LSL – J1

Cesson accroche Saint-Raphaël !

Cesson-Rennes

Après 6 mois et demi d’absence, la Starligue est de retour ! Et les deux duels indécis nous ont déjà donné quelques frissons, avec le point du match nul accroché par Cesson-Rennes à domicile.

5 Mars 2020. C’est la date à laquelle nous avions quitté nos Nikola Karabatic, Emil Nielsen, Elohim Prandi et consorts. Après avoir traversé le confinement et une reprise compliquée, ponctuée par des annulations de matchs amicaux et, parfois, de cas de covid et arrêts d’activité, les 14 équipes sont de retour sur la ligne de départ.

Hichem Daoud (Istres Provence HB)

En ouverture de cette édition 2020-2021 de Starligue, Istres recevait Tremblay dans sa Halle polyvalente. C’est le néo-Tremblaysien Etienne Mocquais qui ouvre le score. Avec des préparations estivales amputées de quelques matchs de préparation, on assiste à une première partie de rencontre très brouillon, avec pertes de balle et quelques déchets au tir. Au dessus de la mêlée, Patrice Annonay, capitaine et doyen du championnat, s’illustre avec de nombreux arrêts. Mais les Provençaux parviennent à très bien négocier de nombreuses séquences de jeu rapide, où leur capitaine Hichem Daoud se montre prolifique (5/5) et construisent progressivement un avantage qui pointe à 3 longueurs à la pause (MT : 13-10).

La seconde période va montrer une certaine sérénité du côté de l’équipe hôte. La stat est simple : L’écart n’est jamais redescendu en dessous des 3 buts, et est monté jusqu’à 6 unités. L’entrée de Rubens Pierre (8 arrêts, 42%) dans les cages de Tremblay en milieu de mi-temps va un temps redonner courage aux visiteurs (50′ : 22-19), mais les locaux retrouvent le chemin du but et s’imposent largement (SF : 29-24). On notera également les 5 buts de la recrue danoise Torben Petersen chez les Violets, et les 5 buts du demi-centre jaune et noir Henrik Olsson qui, avec le départ de Brkljacic, a su s’illustrer à la marque qu’à son habitude. Ce soir, le Istres Provence Handball est le premier leader du championnat.

Duel serré à la Glaz Arena !

Drevy-Noah Paschal (Saint-Raphael)

A la Glaz Arena, Cesson est arrivé déterminé de montrer qu’il avait sa place en Starligue, et les Raphaëlois mis un temps avant de se mettre à hauteur des hôtes. Les locaux commencent très fort, solides en défense, et efficaces en attaque, et mettent déjà Saint Raphaël à distance au bout des 10 premières minutes (11′ : 8-3). José Baznik est très présent dans la cage, avec 42% d’arrêts sur la première période, et son homologue varois Mihai Popescu répond présent aussi avec des arrêts décisifs. Très bien lancée, l’attaque Bretonne s’enraye pourtant en fin de mi-temps, et la défense perd un Romaric Guillo importantissime, sur blessure. C’est le moment choisi par les Sudistes pour remonter au score avec de nombreuses contre-attaques et la finition impeccable du jeune Drévy Paschal (6/7), rentré suite aux multiples échecs du capitaine Caucheteux (29′ : 13-12). Grâce à une dernière minute très bien gérée, un 4ème but de Marco Mengon dans la cage vite redonne 3 longueurs d’avance à son équipe (MT : 15-12).

Youenn Cardinal (Cesson-Rennes Metropole HB)

Contrairement à la première période, la seconde est très serrée. Avant le money-time, l’écart n’excède jamais les deux longueurs, mais ce sont les Raphaëlois qui mènent les débats. L’ex-Chambérien Johannes Marescot se montre extrêmement précieux en attaque (7/8) et Popescu reste solide. Les Cessonnais restent dans le coup avec un Youenn Cardinal inarrêtable (11/13, dont 5/5), mais moins d’arrêts de gardiens, avec un Rok Zaponsek moins tranchant. Dans un money time haletant, les visiteurs, qui mènent depuis plusieurs minutes, voient leurs deux longueurs d’écart fondre en un éclair par 2 buts de Cardinal (53′ : 24-26 ; 55′ : 26-26). A -1 à une minute du terme, José Baznik sauve les espoirs de son équipe à 6m face à Caucheteux. Malheureusement, ses coéquipiers ne font pas bon usage de ce ballon récupéré qui fini intercepté par le capitaine du SRVHB. Mais si tout semble perdu, c’était sans compter une dernière balle raphaëloise mal gérée, ponctuée d’un carton rouge pour anti-jeu. A 4 secondes du terme, les Irréductibles et Cardinal  ont l’occasion d’accrocher le match nul. Le Breton ne faiblit pas et libère les siens avec son 11ème but (SF : 27-27). En sortie de match, Sébastien Leriche se satisfait légitimement de ce résultat : “C’est un match un peu confus, on a alterné le très bon au début puis du plus faible, mais on est satisfaits du résultat, on n’avait pas coché de prendre les 2 points contre St Raph dans le planning. C’était un match plein.” La semaine prochaine, les Bretons se déplacent au Paris Saint-Germain tandis que les Varois iront aussi en Île-de-France du côté d’Ivry.

 

Tous les résultats de Starligue sont à retrouver sur l’espace compétition du site !

 

Antoine Piollat

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. ted - le 24 septembre 2020 à 22h22

    oh purée, je suis vraiment à l’ouest pour cette reprise !

    C’était diffusé sur Bein, sur Youtube ?

    Entre la LDC en semaine sur Eurosport player, les matchs de LNH entre le jeudi et dimanche sur Bein et youtube, la disparition de handaction, c’est vraiment compliqué niveau visibilité je trouve…

    • jpf_hb - le 25 septembre 2020 à 10h14

      C'était sur youtube, les matchs sur Bein c'est le vendredi samedi dimanche 😉

  2. Cut - le 24 septembre 2020 à 22h52

    Entièrement d’accord avec Ted. La couverture avec beIN lan passé était top. C’était clair. La on ne sait plus quand il y a championnat ou LdC… et de toute façon c’est diffuse n’importe comment. Dramatique pour l’exposition du hand français. Qu’ont fait nos instances dans ces négociations.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).