Starligue – J15

Ivry a eu chaud, beau succès pour Dunkerque

Crédit photo: Emmanuel Durieux

Dunkerque a retrouvé le goût de la victoire ce mercredi, à domicile contre Saint-Raphaël, qui voit les places européennes s’envoler. Paris et Nantes continuent de gagner en marquant beaucoup, tandis qu’Ivry fait la bonne opération pour le maintien.

“Je crois que la cocotte aurait explosé si, ce soir, on n’avait pas gagné.” Voilà comment Patrick Cazal, l’entraîneur de Dunkerque, résumait l’importance du succès glané par son équipe ce mercredi contre Saint-Raphaël (29-27). Les Dunkerquois étaient en panne de victoire depuis le 7 novembre dernier et un succès contre Cesson-Rennes. Entre-temps, six matchs et un point pris, une défaite contre Pontault-Combault et une correction prise à Saint-Raphaël, justement. Ce coup-ci, les Nordistes ont mieux géré leur affaire. Pourtant menés en début de rencontre (5-9, 19′), Dunkerque s’est accroché, en s’appuyant sur la belle partie de Tom Pelayo (7 buts). Après avoir longtemps couru derrière le score, l’USDK fait la jonction avec un but de Matic Suholeznic (18-18, 43′) puis prend l’avantage pour la première fois du match grâce à Wilson Davyes (23-22, 49′). Le match ne bascule cependant que dans les deux dernières minutes. “Les joueurs ont eu beaucoup de courage, ils n’ont pas lâché, ils se sont bien battus, souligne Cazal. C’est une victoire qui fait du bien à tout un vestiaire.” Saint-Raphaël, venu déplumé (Dipanda, Barachet, Sarmiento absents) mais pourtant porté par Raphaël Caucheteux (9 buts), a manqué de jus sur la fin de rencontre. L’opération est très mauvaise pour le SRVHB, qui voit l’Europe s’éloigner de plus en plus : la cinquième place occupée par Chambéry, qui jouera ce jeudi contre Montpellier, reste à cinq points, mais un adversaire, Nîmes, est déjà à sept points grâce à sa victoire à Rennes contre Cesson.

Paris et Nantes régalent

Eux ne s’inquiètent pas pour une place européenne, mais luttent plutôt pour le titre : Paris et Nantes continuent leur course en avant. Les Parisiens avaient une nouvelle fois les honneurs de la retransmission télévisée ce mercredi à Toulouse, qui sortait d’un large succès à Tremblay la semaine dernière. Les Toulousains, emmenés par Markus Olsson (7 buts), accrochent les Parisiens sur la première période (8-8, 15′ ; 17-17, 28′) mais rentrent aux vestiaires avec deux buts de retard (17-19, 30′). L’écart va gonfler au retour des vestiaires avec un 5-0 d’entrée (17-24, 36′) qui assure le succès parisien malgré le carton rouge pris par Viran Morros (37′). Le Fenix est finalement battu de cinq buts (30-35). Nedim Remili finit meilleur buteur de la rencontre avec neuf buts.

De son côté, Nantes recevait Istres, et a aussi marqué beaucoup de buts. Jamais mené au score, le H a creusé l’écart juste avant la pause (22-14, 30′). La deuxième période n’a pas posé de soucis face aux Istréens qui occupent la dernière place du classement. L’IPHB repart de la Loire-Atlantique avec la bagatelle de 39 buts encaissés (39-31). Valero Rivera a été particulièrement en vue avec 12 buts marqués (dont 6/6 à 7m), tandis que Kevin Bonnefoi (photo) rend une feuille de statistiques assez propre avec 15 arrêts. En attendant le match de Montpellier, le H compte trois points d’avance sur les Héraultais et reste à trois points de Paris.

Aix domine Tremblay, Ivry gagne le derby de la peur

Autre large victoire de la soirée, celle du Pays d’Aix Université Club à domicile contre Tremblay. Les Aixois ont accru leur avance très progressivement en première période, jusqu’à atteindre quatre buts d’avance à la pause (19-15, 30′). Tremblay ne parvient pas à renverser la tendance en deuxième période, la faute en partie à Wesley Pardin, très précieux dans les buts du PAUC (15 arrêts à 38 %), alors que, à l’inverse, Patrice Annonay (3 arrêts) ne parvient pas à stopper les tentatives de Martin Larsen (photo, 10 buts dont 3/3 pen.) ou d’Aymeric Minne (8 buts). Aix s’impose facilement (33-26) et signe sa cinquième victoire de rang, laissant Tremblay avec ses doutes de la nouvelle année : après la claque prise à domicile contre Toulouse la semaine dernière, c’est la deuxième correction encaissée par les hommes de Benjamin Braux. Le prochain adversaire, Paris, n’est pas l’idéal pour relancer la machine dans l’immédiat…

Tremblay n’est cependant pas inquiété par le maintien, à l’inverse des autres clubs franciliens Pontault-Combault et Ivry, qui s’affrontaient à Boisramé. Très bien partis (1-6, 8′), les hommes de Sébastien Quintallet – qui retrouvait son ancien club – ont gardé trois buts d’avance à la pause (10-13, 30′). Mais Pontault ne tarde pas à recoller au retour des vestiaires avec un but d’Enzo Jean-Louis, à Ivry l’an dernier (13-13, 34′). Les deux équipes sont au coude à coude, chacune des deux a pu compter jusqu’à trois buts d’avance en deuxième période sans parvenir à conserver son avantage. Tout s’est donc joué dans le money-time (27-27, 58′). Et c’est le penalty transformé par Johan Boisedu à trente secondes du terme, donnant deux buts d’avance à Ivry, qui délivre les visiteurs, qui remportent deux points extrêmement précieux (28-29). Les partenaires de Linus Persson, meilleur buteur du match (7 buts), recollent sur Cesson et comptent désormais quatre points d’avance sur Pontault, premier relégable.

Les résultats

Aix-Tremblay : 33-26
Dunkerque – Saint-Raphaël : 29-27
Cesson-Rennes – Nîmes : 23-30
Nantes – Istres : 39-31
Pontault-Combault – Ivry : 28-29
Toulouse – Paris : 30-35

Jeudi 21.02
Montpellier – Chambéry à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Paris Saint-Germain HB 22 11 11 0 0 378:30177
2 HBC Nantes 16 11 8 0 3 338:29345
3 USAM Nîmes Gard 16 11 7 2 2 325:29926
4 Montpellier HB 16 11 7 2 2 315:29421
5 Fenix Toulouse HB 16 11 7 2 2 322:30616
6 Pays Aix UC 12 11 5 2 4 297:302-5
7 US Dunkerque GL 11 11 5 1 5 278:2771
8 Saint Raphaël Var HB 9 11 4 1 6 308:323-15
9 Istres Ouest Provence HB 9 11 4 1 6 291:311-20
10 US Ivry HB 7 11 3 1 7 284:306-22
11 Chambéry Savoie HB 6 11 2 2 7 300:2982
12 C Chartres Métropole HB 6 11 2 2 7 281:323-42
13 Tremblay en France HB 5 11 2 1 8 266:306-40
14 US Créteil HB 3 11 1 1 9 284:328-44

Mickaël Georgeault

18 CommentairesPoster un commentaire

  1. Crazy Hand - le 21 février 2019 à 03h18

    Saint-Raphaël… la fin d’un cycle, d’une époque.
    Pas certain que prolonger Simicu ait été une riche idée. Popescu est transparent lui aussi depuis sa prolongation. Bref, la fin de saison va être longue.

    • crazy Pan - le 21 février 2019 à 13h31

      Conclusion hâtive !
      Sans DiPanda, Barachet, Sarniento, c’est fatalement plus compliqué. Qui a joué ArD du coup ?

  2. Ley - le 21 février 2019 à 07h07

    Attention à ce qu’il n’arrive pas au hand la même chose qu’au rugby. Trop d’étrangers dans les équipes empêchent nos meilleurs jeunes de jouer !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).