EL (M) – J3

Les Français remportent les chocs !

Joie HBC Nantes

De retour à la compétition, Nantes, Nîmes et Toulouse étaient tous confrontés à de rudes adversaires et ont su l’emporter pour se repositionner dans leurs groupes. Seul Aix passe à la trappe avec une lourde défaite à domicile face à Savehöf (25-30).

Quatre défaites en autant de matchs, c’était le rude bilan de la seconde journée de Ligue Européenne pour nos Français. Et pour reprendre, nos européens n’avaient pas les adversaires les plus “faciles”, bien au contraire. Pour Nantes et Nîmes, c’est au contraire aux cadors de leur poule qu’ils ont à faire, avec les réceptions de GOG et du Sporting Lisbonne. Pour Toulouse, après s’être déplacés chez Berlin et Plock, c’est encore un voyage périlleux qui s’annonçait à Irun, et une première victoire précieuse à la clef. C’est finalement Aix, équipe pourtant en forme après un superbe match à Montpellier, qui a été totalement dépassée par Savehöf, formation jeune dont les diamants bruts n’ont pas fini de se faire remarquer.

Groupe A : Toulouse lance sa saison européenne en Espagne

Après sa rude bataille en Bretagne, avec un match nul accroché à Cesson, les joueurs du Fénix Toulouse partent avec ambition en Espagne. Avec deux défaites au compteur, les hommes de Danijel Andjelkovic comptent bien faire un résultat du côté du Bidasoa Irun. Et le match s’engage bien pour les Français : en 10 minutes, les Occitans font le break avec un Erwin Feutchmann déjà brillant avec 4 buts (4-8, 10′). La joie sera pourtant de courte durée, avec un retour éclair des Espagnols, mais les visiteurs se détachent une nouvelle fois avec notamment 2 réalisations d’Edouard Kempf. La fin de période est compliquée pour les deux attaques et c’est le Fénix qui mène à la pause (10-12, 30′). Solides des deux côtés du terrain, les Français vont parvenir à tenir durant le second acte, en sécurisant un écart qui avoisine régulièrement les 4 longueurs. C’est Erik Balanciaga, précieux dans cette mi-temps, qui confirme le succès des siens à l’extérieur dans la dernière minute (24-26, 60′). Le Fénix lance ainsi sa saison européenne, et enchaînera encore sur duel de haute volée mardi prochain avec la réception de Plock.

Erwin Feutchmann, Toulouse (crédits : @fspezialephotographie)

Le Wisla Plock, justement, a livré une grosse bataille face aux Fusche Berlin dans ce qui ressemblait le plus au sommet de ce groupe A. Malgré une résistance héroïque (20-20, 46′), les partenaires d’Abel Serdio (7/7) craquent dans le dernier quart d’heure sous les derniers des 8 buts de Jacob Hölm (24-28). Enfin, après deux défaites de rang, les Suisses de Pfadi Winterthur sont allés décrocher une victoire difficile en Slovaquie. Malgré une avance de 6 buts dans le premier acte, le Tatran Presov et son pivot Viacheslav Kasatkin (8/9) vont voir leurs adversaires revenir progressivement jusqu’à sécuriser leur victoire dans le money time (29-33). À noter la performance majuscule de l’ailier droit international Cedrie Tynowski pour les Hélvètes (10/10).

Groupe B : Nantes en patron pour faire chuter GOG

C’était le choc du groupe B. Dans une H Arena où le public est bien présent, Nantes reçoit les Danois de GOG. Sortant de deux succès de prestige fortement offensifs, les Scandinaves s’engagent pourtant dans un match fermé qui fait la part belle aux gardiens et aux défenses. Et avec le second arrêt sur pénalty de Mickaël Robin, ce sont les Violets qui prennent le premier avantage. Sérieux sur leurs bases défensives face aux jeunes génies Gidsel, Pytlick ou encore Madsen, Alexandre Cavalcanti et les siens tiennent leur avance, que le Portugais parvient à allonger à 3 unités juste avant la pause (11-8, 30′). De retour sur le terrain, les Nantais vont parfaitement reprendre avec un Aymeric Minne létal, qui plante 5 buts en 10 minutes pour maintenir une avance solide de 5 longueurs (18-13, 41′). Cet écart, les Danois vont le conserver durant toute la fin du match, incapables de stopper l’attaque nantaise. GOG s’incline logiquement (27-23, 60′) et encaisse sa deuxième défaite de la saison, la première ayant aussi été en Ligue Européenne, du côté de Celje pour les qualifications. Le H aura à confirmer sa victoire la semaine prochaine, en Russie.

Aymeric Minne (HBC Nantes)

C’est justement chez les Russes de  Medvedi Chekhov que le TBV Lemgo, une semaine après son exploit à Nantes, a réalisé une très bonne performance. Avec un grand Bjarki Mar Elisson à 9 buts, les Allemands ont su faire la différence dans le dernier quart d’heure pour s’imposer en Russie (28-30). Du côté de la Finlande, pas de surprise avec une large victoire du Benfica face à Cocks (32-27). Petar Djordjic a été plus incisif que jamais avec 12 buts en autant de tirs, tandis que c’est le pivot serbe Davor Basaric qui termine meilleur buteur des locaux (9/11).

Groupe C : Magdeburg tenu en échec à Logrono !

Après un succès autoritaire 48 heures plus tôt du côté de Montpellier, Aix-en-Provence a été complètement renversé à domicile par les Suédois de Savehöf. Dès le début de la rencontre, on sent les Scandinaves dans de bonnes dispositions. Leur gardien danois, Bertram Obling, pointe à près de 80% d’arrêts sur le début de match avec 9 arrêts en 11 tirs sur le premier quart d’heure (2-8, 12′). Malheureusement, les hommes de Thierry Anti ne rattraperont jamais leur retard. Les arrières Rune Schroder, Gzim Salihi et le jeune féroïen Elias Ellefsen a Skipagotu s’illustrent tout au long de la rencontre avec 17 buts à eux trois.

Karl Konan (Pays d’Aix Université)

Les débats sont pliés rapidement après la pause, et Aix en profite pour donner du temps de jeu à ses jeunes, dont l’arrière gauche de 20 ans Baptiste Barthelemy fait très bon usage avec 3 buts dans les 10 dernières minutes (25-30, 60′). Toujours à 0 après trois journées, le PAUC n’aura plus le droit à l’erreur la semaine prochaine, avec la réception de Gorenje Velenje. Les Slovènes, justement, sortent d’une victoire importante face aux Croates de Nexe où le jeune arrière droit Timotej Gmsek (21 ans) s’est illustré avec 6 buts (34-28, 60′).

Mais la surprise du soir vient d’Espagne, où le grand SC Magdeburg se voit dérober la victoire pour la première fois de la saison, toutes compétitions confondues. Alors que la situation semblait sous contrôle à l’approche du money time (19-23, 47′), Logrono et son demi-centre Agustin Casado Marcelo (10/11) se lancent dans une remontada effrenée et recollent au score. Mieux encore, le Brésilien Leonardo Dutra, arrivé de Plock à l’intersaison, met les siens devant à 3 reprises dans les dernières mintues. C’est finalement Philipp Weber qui vient sauver le match nul de son 7ème but, dans les derniers instants (29-29).

Groupe D : Nîmes se relance en s’offrant le Sporting !

Quelques jours après avoir renversé la vapeur chez lui face à Chambéry, Nîmes se voit contronté au gros morceau de sa poule : les Portugais du Sporting Lisbonne. Au Parnasse, les locaux ne manquent pas leur début de match et Henrik Jakobsen s’illustre rapidement avec 3 buts sur les 5 premières minutes (4-2, 6′). Malgré une courte avance, les débats s’équilibrent au quart d’heure de jeu, et ces derniers sont accrochés. Côté lusophone, l’entrée du jeune Martim Costa, 19 ans, va faire du bien au Sporting. L’arrière gauche, qui avait terminé meilleur arrière droit du mondial U19 2019 à seulement 16 ans, plante 3 buts en autant de minutes pour maintenir les siens à hauteur. Pas suffisant néanmoins pour éviter que l’USAM ne vire en tête à la pause grâce à Mathieu Salou et Tom Poyet (17-15, 30′).

Bien qu’inquiétés un temps  par la pression de leurs adversaires (21-21, 38′), les Gardois vont mettre la main sur le match dans le dernier quart d’heure. Malgré l’exclusion définitive de Quentin Dupuy, la défense se montre suffisamment efficace pour permettre à la Green Team de grimper au score et s’assurer une belle victoire sur le plus gros écart du match (33-27, 60′). Outre la nouvelle superbe performance de Sanad (7 buts), Henrik Jakobsen et Jean-Jacques Acquevillo auront fait trembler les filets 5 fois chacun. Les hommes de Franck Maurice se déplaceront la semaine chez la bête blessée de la poule : les Kadetten Schaffhausen.

Jean-Jacques Acquevillo (USAM Nimes Gard)

Les Suisses ont d’ailleurs une nouvelle fois déçu en allant s’incliner lourdement du côté de Tatabanya, pourtant pas en grande forme sur ce début de saison (4 défaites et 1 nul en championnat). Avec un Laszlo Bartucz tout bonnement infranchissable (16/33, 48%) et un excellent Matyas Gyori faisant feu de tout bois (10/16), les locaux décrochent une victoire logique (31-23). En Grèce, une semaine après son exploit à Nîmes, l’AEK Athens a été surpris à domicile. Avec un Josip Peric en forme (8/12) et un Reiner Taboada pas en reste (6/10), l’Eurofarm Pelister a mené toute la rencontre et prend de précieux points chez un concurrent direct (27-30). De quoi assurer un suspens réel dans ce groupe D, décidément moins hétérogène qu’il ne pouvait y paraître.

Retrouvez tous les résultats et classements dans l’espace Résultats du site.

Antoine Piollat

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. leFnake - le 17 novembre 2021 à 08h52

    merci pour ce compte-rendu détaillé, gros boulot !

    Très belle victoire du Fenix à Irun, c'était loin d'être gagné. Les victoires de Nantes et Nîmes à domicile étaient plus attendues même s'il y avait du monde en face. Plus surprenante en revanche la nette défaite du PAUC : malgré ce début catastrophique, il y avait quand sûrement moyen de faire mieux. Avec 4 qualifiés sur 6, il y a encore la place pour passer, mais ces 3 défaites en 3 matchs vont quand même rendre la chose pas bien simple.

  2. Jack3544 - le 17 novembre 2021 à 09h26

    Belle soirée à la H-Aréna.
    De l'implication, en défense notamment et peu de trous de concentration. Un peu comme contre Montpellier. Cette détermination contre Limoges ou Cesson…ah…
    Il faudrait arrêter de prendre certains matches par le mauvais bout!
    La deuxième place passera par là.
    Quelle détermination défensive de Thibaut Briet!!!

    • Gaston - le 17 novembre 2021 à 10h16

      Belle défense effectivement malgré les pivots adverses qui se faufilent depuis qques matchs au milieu des 2 centraux comme si c'étaient des plots ???
      Ceci étant, beau match belle ambiance belle victoire !!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).