Starligue – J16

La Journée en chiffres

Benjamin Bataille (US Ivry HB)

La victoire de Chambéry face à Montpellier a clôturé hier la seizième journée de Lidl Starligue. Vous avez sûrement été marqués par l’impressionnante victoire de Nantes à Dunkerque, la belle performance d’Ivry face à Saint-Raphaël ou encore les cartons de Toulouse et Paris face aux relégables. Voici quelques chiffres pour encore mieux comprendre ce qu’il s’est passé cette semaine sur les parquets français.

BUTS MARQUÉS : 401 réalisations

Nedim Remili (Paris Saint-Germain)

La 16e journée a été très prolifique, avec 11 buts de plus que la moyenne cette saison. Les bons élèves offensifs sont encore une fois les mêmes : Paris (39 buts face à Créteil), Toulouse (36 buts contre Tremblay) et Nantes (34 à Dunkerque). L’opposition rythmée entre Ivry et Saint-Raphaël accouche également de 61 buts (victoire des Val-de-Marnais 31 à 30).

A dix journées de la fin, on compte pour l’instant 133 buts de plus que la saison dernière (6253 cette saison contre 6120 pour la saison 2018-2019). Spectacle garanti.

 

 

ARRÊTS DE GARDIEN : 167 arrêts

 

Emil Nielsen (HBC Nantes)

Le total d’arrêts reste sensiblement au même niveau que la semaine dernière (164 lors de la J15). Cette semaine, Emil Nielsen a crevé l’écran avec 18 arrêts à 55 % à Dunkerque. Rodrigo Corrales est resté dans la lignée de la dernière journée (15 arrêts à 38 %), tandis que Sego (14 arrêts) et Genty (13 arrêts) ont mené un beau duel lors du classique d’hier soir.

 

 

LES SÉRIES

Melvyn Richardson (Montpellier)

Nous n’allons pas épiloguer à nouveau là-dessus, mais les trois “gros” du championnat continuent leurs séries : Montpellier perd une 4e fois consécutivement (ce qui n’est jamais arrivé depuis la création de la LNH), Nantes enchaîne un 8e succès de rang et Paris gagne pour la 19e fois d’affilée.

En perdant à Nîmes, Aix est désormais à 8 points de la troisième place du podium, occupée par les “petits” hommes verts. Les joueurs des Fernandez ne sont pas en réussite sur ces derniers mois : 3 victoires pour 7 défaites sur les 10 dernières journées.

 

Michael Guigou (USAM Nimes Gard)

Ivry enchaîne deux victoires consécutives à domicile (Montpellier puis Saint-Raphaël) pour la première fois plus d’un an et demi (Nîmes puis Pontault).

Nîmes est également intraitable à domicile et enchaîne ainsi un cinquième succès au Parnasse, de quoi donner le sourire à Michael Guigou.

 

 

 

 

ZOOM : BENJAMIN BATAILLE

Comme si l’annonce de sa signature à Montpellier l’avait sublimé, Benjamin Bataille vient d’enchaîner trois performances remarquées en termes de statistiques. Après avoir fait des misères à son futur club (8/16) et largement contribué à la victoire surprise d’Ivry, l’arrière gauche rouge et noir a résisté comme il a pu à Nantes (7/15). Mais alors qu’on aurait pu penser que la gifle reçue en Loire-Atlantique (38-24) allait refroidir les ardeurs ivryennes, Benjamin Bataille et ses coéquipiers ont fait tomber Saint-Raphaël mercredi soir (31-30). Avec 13 buts en 18 tentatives, le benjamin de la fratrie Bataille a survolé la rencontre et été particulièrement décisif avec 3 buts dans les 10 dernières minutes.

Joueur complet, solide en défense, il réalise sa meilleure saison d’un point de vue personnel. Avec 92 buts, soit 6 par match en moyenne, il est le quatrième meilleur buteur du championnat. Une bonne nouvelle pour Ivry… et pour Montpellier.

 

 

 

Tristan Paloc

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. loss - le 21 février 2020 à 12h54

    C’est même simplement la 2e fois que Montpellier perd 4 matchs consécutifs en D1. La 1ère, c’était lors de leur 1ère saison en D1 en 93-94.
    https://twitter.com/RasmusBoysen92/status/1230603
    S’ils perdent donc un 5e match consécutif, ce sera donc un nouveau record pour Montpellier

  2. oliv - le 21 février 2020 à 13h50

    Merci pour cette mise en lumière de Benjamin Bataille dont j’ignorais la qualité cette saison. Déjà 75 buts sur tirs (3e meilleur buteur du championnat sur les tirs) soit quasiment autant que son record en saison (88 buts en 2015-16)… Espérons pour Montpellier que cette progression ne vienne pas s’arrêter la saison prochaine comme c’eut pu être le cas avec certains recrues prometteuses.

    • Philippemhb - le 21 février 2020 à 21h49

      Il parait plutôt pas mal mais je me garderai bien de tout enthousiasme prématuré avant de le voir à l’œuvre à Montpellier. Il en marque beaucoup mais a également pas mal d'échecs aux tirs. 8/16 c'est bien 10/12 c'est mieux….
      De plus certains joueurs brillent dans un club et se brulent les ailes ailleurs…..
      Afgour à Dunkerque
      Sego à Szeged
      Petterson à Toulouse (Zvizej aussi)
      Bingo à Tremblay……..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).