Starligue – J23

Cesson, une semaine décisive

Alors que Saint-Raphaël a fait tomber le Paris Saint-Germain pour la première fois de la saison dimanche, il reste encore six matchs à disputer. Dont un déplacement bouillant pour Cesson-Rennes du côté de Pontault.

La saison passée, il avait fallu attendre l’avant-dernière journée pour que Cesson-Rennes ne valide son maintien en Starligue, finalement arraché avec un point d’avance sur Saran. Il semblerait qu’on soit parti pour un scénario tout aussi palpitant cette fois encore, et même plus. Si, pour le monde de handball, ce suspens fait le charme de la compétition, vu de l’intérieur, les choses ne sont pas aussi roses. “C’est même épuisant. Etre toujours dans l’attente des résultats des autres, quand tu perds, c’est usant mentalement” confie le capitaine breton Sylvain Hochet. Lui a été de toutes les batailles pour garder le CRMHB dans l’élite et celle en cours n’est pas la moins compliquée. Mais de toutes ces saisons galère, Hochet en a retenu une chose : “Il faut aller chercher les points, pas attendre que les autres les perdent. Il faut mériter de rester dans l’élite et pour cela, il ne faut pas avoir peur. On joue au handball, on ne doit pas avoir peur d’entrer sur le terrain, juste envie de se défoncer.” Pourtant, la situation n’incite pas à l’optimisme. Cesson ne compte qu’un point d’avance sur Istres, le premier relégable à quatre journées de la fin. Avec une dernière ligne droite jonchée d’obstacles nommés Aix et Paris à l’extérieur et Montpellier à la maison. Mais juste avant ce trio infernal, il y a aussi un dernier virage demain : un déplacement à Pontault.

Le terme capital est souvent galvaudé mais pourtant on n’a pas trouvé mieux pour qualifier le match de Cesson en Seine et Marne. Car Istres, avec les réceptions de Pontault et Ivry au programme, semble avoir la possibilité de prendre des points avant le terme du championnat. “Il n’y a pas trop de questions à se poser. On joue presque notre saison sur une heure. On a montré à Saint-Raphaël ou contre Dunkerque qu’on pouvait faire de belles choses, on n’est pas des peintres. Mais il faut concrétiser” appuie le capitaine. Et c’est bien le problème des Rennais actuellement, concrétiser. Tous les symptômes d’une équipe en manque en confiance sont là : la main qui tremble au moment décisif, la passe mal ajustée ou le gardien qui touche la balle mais qui ne la sort pas. Depuis la reprise, deux maigres matchs nuls sont venus alimenter le tableau des points. Insuffisant pour espérer se sauver largement. Alors désormais, il va falloir batailler, dans un Boisramé où la majorité des gros du championnat ont sué à grosses gouttes. Et dont les pensionnaires diraient adieu à la Starligue en cas de défaite. “Ils ne vont pas nous donner les points, on sait qu’il va falloir combattre et prouver qu’on mérite notre place. Sinon, on n’aura rien à faire ici” conclut Hochet. Ca a le mérite d’être clair.

Les autres candidats au maintien, Ivry et Istres, seront eux aussi en déplacement, respectivement du côté de Tremblay et Toulouse. De leur côté, Dunkerque et Chambéry s’affronteront dans un prélude de la finale de la coupe de France, qui se jouera dans dix jours. Avec la volonté certaine de ne pas vouloir tout livrer dès demain. Les deux dernières rencontres pourraient constituer un véritable virage dans la course à l’Europe. Nîmes, qui reçoit Montpellier, pourrait passer devant son adversaire au classement et se positionner comme un candidat potentiel à la Champions League. Nantes n’a plus trop le choix, alors que la réception d’Aix se profile à l’horizon. Pour sauver la deuxième place, au moins temporairement, une victoire est indispensable.

Le programme de la 23ème journée :

Mercredi 15.05
Dunkerque – Chambéry à 20h00
Nantes – Aix à 20h30
Pontault – Cesson-Rennes à 20h30
Toulouse – Istres à 20h30
Tremblay – Ivry à 20h30

Jeudi 16.05
Nîmes – Montpellier à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Kevin Domas

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).