Starligue – J25

Istres maintenu, Ivry devra encore attendre

Même battu à Nîmes, Istres a assuré son maintien en profitant de la défaite de Cesson. En revanche, pour Ivry, tout se jouera lors de la dernière journée.

C’est désormais fait, Istres sera en Starligue la saison prochaine ! Les Provençaux ont tenu la dragée haute à Nîmes, ne s’inclinant que d’un but au Parnasse (26-27) mais l’essentiel est ailleurs. Alors qu’avant la trêve, peu croyaient que la bande de Gilles Derot pourrait se maintenir, elle l’a pourtant fait, au prix d’une deuxième partie de saison, prenant dix points depuis février pour aller décrocher son maintien. Ce soir, les Istréens ont profité de la défaite de Cesson face à Montpellier (30-24). Les Bretons ont tenu la dragée haute au dauphin du championnat pendant un peu plus d’une mi-temps avant de tomber, multipliant les pertes de balle. Et au jeu de marquer dans la cage vide, les Montpelliérains, Vincent Gérard en tête, ne se montraient pas maladroits. Malgré les treize arrêts d’Alexandru Bucataru, Cesson s’est une nouvelle fois incliné à domicile. Et pourra encore croire au maintien à une condition : s’imposer à Coubertin face au Paris Saint-Germain jeudi prochain.

Et il leur faudra dans le même temps espérer qu’Ivry ne prenne pas de point à Istres. Ce soir, les banlieusards se sont une nouvelle fois inclinés à domicile, face à Toulouse (28-29). Pourtant affaiblis par les absences, les Toulousains n’ont rien lâché, prenant quatre buts d’avance en milieu de seconde période avant de se faire rejoindre. Et de reprendre le large, profitant de la réussite de la doublette Sole-Olsson (14 buts à eux deux). En face, Mate Sunjic a bien tenté de sauver la baraque, mais cela n’a pas suffi. Pour Paris, si on excepte les bouchons qui ont retardé le coup d’envoi, pour le reste, le déplacement à Pontault-Combault a été bien tranquille. +6 à la pause (19-13), +15 dix minutes plus tard tandis que les contre-attaques déferlaient sur la cage de Robin Cantegrel. A ce petit jeu, c’est Nédim Rémili qui s’est montré le plus prolifique, avec sept réalisations.

Si la place de dauphin a donc été sécurisée par Montpellier, derrière, on ne sait pas encore dans quel ordre se classera le quinté. Nantes a tranquillement disposé de Tremblay (38-25) pour la dernière à domicile d’Arnaud Siffert. Le portier du H a eu le droit à un morceau de fin de match, alors que ses coéquipiers empilaient les buts face à des Tremblaysiens démobilisés. Le 5-0 inscrit avant la pause avait mis les Nantais à l’abri auparavant. Et en l’absence de Valero Rivera, c’est Nicolas Tournat qui a alimenté le score en seconde période, avec neuf réalisations. Pour Aix, l’objectif européen est toujours d’actualité, après la victoire face à Dunkerque (24-22). Loin d’être démobilisés après leur défaite en coupe de France, les Nordistes ont su surmonter leur début de match catastrophe pour revenir dans la partie. Jusqu’à recoller à un but à un gros quart d’heure de la fin. Mais les pertes de balle adverses ont permis à Gabriel Loesch et aux siens de reprendre le large pour s’imposer. Si Saint-Raphaël ne prenait pas les deux points demain face à Chambéry, Aix serait assuré de finir sixième au classement.

Retrouvez tous les résultats et le classement ici.

Kevin Domas

35 CommentairesPoster un commentaire

  1. jerom - le 29 mai 2019 à 23h51

    Un peu frustrant de voir Théo Derot arrêter sa carrière alors qu’il retrouve un excellent niveau mais c’est en même tellement compréhensible et puis peut-être qu’il reviendra d’ici quelques saisons…

  2. Adjas - le 30 mai 2019 à 00h45

    La raison de son arrêt?

    • marcelli69 - le 30 mai 2019 à 04h25

      La pécolle…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).