Starligue – J22

Nîmes redistribue les cartes

En l’emportant à Nantes, Nîmes a resserré le haut du classement, contenu désormais en deux petits points pour 4 places. Un résultat qui rend aussi possible le titre du PSG dès demain, à Aix en Provence.

Thierry Anti remarquait à la sortie du quart aller face à Barcelone que, désormais, c’était le match contre Nîmes qui était le plus important pour la saison. La deuxième place vaudra en effet très chère et Nantes domine alors un petit groupe, composé de Montpellier, Nîmes et Chambéry. Un match à enjeu qui part à 200 à l’heure, entre deux équipes qui ne se laissent aucun temps mort et voient leurs gardiens à la peine (7-7, 10e). Les pertes de balles nîmoises et le réveil de Bonnefoi allait placer au pouvoir les nantais (18-13, 28e). Un fauteuil que vont garder les violets pendant de longues minutes, malgré l’exclusion de leur gardien pour une mauvaise sortie (29-24, 48e).

C’est à ce moment que le match passe dans une autre dimension. O’Bryan Nyateu et Elohim Prandi s’accrochent violemment, et le dernier cité tient à se faire pardonner rapidement, en allumant le but de Arnaud Siffert. Le retour de Remi Desbonnet, bien en peine jusqu’alors, est déterminante. Le gardien nîmois se transforme en mur mouvant, ne tolérant que quelques tirs longue portée de Romain Lagarde. Il inscrit même le but qui glace la H Arena (31-33, 57e). Les nantais ne reviendront pas, Nîmes réalise une grande performance et regarde désormais un autre adversaire direct à cette deuxième place, qu’il affrontera à la prochaine journée : Montpellier.

Pas de surprises hors de Nantes

Pour le reste, la reprise fut (presque) tranquille lors de cette 22e journée. Seul Toulouse aura passé une soirée difficile à Pontault, qui ne craquera que dans les tout derniers instants (27-27, 58e ; 27-30, SF). Sans Yassine Idrissi, les toulousains ont pu compter sur une bonne première de Joris Labro, gardien de 22 ans au centre de formation (14 arrêts à 34%). Yann Genty n’a pas eu besoin d’en faire autant à Cesson (12 arrêts à 55%), suffisant avec Chambéry (18-28) pour mettre sous cloche les membres de la Glaz Arena qui ne doivent pas se sentir joyeux avant d’aller jouer à Pontault un match qui sent le souffre.

Pas de soucis également pour Montpellier contre Tremblay (30-24), pour Dunkerque à Ivry (28-30) et pour Saint-Raphaël à Istres (22-28). Notons dans ces rencontres les grandes performances des ailiers Morten Vium (12/12 dt9/9 à 7m), Baptiste Butto (11/16 dt 5/7 à 7m) et Raphaël Caucheteux (7/8 dt 2/2 à 7m). Sans oublier la performance XXL de Mihai Pospescu enregistré à 22 arrêt et 51% de réussite.

HandNews nouvelle application

72 CommentairesPoster un commentaire

  1. ju - le 8 mai 2019 à 23h08

    Et dire que le H avait une balle de +4 à la 51e et se prend un 10-4 dans les 9 dernières minutes…
    ça promet une super fin de saison pour la 2e place !

  2. Crazy Hand - le 8 mai 2019 à 23h26

    @ju
    J’allais écrire 12-4 dans les 12 dernières minutes. T. Anti a raison de pester contre les arbitres, au dessous de tout.
    Mais j’ai la sensation que les énormes bourdes sont arrivées « avant » ce money time (exclusion de Pechmalbec, de Tobie, des passages en force, des pénaltys assez sympa…).
    Mais Feliho a raison… après, c’est le trou noir.
    Pour le coup, peut-être que Nantes était fatigué.
    Bref.
    Bravo M. Sanaad. Quand je pense que lorsque vous êtes arrivé de La rioja il y a bientôt 2 ans, certains ne croyaient pas en vous. Quel modèle de calme, d’exemplarité, d’efficacité.. bravo

    • Ewen Blake - le 9 mai 2019 à 20h34

      Bonjour à tous,
      Pourquoi personne ne parle de l'éléphant dans le jardin du H ? Ce qui est pour moi le problème n°1 du H en ce moment ?
      Pourquoi Claire et Anti s'en vont ? Parce que Kiril Lazarov a été prolongé à 15K / mois alors qu'il a des performances très moyennes ! Comment en vouloir à Nicolas de se barrer lorsqu'on lui refuse une paie qu'il mérite sur le terrain ? Hier sur les 10 dernières minutes, Lazarov c'est une perte de balle, 2 tirs arretés et un tir contré !! Sur l'année en cours (hors péno) c'est 51% de réussite (vs 55% pour Lagarde, 60% pour Claire ou 78% pour Gurbi) et encore ceux qui connaissent le H sache que cette réussite est largement dû au système de jeux dont il profite : sur jeu en supériorité numérique, il vient tirer plein centre à 9m. Quelqu'un m'explique comment une telle situation ne peut mettre la merde dans un vestiaire ?
      PS : j'oublie de dire qu'il ne défend pas

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).