Preview Starligue 2020-2021

Cesson, revenu en Starligue pour durer

Igor Anic (Cesson-Rennes Métropole HB)

Les Irréductibles sont de retour ! Le Cesson-Rennes Métropole Handball, descendu en Proligue en 2019, n’a mis qu’un an à remonter en Starligue. Avec la ferme intention d’y rester, et pour longtemps.

Résumé des transferts de l’été

  • Ils sont arrivés :  Romaric Guillo (pivot – Kielce), Romain Briffe (demi-centre – Chambéry), Rudy Seri (arrière gauche – Irun), Jordan Camarero (ailier droit – Aix), Rok Zaponsek (gardien – Csurgoi), Joze Baznik (gardien – Nîmes).

  • Ils sont partis : Thomas Bolaers (arrière gauche – Tongeren), Geir Gudmundsson (arrière droit – Haukar), Robin Cantegrel (gardien – Vardar Skopje), Rubens Pierre (gardien – Tremblay), Jérémi Pirani (ailier gauche – Cavigal Nice), Luka Mitrovic (demi-centre – inconnu), Hugo Lima (demi-centre – Besiktas Istanbul).

Effectif pour la saison 2020-2021

  • Gardiens : Rok Zaponsek, Joze Baznik

  • Ailiers gauches : Sylvain Hochet, Tanguy Le Fur, Sébastien Poirot

  • Arrières gauches : Rudy Seri, Sajad Esteki, Stanislas Zmuda

  • Demi-centres : Romain Briffe, Allan Villeminot, Marco Mengon

  • Arrières droits : Florian Delecroix, Mathieu Salou

  • Ailiers droits : Youenn Cardinal, Jordan Camarero

  • Pivots : Igor Anic (capitaine), Romaric Guillo, Hugo Kamtchop-Baril

Les joueurs en gras sont ceux qui devraient démarrer chaque rencontre dès le début de la saison.

Ce n’est jamais facile pour une équipe ayant évolué dix saisons à suivre dans l’élite de faire respecter son statut de favori une fois descendu à l’étage inférieur. Cesson-Rennes y est parvenu la saison dernière, non sans mal. Après un début de saison mitigé pour le plus gros budget de la deuxième division, la direction du club décide de changer l’entraîneur de l’équipe première après une défaite à Strasbourg à l’automne. Sébastien Leriche, alors coach de la réserve et responsable du centre de formation, succède à Christian Gaudin et parvient à remettre l’équipe dans le bon sens. Avant la suspension de la saison, les Bretons restaient sur sept victoires consécutives et venaient de récupérer la première place, ce qui leur a permis d’être sacrés champions de Proligue. À l’intersaison, le club s’est renforcé avec des joueurs confirmés et a enregistré le retour de Romain Briffe et de Romaric Guillo. L’effectif de Sébastien Leriche paraît bien équilibré et suffisamment armé pour pouvoir lutter pour le maintien en Starligue, un maintien que le club souhaite le plus confortable possible. Se stabiliser en Starligue est en effet nécessaire pour valider la stratégie de croissance du club, portée par l’entrée dans la nouvelle salle, La Glaz Arena, en 2019. Reste donc à confirmer les attentes sur le terrain.

Question de la saison : Les jeunes arriveront-ils à faire leur trou ?

Ancien responsable du centre de formation et de l’équipe réserve, Sébastien Leriche connaît bien la nouvelle génération qui arrive, et il sera amené à faire régulièrement appel à elle cette saison. L’intégration dans l’effectif pro de Stanislas Zmuda, le non-recrutement d’un nouvel ailier gauche derrière Sylvain Hochet pour permettre la concurrence entre les jeunes Sébastien Poirot (19 ans) et Tanguy Le Fur (18 ans), le champ laissé également au poste d’arrière droit à la pépite du club Mathieu Salou (20 ans) en sont autant de preuves. Pendant la préparation, d’autres jeunes ont montré le bout de leur nez, comme Mathéo Briffe (19 ans) ou l’ancien Cherbourgeois Zachary Lemonnier (18 ans). Bien encadrés par des cadres qui connaissent bien la maison (Hochet, Anic, Guillo, Briffe), ils évoluent a priori dans un environnement qui pourrait leur permettre de s’épanouir. Mais il leur faudra aussi prouver qu’ils peuvent être des alternatives crédibles en cas de pépin des cadres, qui devront eux aussi assurer pour ne pas se faire chiper rapidement leur place par des jeunes ambitieux…

Le facteur X : Romaric Guillo

Il est l’un des gros coups du marché estival. Champion de Pologne avec Kielce, distingué comme meilleur défenseur du championnat polonais, Romaric Guillo a réussi son expérience d’un an à l’étranger, au point même que le géant européen Veszprém est venu lui faire les yeux doux. Mais le Menhir morbihannais a préféré décliner l’offre hongroise pour retourner auprès de ses proches et retrouver le promu Cesson, son club formateur, avec lequel il était déjà en train de négocier son retour. Le Guillo qui revient dans la banlieue rennaise à l’été 2020 n’est cependant plus le même que celui qui a quitté le club à l’hiver 2018 : il revient avec l’expérience du très haut niveau (trois campagnes de Ligue des champions et finaliste de la compétition avec Nantes) et plus d’assurance. Le nouveau patron de la défense cessonnaise aura un rôle particulièrement crucial pour le promu, qui devrait se reposer sur sa défense voulue solide pour développer un jeu de contre-attaque efficace et mettre au mieux ses ailiers en orbite.

Pronostic de la rédaction :

OSCAR: 9ÈME

ZORMAN: 10ÈME

SCHMID: 11ÈME

LANFILLO: 11ÈME

ISAKOVIC: 10ÈME

LOVGREN: 12ÈME

BALIC: 10ÈME

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Hand35 - le 15 septembre 2020 à 19h10

    Allez les irréductibles !!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).