LBE – J15

Brest et Metz souffrent, fin de série pour Besançon

Amandine Tissier (Brest)

La 15e journée de Ligue Butagaz Energie a réservé du suspense à tous les niveaux. Metz s’est employé pour arracher, tout comme Brest pour la victoire. Besançon a râté l’occasion de recoller à la 3e place. Derrière la course aux play-offs fait de plus en plus rage.

Les Arènes ont tremblé jusqu’au bout. Metz a obtenu le point du match du nul, à la dernière seconde, dans un match où Fleury a tout le temps mené. Diakenba Nianh (5/8) a maintenu à niveau son équipe au début du match (6-6, 12’ ; dont 4 de Nianh). Les panthères ont collé un 6-1, bien aidées par une première période inexistante des gardiennes messines (0/16 à la pause, dont 0/12 pour Kapitanovic). Cette absence de parades a permis à Fleury d’être devant pour la mi-temps (13-16, MT).

Mais Metz à domicile ne se laisse pas marcher dessus aussi facilement. En attendant la qualification de Martine Smeets suite à la blessure de Manon Houette, Marion Maubon (10/13) a été époustouflante. Elle a ramené les dragonnes dans le match.  Sur un 5-0, elle inscrit quatre buts (18-16, 37’). Oriane Ondono a répondu à l’ailière messine en claquant toute seule un 3-0. Kapitanovic, absente pendant les 30 premières minutes, s’est aussi réveillée. Avec une copie de 10/21 dans le second acte, elle a maintenu les espoirs lorrains. A 40 secondes du terme, Fleury repasse en tête au score. Grâce Zaadi (1/4) sauve son équipe en inscrivant le but du nul à 2’’ du buzzer (27-27, FM). Les Fleuryssoises stoppent une série de 2 revers consécutifs, Metz laisse la possibilité à Brest de revenir au sommet du classement.

Brest continue de se faire peur

Chambray a aussi failli réaliser le gros coup, face à Brest. La formation, désormais gérée par Jérôme Delarue, a été dans la course jusqu’à la dernière seconde. Dernière seconde où Pauline Coatanea a provoqué le passage de force d’Estelle Memana et a empêché les chambraisiennes d’arracher le match nul. Avant cette action, elles avaient profité d’une défense solide et des pertes de balles brestoises afin de rester au coude-à-coude. Puis menées par Anouk Nieuwenweg (9/12) flamboyante, elles ont surpris la Brest Arena en fin de première période à l’aide d’un 4-0 (8-12, MT).

Et quand ça se passe mal à Brest, on s’en remet à sa serial buteuse, Ana Gros (10/14). Auteure du but de la victoire à deux minutes de la fin, la Slovène a encore une fois permis de faire oublier les difficultés de son équipe à tuer le match. Chambray a résisté après que Brest soit revenu à hauteur en seconde période (16-16, 41’). L’équipe en forme depuis la reprise du championnat a fait peur à l’armada bretonne, mais s’est finalement inclinée (23-22, FM). Brest assure l’essentiel avant le retour de la Ligue des Champions cette semaine.

Fin de série pour Besançon

C’est la fin d’une belle série de sept matchs sans défaite pour Besançon. Pourtant tout avait bien commencé pour les joueuses de Raphaëlle Tervel, à Bourg-de-Péage. Son équipe a rapidement pris l’avantage. Elle a même mené de quatre buts (3-7, 10’). De leur côté, les Péageoises, relancées après leur victoire à Mérignac, n’ont rien lâché. Après avoir placé un premier 3-0, elles sont revenues à hauteur avant la pause sous l’impulsion de Johanna Lombardo (6/7) décisive (14-15, MT).

Au retour des vestiaires, Bourg-de-Péage a pris l’avantage pour la première fois. Au même moment, Besançon a placé un nouveau coup d’accélérateur. Avec une Alizée Frécon irrésistible (8/9), les Bisontines ont pris 3 longueurs d’avance à dix minutes du terme (20-23, 48’). Kristy Zimmerman (7/16, 44%) a alors fermé la boutique. Ses coéquipières ont infligé un 5-1 rédhibitoire pour l’emporter (25-24, FM). C’est la première défaite de Besançon en championnat depuis le 9 octobre à Metz.

La course aux play-offs s’affole

Chambray peut regretter sa défaite à Brest pour la course aux play-offs. Si Bourg-de-Péage s’est imposé face à Besançon, Dijon n’a pas perdu non plus. La JDA recevait Paris 92. Le match avait mal commencé pour les Bourguignonnes. Elle ont subi un 5-0 d’entrée de jeu. Elles n’ont pas abdiqué et sont revenues, petit à petit (10-13 MT). Malgré une Déborah Lassource en réussite (6/8), Paris se fait rejoindre au score et loupe la balle de match. Dijon obtient un bon point après son entame loupée (28-28, SF).

De son côté Mérignac continue sa galère en Ligue Butagaz Energie. Nantes et Barbosa (7/9) n’ont fait aucun cadeau aux Girondines. Elles ont creusé, au fur et mesure du match, un écart irrattrapable. Les Nantaises se sont imposées (40-25, FM) et ont enfoncé encore plus Mérignac en queue de peloton.

Nolann Rock.

Pub Espace Pronos LFH

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tribluchon - le 20 janvier 2020 à 09h39

    Tant mieux pour l’intérêt du championnat qu’on assiste à quelques matchs serrés 🙂.

  2. lamirabel29 - le 20 janvier 2020 à 09h42

    Oula…. ça sent le roussi à Metz.?
    Avec les annonces des départs, j'ai l'impression que la cohésion du groupe part en cacahouète.!
    Faut se reprendre, la LdC arrive vite, bon, le rythme des matchs tous les 3 jours va remettre du peps, enfin j’espère….. pareil pour Brest
    Allez les filles, faites nous rêver pour la fin de saison, avant les JO.

  3. GuyMoselle - le 20 janvier 2020 à 14h01

    Brest Chambray : 1 partout ce W puisque dans le même temps en nationale 1 poule 2 Chambray bat Brest 32 à 27

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).