LSL – J5

Du suspense et du spectacle

Crédit photo : Panoramic / Kevin Domas

Les trois matchs de cette soirée de Starligue ont réservé du spectacle et des scénarios à suspense. Chartres a décroché son premier succès dans le Var face à des Raphaëlois qui avaient pourtant dominé une bonne partie de la rencontre (33-34). Nîmes, avec un effectif décimé, a réussi à ramener un point du Phare face à Chambéry encore convalescent (29-29). Enfin, à Créteil, Aix s’est imposé plutôt sereinement malgré des tentatives de retour de la jeunesse cristolienne (27-31).

AIX NE TREMBLE PAS

En déplacement à Créteil, Aix ne s’est pas fait piéger dans le Val-de-Marne (27-31). Jamais menés de la rencontre, les Aixois ont rapidement pris le dessus sur les locaux (3-6 à la 10e puis 7-13 à la 20e) grâce notamment à la puissance de sa base arrière (4 buts de Kristjansson, 3 d’Accambray). Créteil semble désarmé face à la mécanique aixoise et est distancé (13-18 MT).

Crédit photo : Panoramic / Kevin Domas

En deuxième mi-temps, la jeunesse cristolienne réagit et montre son talent et son tempérament. A deux reprises, la troupe de Pierre Montorier se rapproche à une unité des visiteurs (18-19, 37e et 22-23, 43e). Boiba Sissoko (6 buts), Aymeric Anzuini (4 buts) et Dylan Soyez (14 arrêts à 42 %) semblent alors pouvoir mener leurs coéquipiers vers un nouveau succès de prestige. C’est sans compter l’expérience et la sérénité aixoise. Le trio Pecina-Claire-Accambray se charge de calmer les ardeurs de leurs adversaires et assurent la victoire aixoise (27-31).

 

NÎMES ARRACHE LE NUL

Lou Derisbourg (USAM Nimes Gard)

Venus seulement à 11 en Savoie, privés de Minel, Nyateu, Acquevillo, Dupuy, Sanad, Tesio, Poyet, Gallego, Salou et… Maurice, les Nîmois ont réussi à accrocher le point du nul face à Chambéry (29-29). Loin de revêtir le costume de victime expiatoire, l’USAM commence bien le match, dans le sillage du jeune Hesham (5 buts dans les 15 premières minutes) et prend les devants en première période (3-6, 9e puis 7-9, 15e). Les Nîmois profitent même des difficultés chambériennes pour prendre 4 buts d’avance à la 22e (9-13). Bien que franchement à la peine, les hommes de Mathé ne lâchent pas et refont leur retard sereinement, profitant de l’essoufflement gardois. Paturel égalise ainsi sur le gong (14-14 MT).

En deuxième mi-temps, alors que les hommes verts auraient pu craquer physiquement, ils plient mais ne rompent pas. Aux offensives efficaces d’un Benjamin Richert en belle forme (8/9), la Green Team répond avec toutes ses armes, de l’expérimenté Kavticnik (7/11) jusqu’au bizuth Derisbourg (1/1) bien inspiré des deux côtés du terrain. La disqualification sévère de Tobie (48e, 24-24) ajoute une nouvelle épine dans le pied nîmois. Les dix dernières minutes sont tendues et tandis que Nieto donne un avantage inespéré aux visiteurs à 50 secondes de la fin, l’intenable Richert égalise sur un ultime décalage (29-29).

CHARTRES GOÛTE ENFIN A LA VICTOIRE

En visite à Saint-Raphaël, Chartres qui avait jusqu’ici perdu tous ses matchs a réussi le bel exploit de s’imposer dans le Var (33-34). Résistant aux 13 buts de Raphaël Caucheteux et aux quelques inspirations du capitaine Dipanda (6/11), les Chartrains ont souvent été menés mais ont fait preuve d’une force mentale remarquable. Menés 25-21 à la 42e, les hommes de Zacharia N’Diaye ont réussi à refaire leur retard et entamer les dix dernières minutes à égalité (28-28). Ils ont alors mieux géré le money time, avec notamment un Vasja Furlan bien inspiré (2 buts dans les 5 dernières minutes). Les Raphaëlois paient ainsi cher une fin de match mal gérée (33-34).

 

Tristan Paloc

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Moorgan9 - le 16 octobre 2020 à 23h51

    Honteux ce Chambé /Nîmes! Comment peut on laisser un match se dérouler dans ces conditions! Comment voulez vous que notre sport soit prit au sérieux face à de telles décisions! C’est le bon scénario du match de départementale durant dimanche matin (bien qu’en départ ils auraient été tout juste 7)!!! Imaginons que ce soit les arbitres qui soient en dernière minute testés positif. On fait quoi? Comme en départementale? On fait un tirage au sort? Tritta au chrono et Guigou au sifflet???!!! Bravo aux nîmois pour leur prestation, à leur intendant resté coincé dans le bus, et aux Chambérien qui ont aussi du faire face à cette situation d’incertitude… Et chapeau bas à la COC…

  2. Malauti - le 17 octobre 2020 à 00h13

    Quel match de nos usamistes héroïques.. Décimés par les blessures et le covid. Mais quelle mascarade des instances.. Partis en bus… Cas covid ds le bus match annulé demi tour contre ordre re demi tour pour Chambéry….. Irresponsable de faire jouer ce match pour les 2 équipes…. Des cas contacts en nbre.. L intendant à l isolement ds le bus.. Bref Aix demande le report de ces matches car huis clos et l usam avec 5 cas positifs n obtient rien….
    …. Sinon bravo à nos verts solidaires vaillants combatifs valeureux… Un sacré match avec l entraîneur des gardiens en coach accompagné par guigou aux temps morts…. Que dire sinon que vous avez un cœur gros ça car avec 8 pros en moins 11 joueurs sur la feuille de match c était presque gravir l everest sans équipements

  3. Hommedugard - le 17 octobre 2020 à 08h42

    Le président de la coc devra être poursuivi pénalement après cette décision contraire à l’avis médical. Peut être un compte à régler avec le président de la lnh? Comment laisser un match se jouer alors que tous les nîmois ont passé 4h dans un bus avec des joueurs positifs. Et après on se tape pas dans les mains en début de match et on change de ballon quand il sort du terrain. Outre l’absence de tous ces joueurs, l’absence du staff avec un novice tout seul pour gérer à ce niveau qui va bien trop vite à engendré 2 mauvais changements pour l’usam. Enfin oui la règle dit 12 pros dont un gardien, mais on accepte un report pour Aix pour huis clos ou pour Créteil avec gymnase fermé

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).