Proligue

Limoges seul leader, Billère enfonce Saran


Un duel du haut de tableau et un autre de bas de tableau ce vendredi soir en Proligue. Le championnat a un nouveau leader, et une nouvelle lanterne rouge.

“Je n’ai jamais vécu ça de ma carrière d’entraineur.” Fabien Courtial, l’entraineur de Saran, est dépité. Pour ne pas dire plus. Son équipe occupe ce matin la dernière place du classement, après s’être incliné à la maison face à Billère (24:25). Pourtant, les Loiretains ont eu l’occasion de l’emporter, ils avaient même quatre buts d’avance à moins d’un quart d’heure de la fin. C’était le moment où Chema Rodriguez arrivait à faire illusion, seul ou presque à surnager tandis que ses coéquipiers baissaient la tête au moindre échec. Mais les Saranais n’avaient pas maitrisé grand-chose avant de prendre le large. Et à force de ne rien maitriser et de pas tuer le match, ils ont laissé les Béarnais espérer. Jusqu’à se faire reprendre et dépasser, quand Valentin Doudeau a pris les choses en main pour punir une équipe saranaise en complète déroute. “On est d’une fébrilité ahurissante. A un moment, je me dis que même en jouant mal, ça va passer, mais non. On rate des contre-attaques, on perd des ballons, j’ai le sentiment qu’on est des morts-vivants. On vient de jouer Besançon et Billère, les deux promus, des équipes au dessus desquelles on est sensé être…mais non. On se fait siffler par notre public, ça blesse mais je le comprends. Ce soir, on est dernier, et le seul point positif c’est qu’on ne pourra pas faire pire” disait Courtial.

Première victoire pour Billère

Alors qu’à Saran, désormais seule lanterne rouge du championnat, c’est la soupe à la grimace, à Billère, on était tout sourire. Logique, après une première victoire en championnat sur un terrain où les Palois ne partaient certainement pas favoris. Mais la fin de match, avec quelques arrêts importants de Padasinau et un Doudeau en maitre de cérémonie, a montré que Billère prendrait des points chez qui ne le prendrait pas au sérieux. “Je savais que Saran aurait la pression, j’avais insisté là dessus avec les joueurs. Même à -4 ou -5, on n’a pas baissé la tête, et on a joué avec nos tripes en défense. On ne prend que 24 buts et ça a été la clé de notre réussite” souriait Dragan Mihailovic. “Je suis sûr que Saran, dans un mois, sera beaucoup plus compliqué à battre. Ce soir, on est arrivé au bon moment, et on a su en profiter.”

Limoges bat Cesson et prend la tête

Dans le haut de tableau, il ne reste plus qu’une équipe en tête : Limoges. A domicile, dans le choc de cette journée, les hommes de Tarik Hayatoune l’ont emporté face à Cesson (24:21). Une victoire qui s’est dessinée dans le dernier quart d’heure alors que les Bretons avaient un temps pris la tête en fin de première période. Mais Yassine Idrissi a fermé la boutique limougeaude et chaque perte de balle cessonnaise a été punie. D’autant que Cesson, entre la 43ème et la 51ème, est resté muet tandis qu’Antoine Léger creusait l’écart. Le gaucher, une fois n’est pas coutume, a fini meilleur buteur de son équipe avec 5 réalisations. Si Limoges est désormais seul leader, Cesson occupe la seconde place du classement avec Massy.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Proligue

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 5 octobre 2019 à 12h13

    Bonjour
    Saran arrive tout doucement aux limites d'un système basé quasiment uniquement sur le seul recrutement, la base de ces petits clubs étant aujourd'hui la formation que des joueurs externes viennent bonifier.
    Les mercenaires, même revanchards ne font pas tout et fatalement les meilleurs se relancent et repartent, il ne reste alors que les joueurs moyens, les pré-retraites ayant des salaires confortables et aucun jeune ou presque ayant le niveau pour prendre la relève, même les plus grands clubs l'ont compris
    Sinon, il n'est pas si infamant de perdre contre cette équipe de Billère bien construite et bien exploitée, d'autres y laisseront des plumes et je les vois se maintenir sans trembler.

  2. Lolo - le 5 octobre 2019 à 13h36

    Il valait mieux gagner pour billere, car ils ont rater leurs débuts de championnat. Maintenant pour saran la pression et va devoir se relancer. Ce championnat de proligue très dur

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).