Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

N1 Élite - J2

Pau détonne, Villeurbanne chute encore

, par Zorman

Pau Nousty (crédits photo : Pau-Nousty Sports).

Ce n'est que la deuxième journée de championnat et, déjà, 4 des 5 rencontres se sont jouées à 1 but. C'est Pau qui a échappé à la règle en réalisant la performance du weekend en dominant Frontignan.

Écrasé à Caen la semaine dernière, Pau a lancé sa saison à domicile face aux Frontignannais (34-29). Les 4 autres rencontres ont toutes été le lieu de batailles acharnées. Villeurbanne, a domicile, s'est vu infliger une seconde défaite de suite par la courageuse Élite Val d'Oise (25-26), même scénario pour Vernouillet face à Amiens (25-26). A Gonfreville, c'est Mulhouse qui enchaîne sur sa première bonne performance (28-29) tandis que Rennes s'est rassuré en accrochant les jeunes du PSG (25-25). La dernière rencontre, où Bruges-Lormont devait recevoir Caen, a été annulée en attente d'un report.

Anthony Laurens, Frontignan (Source : Brice Mesnard)

Pau s'offre Frontignan pour ouvrir son compteur

"J'avais relevé un certain manque de caractère à Caen, mais on a axé notre semaine de travail là-dessus, explique l'entraîneur de Pau Michel Laborde, dont l'équipe avait largement chuté la saison passée (36-25). Frontignan, c'est une équipe un peu comme nous. Une équipe de copains, très solidaires, combatifs, agressifs et on s'est dit qu'on ne pouvait pas passer à côté de ces valeurs-là. Il fallait revenir aux vertus les plus basiques et je suis très content du comportement de mes joueurs." Rien n'a pourtant été simple dans cette rencontre. En première période, ce sont les visiteurs qui montrent le plus beau visage, prenant notamment jusqu'à 4 longueurs d'avance. "On a été dominés en première période, reconnaît l'entraîneur palois. Frontignan a développé un très beau jeu et on était heureux de n'être qu'à 15-17 à la mi-temps."

En effet, le FTHB a été en réussite, exploitant les espaces à l'intérieur pour le pivot Anthony Laurens (7/7), mais a trop concentré son jeu dans le secteur central, plutôt que de jouer sur les extérieurs comme prévu. Le resserrement central de la défense des locaux en seconde période a ainsi permis de resserrer les débats. Les visiteurs conservent la mène mais ne disposent plus de marge, et ne parviennent pas à creuser d'écart. Mais au début du money time, les joueurs de Michel Laborde reprennent l'avantage (51' : 26-25). S'ensuit un temps mort mal exploité, et les Rouge et Jaune mettent en un rien de temps la main sur le match (56' : 32-27). "Quand tu arrives à renverser la vapeur chez toi de manière aussi flagrante, tu vois que le plan de jeu a été appliqué quand il fallait, que les joueurs ont réussi à élever tous ensemble leur niveau de jeu au moment où on en avait le plus besoin" se satisfait Laborde. L'état d'esprit est bon. On se met petit à petit au niveau, même si rien n'est définitif." Logiquement, le sentiment est tout autre en face. "Forcément un sentiment de déception, témoigne Renaud Boulanger, coach frontignannais. Déception d'avoir un peu lâché sur la fin, d'avoir mentalement laissé filer le match dans les 10 dernières minutes. L'autre déception a été défensive, on prend 10 buts de plus que la semaine dernière. Il faut voir aussi que c'est le premier match où on a réellement été mis en difficulté." Avec 5 matchs amicaux annulés durant la préparation, l'équipe a été pour la première fois réellement dans le dur, et l'a payée cher (SF : 34-29).

Alexandre Thiel, Pau-Nousty (crédits photo : Pau-Nousty Sports).

De retour à domicile la semaine prochaine, le FTHB recevra l'Élite Val d'Oise. "2 victoires en 2 matchs, l'Élite Val d'Oise va être un vrai test, reconnaît Boulanger. Cette semaine, on va analyser les points négatifs du match, travailler le mental sur les temps faibles et on aura une grosse base de travail niveau défensif. On a une ossature défensive intéressante et des gardiens de qualité, ça doit être une priorité." En face, la prochaine rencontre (à Bruges) est très incertaine, ce qui n'empêche pas de cibler des axes de travail. "On en identifie principalement deux, explique le technicien. Le secteur défensif, qui est à remodeler vu que mes gros gabarits ont arrêté ou sont partis (l'effectif est passé de 22 à 16 joueurs). Et un autre grand chantier est sur le jeu sur grand espace, où on est clairement en dessous. On va travailler ça dans les jours qui viennent." Pour terminer, on notera l'excellente performance du capitaine de Pau Nousty, le demi-centre Alexandre Thiel. Avec 12 buts sur 14 tirs, le joueur qui entame sa dixième saison en équipe première a pesé de tout son poids dans la victoire de son équipe.

Kévin Mesnard, Frontignan (crédits photo : Serge Tabarracci)

L'Élite Val d'Oise s'offre le choc

Après avoir pris les 3 points à domicile face au Bruges-Lormont Handball, l'Élite Val d'Oise est allé faire de même du côté de la salle des Gratte-Ciel de Villeurbanne. La première mi-temps donne à voir des visiteurs prêts à en découdre, et prennent déjà un avantage conséquent (20' : 4-10). L'écart se maintient jusqu'à la pause, et rien n'est encore joué (MT : 8-13). Mais le retour des vestiaires est convaincant pour les joueurs du Val d'Oise, qui portent l'écart à 7 longueurs très rapidement. Malgré le carton rouge de l'arrière gauche Ruslan Junisbekov (35'), les visiteurs attendront le money time pour se faire peur. Dans les 7 dernières minutes, les Villeurbannais vont inscrire un 5-2, pour venir échouer, sur le buzzer, à une longueur de leurs adversaires du soir (SF : 25-26). Dans une rencontre peu prolifique, les gardiens des deux camps se sont illustrés, Grégory Thévenot côté VHA (12 arrêts) et Martin Oliver (14 arrêts). A la marque, on notera néanmoins les deux principaux buteurs de l'équipe hôte : l'ailier gauche Hugo Bedel (8/11, dont 3 pénaltys) et l'arrière gauche de 20 ans Yanis Dury (7/14). Villeurbanne aura fort à faire la semaine prochaine pour se sortir de sa spirale négative à Caen.

Louis Despreaux (Paris Saint-Germain II)

Du côté du Cercle Paul Bert Rennes, les locaux ont repris du poil de la bête face au PSG II. Devant leur public du complexe sportif Charles Geniaux, les locaux ont tenu la mène du match de bout en bout... avant de se faire rattraper à la dernière seconde. Les Bretons, toujours en avance, ne parviennent pas à créer un écart important, malgré la très belle performance offensive de l'ex-Frontignannais Jean-Christophe Benard en pivot (9/10). Avec un écart maximum de 4 unités à un quart d'heure de la fin (47' : 21-17), un temps mort bien senti de Thierry Perreux permet aux visiteurs de remonter la pente, jusqu'à accrocher le match nul sur un 6ème but du capitaine et meilleur scoreur parisien Louis Despreaux (SF : 25-25). La semaine prochaine, Rennes et Paris accueilleront respectivement Gonfreville et Vernouillet, deux équipes toujours à la recherche de leur première victoire.

Mulhouse et Amiens enchaînent

Après avoir vaincu la seconde attaque de la saison passée, Mulhouse-Rixheim s'est offert la première. A Gonfreville, les Alsaciens ont encore montré un très beau visage offensif, se détachant au score dès la fin du premier acte (MT : 13-17). Si la marque est globalement répartie chez les visiteurs, mis à part la belle performance de Thomas Thuet (7/7), la défense met en lumière l'infranchissable gardien serbe Darko Cvetkovic, auteur de 18 parades ! Les Normands font valoir leurs arguments, par les pralines de l'arrière Pierre Fitte-Duval (9 buts) et les pénaltys de Baptiste Mir (8 buts dont 7 pénaltys). Les locaux s'échouent finalement à deux longueurs de leur adversaire du jour (SF : 28-29).

Darko Cvetkovic, Mulhouse-Rixheim (crédits photo : Guénaëlle MARTER)

Pour finir, Amiens confirme sa première belle sortie en coiffant sur le poteau Vernouillet dans son palais des sports à Dreux. Dans une rencontre très serrée, aucune équipe ne s'est détachée de plus de deux longueurs. Les gardiens vernolitains se mettent en avant, avec 6 arrêts pour Nicolas Gricourt et 9 pour Guillaume Jamet. En face, Roman Scattolari, demi-centre de 26 ans, mène la danse avec 10 buts (dont 4 sur pénalty). Dans le money time, les locaux tiennent un temps la corde (56' : 24-23) mais le 5ème but de l'arrière gauche Clément Devaux vient valider la victoire des siens sur le buzzer (SF : 25-26). Avec EVO, Mulhouse et Amiens à 2 victoires, le déplacement des Amiénois en Alsace la semaine prochaine pourrait déjà permettre à l'une des deux équipes de se détacher en tête du classement.

Antoine Piollat

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a

le promu en D2 va se retrouver au fond du classement de l'élite ?

Sinon je suis impressionné de ce Mulhouse, l'an dernier c'était la surprise de leur championnat, bah des bons clubs se font encore surprendre

alandu03
alandu03
3 années il y a

sauf erreur de ma part Mulhouse a gagné 29 à 28 et non pas 29 à 27 !!! c'est le score de la défaite au PSG la semaine dernière.

jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a
Répondre à  alandu03

29-28 c'est ce que dit la fdme effectivement, mais en regardant le détail des buts on arrive à 29-27…

Zorman
Zorman
3 années il y a
Répondre à  jpf_hb

En effet, il y a un problème avec la feuille de match, mais le score officiel est bien 28-29, c’est corrigé 😉

jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a
Répondre à  Zorman

mais il y a toujours écrit : "Les locaux s’échouent finalement à deux longueurs" plutôt une longueur alors 😉

La poisse
La poisse
3 années il y a

Me zuzo qui perorait que Villeurbanne serait bientôt en coupe d’Europe!!
Pas sérieux

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x