Euro (M)

La Slovénie élimine le Portugal

Blaz Janc (Slovénie). Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

Le Portugal a lutté près de trois-quart d’heure face à la Slovénie, mais s’incline finalement de cinq buts (24-29). Les Slovènes renforcent leur deuxième place, tandis que les Portugais sont éliminés de la compétition.

L’opposition entre le Portugal et la Slovénie était cruciale à double-titre : pour la qualification en demi-finales et pour la place au tournoi de qualification olympique. Et ce surtout pour le Portugal, deux points derrière la Slovénie. La première période est assez équilibrée : la base arrière slovène est considérablement gênée par la bonne défense portugaise, mais l’option Blaz Janc (5 buts en première période, dont 2 en contre après qu’il ait intercepté le ballon) permet de contourner le problème. Côté portugais, le retour d’Andre Gomes dans le groupe est d’une solide aide en début de rencontre (4/4 en 18 minutes), mais pas suffisant pour prendre le dessus. Avec un 3-0 en fin de première période, le Portugal passe néanmoins la pause en tête (15-14, 30′).

La défense slovène a pris le dessus

Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

La deuxième période est tout aussi serrée dans son entame. Alfredo Quintana gagne quelques duels (15 arrêts), mais le Portugal est moins efficace en attaque avec quelques ballons perdus. L’écart entre les deux équipes ne dépasse pas le but d’écart au tableau d’affichage pendant un quart d’heure supplémentaire. Mais les difficultés portugaises en attaque s’enchaînent et les Slovènes parviennent à prendre trois buts d’avance pour la première fois du match (21-24, 48′). Et la série continue pour les Slovènes, dominateurs sur la fin de rencontre : Jure Dolenec, enfin en réussite après un début de match compliqué, donne cinq buts d’avance aux siens (22-27, 51′). Les Portugais “n’avaient plus d’idées face à notre défense”, sourit le gardien slovène Klemen Ferlin (10 arrêts), et, avec seulement neuf buts marqués en deuxième période, s’inclinent de logiquement (24-29). “On est très déçu, lâche l’ailier Antonio Areia. Leur défense était bien resserrée, mais nous avons manqué beaucoup de passes et on leur a permis de marquer des buts faciles.” Le Portugal, désormais à quatre points de la Slovénie, est assuré de ne pas atteindre les demi-finales. Quant à la troisième place, qui peut être synonyme de qualification olympique, une petite chance demeure, selon les autres résultats de la journée.

A Malmö, Mickaël Georgeault

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 21 janvier 2020 à 19h12

    Bon bah ce n'est pas la peine que je répête. On voit bien le jeu à 7 est très limité. Et ne jouer que ca depuis le début est forcément mauvais.

    Cet Euro ne marque pas le nouvel ère ? l'exploit de Portugal, la Puissance de Norge, la Slovénie, Retour de la Croatie après 10 ans de déclin…

    De 1991 à 2004, C'est la domination entre les trois nations : Suède, Russie et Croatie. Les Francais y arrivent par miracle en 1996. Espagne rate souvent le titre..

    De 2004 à 2019, on voit la chute Golden Dorée Suèdoise et le Déclin de l'Empire Russe et en même temps c'est la domination entre les Espagnols, les Bleus, les Danois et les Croates. l'Allemagne gagne par miracle en 2016. ( 2007 ca ne compte pas ), Croatie de 1996 à 2009 mais bute souvent sur les Bleus.

    Et là, depuis cet euro, on découvre les pays qui ont plusieurs fois tenté de trembler les 4 nations sans y arriver, la, ils arrivent. On verra dans les 4 ans à venir… C'est l'impression que j'ai. Même si l'Espagne cartonne en ce moment contrairement les Bleus et les Danois.

    C'est vrai que ca m'inquiète pour les Bleus.

    • passagenzone - le 21 janvier 2020 à 20h22

      "Le jeu à 7 est très limité, et ne jouer que ça est forcement mauvais"… c'est mettre de côté que le Portugal n'a peut être pas le matériel pour avoir 10 plans de jeu différents par match, et qu'ils viennent juste de réaliser leur meilleure perf en compétition de leur histoire.
      Mais sinon, juste pour savoir, si vous étiez sur le banc de touche, et que l'équipe adverse attaque à 7, vous demanderiez quoi à vos joueurs pour qu'ils réfutent l'attaque adverse?

  2. rkj4 - le 21 janvier 2020 à 19h29

    C'est vraiment pas possible de résumer le Portugal à son jeu à 7. C'est même ridicule.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).