EHF Cup (M)

Le point à mi-parcours

Alors que la phase de groupes de la coupe EHF vient de passer la mi-course, petit point sur les qualifiés et éliminés potentiels.

Après trois journées, et alors que la quatrième a débuté mercredi, trois équipes sont encore invaincues : le Benfica Lisbonne, Magdeburg et Rhein-Neckar Löwen. Les lions de Mannheim ont même ajouté un quatrième succès à leur série mercredi en dominant les Espagnols de Cuenca (39:26). Les coéquipiers de Romain Lagarde peuvent entrevoir la qualification pour les quarts de finale, dans un group où Nîmes, avec trois points, va devoir cravacher pour aller chercher la première place. Le second strapontin semble plus accessible, surtout si l’USAM venait à dominer Hostebro à la maison ce weekend. Le match à Cuenca la semaine suivante serait alors presque un huitième de finale avant l’heure.

Pour Nantes, la situation est simple : le match à Magdeburg compte presque double. Une défaite en Allemagne condamnerait les joueurs d’Alberto Entrerrios à se battre pour la seconde place du groupe, face à Leon et Velenje. Deux équipes auxquelles Nantes semble supérieur, mais il faudrait alors faire le plein de points pour ne pas tomber dans le piège du plus mauvais deuxième. En cas de victoire ce weekend, en revanche, les Nantais pourraient légitimement rêver à la première place du groupe, et donc à un ticket pour les quarts de finale. D’autant plus s’ils parvenaient à reprendre le goal-average particulier après la défaite de trois buts de l’aller.

C’est peut-être pour Aix que la situation est la plus compliquée. Des trois représentants hexagonaux, le PAUC est celui qui a pris le moins de points (2). Certes, son groupe est le plus serré des quatre, avec toutes les équipes en deux points. Mais il va falloir compter sur le réveil de Berlin, particulièrement moribond dans ce début de phase de groupe. Pour les Aixois, il faudra absolument remporter les deux rencontres à domicile restantes et, pourquoi pas, aller chercher un exploit en Allemagne. Mais sans résultat à la maison, difficile de trouver un salut.

Dans le groupe A, le seul à ne pas comporter d’équipe française, les Portugais du Benfica survolent les débats et iront certainement chercher la première place. Derrière, bien malin celui qui sait déjà qui de Silkeborg ou de Melsungen va pouvoir terminer deuxième. Les Danois possèdent deux points d’avance, le club allemand est en pleine crise, mais le changement d’entraineur de cette semaine pourrait impulser une dynamique différente.

Kevin Domas

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pirate du PCHB - le 28 février 2020 à 10h21

    Le handball portugais continue à montrer que ce n’était peut-être pas qu’un feu de paille.
    Méfiance la France!

    • florent2208 - le 28 février 2020 à 14h36

      Après ce Benfica là , clairement repose presque essentiellement sur Petar Djordjic qui enregistre carton sur carton sur cette phase de poule., mais ils seront en quart de finale facilement et pourrait peut être qui sait aller à Berlin.

  2. jpf_hb - le 28 février 2020 à 11h26

    Un titre à une équipe française ça ferait bien plaisir 🙂

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).