Starligue – J26

C’était la dernière séance

Il est temps de ranger les baskets en Starligue. Dans une dernière journée sans grands enjeux, la dernière confirmation vient de la défaite de Cesson, qui les condamne à la Proligue. Un classement qui n’aura pas bougé dans cette dernière journée, où l’ambiance était surtout aux au revoir.

Une salle et deux ambiances. La halle de Coubertin ne pouvait pas laisser partir ses champions du Paris Saint-Germain sur une sortie de piste, et ils ont répondu présent face à Cesson (29-20) : Uwe Gensheimer signe un 10/13 au tir quand Thierry Omeyer pour son dernier match a été fidèle à lui même : 15 arrêts à 44%. Cesson avait peut-être tenté de croire au miracle (2-2, 4e), mais la porte s’est fermée brutalement (10-5, 17e). De quoi sourire à Istres qui termine son opération maintien de la plus belle des manières devant son public, alors que Ivry soufflait de soulagement malgré la défaite (35-30). Une saison qui aurait pu tourner au cauchemar aussi pour les Ivryens, qui ne s’en sortent qu’à un point près.

Les grands adieux

Ailleurs, on remercie ses héros. Comme à Chambéry, véritable surprise de la saison et encore sur le nuage de Bercy, qui voit partir deux de ses grands hommes : Niko Mindegia et Quentin Minel. Un au revoir en deux temps, d’abord les applaudissements à la 59e sur le dernier temps-mort, et ensuite la victoire au buzzer contre l’autre belle histoire de la saison, Nîmes (28-27). “C’était le match qu’il fallait pour faire la fête qu’il fallait, glisse le capitaine Minel (9/14). Si on avait voulu écrire le script, on aurait pas mieux fait.” Tandis que pour Niko Mindegia, on oscille entre des sentiments plus violents les uns que les autres : “C’est vraiment spécial, ce n’est pas facile à gérer.

Après la fête la semaine dernière devant son public, Nantes a réussit à faire un dernier pas à Dunkerque (25-28) et garde la 4e place. Des nordistes qui finissent la saison difficilement après la finale perdue il y a deux semaines. Avec 14 arrêts à 38%, Arnaud Siffert fait un au revoir en fanfare, idéal pour un nantais. À Montpellier, l’ambiance était plus étrange, mais personne n’a raté la sortie contre Pontault Combault (32-23), et surtout pas l’historique Michaël Guigou (4/4). Les états d’âmes sont restés au vestiaire pour faire une sortie triomphale aux nombreux départs dont le n°14, retiré au sommet de Bougnol. Enfin Tremblay (33-32) et Toulouse (29-24) terminent sur des bonnes notes “surprise” à la maison face à Saint-Raphaël et Aix en Provence. Mais là encore, l’enjeu n’était plus dans le résultat.

HandNews nouvelle application

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. Chambe_chambre - le 7 juin 2019 à 00h21

    Voilà, comme dit Eddy, "le rideau sur l'écran est tombé" et voici pour moi le moment de définir en quelques mots la saison de chaque équipe :
    – Saison "Kielce qui connait la route pour Cologne?" pour Paris;
    – Saison "Mon entraîneur m'est quand même beaucoup plus utile et il est beaucoup plus performant en mode technicien plutôt qu'en mode MEDEF" pour Montpellier;
    – Saison "Putain que ça fait du bien! 17 ans qu'on attendait un titre! Merci les gars vous avez été tout simplement parfaits" pour Chambéry;
    – Saison "Anti, Claire y calent" pour Nantes;
    – Saison "Entière" pour Nîmes;
    – Saison "On est à notre place" pour Aix;
    – Saison "Trous d'air" pour Saint-Raphaël;
    – Saison "Diesel" pour Toulouse;
    – Saison "Discrète" pour Tremblay;
    – Saison "Pas très Joli" pour Dunkerque;
    – Saison "On savait pas que la saison commençait en 2018 mais du coup on s'est gardé de la fraîcheur et de l'envie pour 2019 et en plus s'était largement suffisant" pour Istres;
    – Saison "Jean-Claude Dusse ou sur un malentendu on peut se maintenir" pour Ivry;
    – Saison "Gadin" ou saison "Pour qui sonne la Glaz" pour Cesson;
    – Saison "J'ai raté le dernier métro" pour Pontault.

  2. racletta - le 7 juin 2019 à 00h26

    Les M&M’s vont beaucoup manquer à Chambé ! Quelle fin de saison pour ces 2 là ! quelle entente et que dire leur relation au pivot avec M !
    J’ai encore du mal à voir Minel jouer à Erlangen (9e de Bundesliga) alors qu’il pouvait prétendre à tellement mieux en Allemagne si son souhait était de découvrir ce championnat, il a sans doute payé sa 1ère partie de saison étonnamment fantomatique. FX, j’espère que tu trouveras mieux quand même pour Quentin après Erlangen et pas Gummersbach !
    Quant à Mindegia, il a sans doute plus de chances de jouer la LDC avec Plock (et en avait encore plus quand il a signé) qu’avec Chambé qui espérait quand même pouvoir le garder, choix compréhensible même s’il ne sait manifestement toujours pas où se situe Plock 😉 mais j’imagine que ça devait être pareil avec Chambéry quand il a signé ! Un vrai globe-trotter depuis qu’il a quitté l’Espagne en espérant le revoir prochainement face à un club français en coupe d’Europe !

  3. handy - le 7 juin 2019 à 00h31

    C’est bien je vois d’après les stats que Cazal a quand même arrêté de se foutre de la gueule de Joli comme il a pu le faire toute la saison et notamment en finale Coupe de France !
    J’espère que Guillaume a eu droit à un bel hommage pour sa Der !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).