Starligue

Le Top 10 des recrues en Lidl Starligue

La saison 2019-2020 est-elle terminée ? Nul ne le sait pour l’instant. Pour autant, cette pause forcée laisse le temps pour tirer les premières conclusions après 18 journées. Aujourd’hui, on s’attarde sur les recrues. Stars, jeunes prometteurs, pépites étrangères, paris sur des joueurs de division inférieure… Quelles sont les 10 meilleures recrues de la saison 2019-2020 ?

10. Nicolas Claire (Aix)

A l’image d’Aix, sixième à 8 points du podium, Nicolas Claire ne réalise peut-être pas la saison dont il rêvait. Néanmoins, l’ancien Nantais reste un danger pour les défenses de Starligue. Avec 67 buts à 68 % de réussite, Claire est dans les standards offensifs qu’on lui connaît. S’il n’est que 10e dans ce top, c’est car, après un départ tonitruant, Aix cale depuis la 7e journée avec seulement 4 victoires en 12 rencontres.

9. Ayoub Abdi (Toulouse)

Il n’a pas autant attiré la lumière que certains de ses coéquipiers quand Toulouse récitait un handball plaisant. 23 ans, recruté à Grenoble en Proligue, pour doubler le poste derrière Pierre Soudry, difficile alors de prévoir qu’Abdi réaliserait 18 journées d’un tel calibre. Profitant de la blessure de l’ancien Dunkerquois et des inspirations de Luc Steins, l’international algérien a inscrit 71 buts, soit le meilleur total de son équipe hors jets de 7 mètres.

 

8. Jef Lettens (Toulouse)

On reste à Toulouse pour la 8e place avec un autre joueur peu mis en avant : Jef Lettens. Avec 169 arrêts, le Belge est 4e du classement des gardiens. Avant l’arrêt du championnat, le gardien toulousain restait sur 6 matchs consécutifs à plus de 10 arrêts, dont 2 performances à 17 parades face à Paris et Saint-Raphaël. Il réalise, à n’en pas douter, sa meilleure saison dans l’élite française, contribuant ainsi au bel exercice du Fénix.

7. Andréa Parisini (Istres)

Après une saison excellente en Proligue à Strasbourg, l’Italien a réussi simplement à s’imposer à l’étage supérieur, en Provence. Généreux, bon défenseur, le pivot istréen est également particulièrement efficace devant le but. Avec 58 buts à 80 % de réussite, il est le 5e meilleur buteur parmi les pivots et le 3e meilleur buteur d’Istres. Prometteur pour un joueur qui n’aura que 26 ans en novembre prochain.

 

 

6. Luc Steins (Toulouse)

Encore un Toulousain ! Celui-ci a « fait le buzz » sur la première partie de saison ! Débarqué de Tremblay après deux exercices mitigés, le Hollandais a réalisé une première partie de saison exceptionnelle, avec en point d’orgue une « masterclass » lors de la victoire toulousaine à Nantes (9/9). Depuis la reprise en 2020 après l’Euro, le demi-centre de poche accuse un peu le coup physiquement, ce qui se reflète sur ses performances, son temps de jeu et la forme de son équipe.

5. Emil Nielsen (Nantes)

NIELSEN Emil (Nantes)

Le gardien danois s’est tout de suite adapté à notre championnat, au désespoir des tireurs dunkerquois, raphaëlois, tremblaysiens, montpelliérains, ivryens… Bref, vous l’aurez compris, Emil Nielsen a fait une entrée fracassante sur les parquets français : 161 arrêts à 35 % de réussite, seul Rodrigo Corrales a un meilleur taux de réussite (36 %).

 

 

 

4. Morten Vium (Chartres)

Avec 106 buts, Morten Vium est le fer de lance de l’attaque chartraine. Il confirme ainsi ses belles saisons passées à Ivry. Les Chartrains peuvent se satisfaire de leur recrutement sur le côté droit où le Danois et Nikola Jukic (arrivé de Pontault pour renforcer la base arrière) réalisent une saison de qualité.

 

3. Kamil Syprzak (Paris)

Kamil Syprzak (Paris Saint-Germain)

Convaincant. C’est sans doute le meilleur adjectif pour qualifier les débuts du pivot polonais sous les couleurs du PSG. Insolent d’efficacité en attaque avec 65 buts à 84 %, Kamil Syprzak forme une paire de pivots redoutable avec le capitaine Luka Karabatic. La réussite de l’ancien Barcelonais a même presque éclipsé l’absence longue durée de Toft Hansen. Une recrue à l’aise en Lidl Starligue et au niveau en Ligue des Champions : parfait pour le PSG.

 

 

2. Hugo Descat (Montpellier)

Hugo Descat (Montpellier HB)

Auteur de 104 buts, meilleur buteur de la phase de groupe de Ligue des Champions, Hugo Descat est la meilleure recrue montpelliéraine cette saison. Après son exil roumain, l’ancien Cristolien de 28 ans confirme au plus haut niveau son statut de goleador, avec déjà presque 800 buts inscrits dans l’élite française. Recruté dans des conditions délicates, pour remplacer le légendaire Michaël Guigou, il a déjà séduit tout le monde à Montpellier.

 

 

 

1. Aymeric Minne (Nantes)

MINNE Aymeric (Nantes)

Remplacer Nicolas Claire en terres nantaises représentait un sacré défi pour le jeune Aymeric Minne. On peut d’ores-et-déjà dire que ce défi est réussi par l’ancien Aixois. 77 buts, des caviars pour Tournat, une belle entente avec Lazarov, Minne dirige brillamment le jeu nantais et est l’élément essentiel de l’attaque du H. Déjà auteur de 458 buts à même pas 23 ans, Aymeric Minne a un avenir brillant devant lui, à Nantes… et en bleu ?

 

 

 

Ils auraient pu y figurer : Kavitcnik (Aix), Acquevillo et Guigou (Nîmes), Ilic et Jukic (Chartres), Nielsen et Sevaljevic (Istres), Sego et Lenne (Montpellier), Brkljacic (Tremblay), Sigurdsson (Paris)…

Tristan Paloc

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. passagenzone - le 23 mars 2020 à 13h06

    Dans les recrues, il n'y a pas les entraineurs? Entrerrios, qui devait passer derrière Anti et faire oublier le chaos de la saison dernière, et Gerona, qui arrive de nulle part chez un promu où la stabilité des entraineur n'est pas le point fort, ont quand même été de sacré recrues pour Nantes et Chartres au regard du classement actuel, non?

    • Averell - le 24 mars 2020 à 07h39

      Outre le fait que visiblement il s'agit des joueurs, on peut aussi arguer du fait qu'Entrerrios n'est pas une recrue, mais plutot une promotion internet. Il etait deja a Nantes depuis plusieurs annees.

      • passagenzone - le 24 mars 2020 à 11h51

        Pour moi, une recrue ne se limite pas à la catégorie joueur. Il est difficile de faire un top 10 des meilleurs recrues sur le poste d'entraineur en starligue, vu le faible nombre de changements aux intersaisons, et pourtant l'influence de Gerona ou d'Entrerrios sur les résultats de leur équipe est primordiale.

        Entrerrios, à Nantes depuis quelques années Ok, mais les métiers d'adjoint et de responsable d'équipe étant radicalement différents, un peu comme infirmier de bloc et chirurgien, et les passages d'adjoint à responsable ne coulant pas de source, les clubs préférant souvent faire venir un responsable extérieur, je le mets dans la catégorie recrue(après, chacun fait comme il veut). Pour moi, il y avait autant de pari et de nouveauté à faire venir un Claire à Aix que de promouvoir Entrerrios responsable d'équipe.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).