CDM (F)

Danemark, premier difficile qualifié pour les demies

TOFT Sandra

Le premier quart de finale aura mis du temps à se décanter, mais le Danemark a disposé difficilement d’une valeureuse équipe du Brésil (30-25). Les Danoises attendront demain pour savoir qui de la France ou de la Suède se dressera sur son chemin.

Ce n’est pas le grand Danemark qui est monté sur le terrain de Granollers lors de ce premier quart de finale. Confrontées au Brésil, les Scandinaves ont sans doute subi la pression de ce premier match à élimination directe dans la compétition. Avec toutes les peines pour trouver le chemin des filets, Hansen et ses coéquipières ont profité d’un temps faible brésilien au cours de la seconde période pour créer leur avantage au score. Maintenant lancées, elles attendent le nom de leur adversaire en demie.

L’énorme prestation contre l’Allemagne n’a pas eu de suite pour le quart de finale. Les deux tirs loupés d’entrée par Anne Mette Hansen, dont un 7m, ont placé le niveau d’efficacité offensive de son équipe. Impossible d’enfoncer le clou quand elles ont réussi à prendre quelques maigres longueurs d’avances. Pire, les Brésiliennes n’ont pas cessé de pointer le bout de leur nez au tableau d’affichage. À plusieurs reprises, les efforts danois ont été réduits à néant. Et ce n’est pas faute pour Sandra Toft d’avoir dresser un mur dans ses cages. Le Danemark est rentré avec seulement un but d’avance, marqué dans les dernières secondes, alors que le Brésil n’en était qu’à 50% d’efficacité au tir (14-13, MT).

Impériale Sandra Toft

En seconde période, le scénario s’est dirigé vers un copié-collé. Bruna de Paula et les siennes ont même réussi à gommer quelques peu leur problème aux tirs. Mais le manque de rotation a eu raison d’elles. Sans avoir réellement monté de niveau, les Danoises ont creusé l’écart en profitant d’un trou d’air adverse. Les joueuses sud-américaines ont ensuite donné leurs dernières forces dans la bataille, mais elles ont buté inlassablement sur une défense blanche qui a fermé les espaces quand Sandra Toft continuait de veiller au grain (51% d’arrêts). La gardienne termine très logiquement MVP de la rencontre.

Au final, le Brésil se sera accroché jusqu’au bout et aura tout donné. Les Danoises inhibées par l’enjeu ont réussi à s’en sortir (30-25, SF). Mais elles devront montrer un autre visage, ou du moins celui de la phase de groupe face à leur prochain adverse… qui pourrait bien être la France.

À Granollers, Nolann Rock

Pub Espace Pronos EDF

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 15 décembre 2021 à 08h23

    Bonjour
    J'ai bien aimė cette ėquipe brėsilienne, je pensais même qu'elle pourrait s'inviter dans le dernier carrė.

  2. lamirabel29 - le 15 décembre 2021 à 10h53

    moi aussi, mais vous connaissez l'adage…. sans gardienne 4midable, point de F4 🙂

  3. Chabalabala - le 15 décembre 2021 à 15h07

    Clairement les Brésiliennes, qui courent beaucoup, et tout le temps, manquent de banc… Et, effectivement, des gardiennes moins constantes que Toft…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).