandis que Saran reçoit Grenoble.

Ils n’ont plus rien à jouer

Sélestat et Cherbourg ne sont pas encore en vacances, mais ils ont l’esprit tranquille. Hors course pour les barrages, les deux équipes ne peuvent plus être rejoints par les équipes de la zone rouge.

Ils jouent encore le maintien

Dans la zone rouge, l’équation est finalement assez simple. Strasbourg, en prenant un point face à Vernon vendredi prochain, s’assurerait le maintien, quels que soient les autres résultats. Grenoble et Nice vont devoir créer l’exploit (face à Saran et Dijon) pour en faire autant. Sinon, tout se jouera sur la dernière journée, les Grenoblois recevront Caen, déjà relégué, et Nice ira à Cherbourg. Si Grenoble et Nice venaient à s’imposer vendredi prochain et que Vernon s’inclinait à Strasbourg, les Normands seraient définitivement dans la charrette.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Proligue

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 22 avril 2019 à 18h04

    Je n'ai pas en tête le calendrier des derniers matchs, mais il y a peut-être plus simple à obtenir qu'une victoire à Chartres pour que Créteil valide sa présence au F4.

    • Kryssie20 - le 22 avril 2019 à 20h02

      Il reste deux journées: donc pour Créteil le prochain match c'est Chartres-Créteil et dernier match Créteil-Massy. Et le plus simple c'est de valider la présence à St-Brieuc le plus tôt possible et pas en comptant sur le dernier match 😉

    • Tonton_Olive - le 23 avril 2019 à 14h46

      C'est indiquer dans l'article… 1 pt suffi sur 2 matchs

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).