LSL – J9

La révolte chambérienne

Après 3 matchs sans victoire, Chambéry réagit de très belle manière en s’imposant sur le parquet d’Istres 24-30 pour la 9e journée de Starligue. Deuxième victoire à l’extérieur pour les Savoyards, cette saison.

Après une grosse défaite concédée face à Nantes, Chambéry avait bien l’intention de réagir face à Istres, équipe elle-aussi mal en point avec 4 matchs sans victoire. Après 5 minutes équilibrées, les visiteurs profitent des pertes de balle de leur adversaire pour prendre 3 buts d’avance grâce au tir réussi de Costoya (2-5, 8’). Les Istréens se réveillent en revenant à 2 buts mais les Chambériens en remettent une couche. Ils accroient l’écart à +5 grâce aux arrêts de Meyer et de nouvelles pertes de balle (5-10, 17’). Les Provençaux ne réussissent pas à revenir au score. Au contraire des Auverhonalpins qui maîtrisent leur sujet dans cette première période (10-16, M-T).

Le retour des visiteurs est à l’avantage des locaux, qui reviennent avec de meilleurs intentions. L’écart fond, tout est relancé entre les 2 équipes (16-18, 38’). Malgré le temps-mort posé par Mathé, Istres est revigoré, Nielsen remet son équipe à un petit but alors qu’il reste un peu plus de 15 minutes (20-21, 43’). Ecart toujours d’un but à 10 minutes du terme (24-25, 51’). Le money-time est en faveur des visiteurs qui inscrivent un 5-0 et qui s’imposent sur le score de 30-24. Victoire importante pour la 250ème de Paturel et la 50ème de Mathé dans les rangs chambériens.

Alexandre Riotte

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Luc - le 21 novembre 2020 à 21h18

    Minne de rien, Chambéry est la meilleure équipe du championnat à l’extérieur avec Paris avec 100% de victoires.

  2. rkj4 - le 22 novembre 2020 à 00h12

    Content de voir Chambéry gagner un match, mais ils ont joué avec le feu.
    Par exemple, j'arrive pas bien à comprendre pourquoi Mahé a sorti Meyer en milieu de seconde mi-temps. Il était bien dans son match et Portner n'a rien arrêté, je crois.
    Pas compris non plus pourquoi le commentateur de Bein s'extasie comme ça sur Paturel, qui loupe plusieurs 6 m de suite au mauvais moment et finit le match à 43 % de réussite ce qui, pour un pivot, est famélique.
    Côté Istres, j'ai été impressioné par leur densité défensive. Quand il sont dans le coup, c'est un vrai mur en mouvement. Je l'avais déjà remarqué il y a une semaine à Créteil.

    • Fanhns - le 22 novembre 2020 à 09h08

      Tu sais bien que
      Paturel ne fait rien que des bêtises quand t'es pas là !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).