LMS

Gael Pelletier “l’homophobie sous toutes ses formes n’a aucune place au HBC Nantes”

Gael Pelletier (Nantes)

Après avoir concédé une deuxième défaite vendredi soir en championnat face à Limoges, le club du HBC Nantes et son président, Gael Pelletier, font parler d’eux suite aux propos que le président nantais aurait tenu à l’égard des arbitres de la rencontre, Mathieu et Mathias Pajot, à la fin de la rencontre. Le diffuseur officiel du championnat, beIN SPORTS, est revenu hier soir sur cet épisode en amont de la rencontre entre Nîmes et le PSG en annonçant à l’antenne que les arbitres avaient notifié sur le rapport du match que le président Pelletier avait tenu des propos homophobes à leur égard. Le Directeur Technique National de l’arbitrage, François Garcia, présent à Nîmes en a profité pour préciser quelques informations ” les arbitres de la rencontre se voulaient très marqués. L’intrusion du président est une erreur. Il s’est passé des choses fort désagréables dans le couloir des vestiaires”. Le DTNA a rappelé que la commission nationale de l’arbitrage se réserve « le droit de porter plainte au pénal. » aux côtés de la FFHB si les faits s’avéraient vrais.

Une plainte au pénal ?

Du côté du président de Nantes, on assure que “aucun propos homophobe n’a été tenu mais plutôt quelques noms d’oiseau…”. Du côté de la LNH, aucune communication ou prise de parole officielle n’a été tenue. La commission de discipline pourrait ce lundi ouvrir un dossier à la lecture du rapport des arbitres. Ce soir, le président du HBC Nantes a tenu à préciser les points suivants “L’homophobie sous toutes ses formes n’a aucune place au HBC Nantes, dans le sport et dans la société. Ce ne sont pas mes valeurs, celles que je défends au quotidien. Je réfute les propos homophobes qui me sont prêtés. Ces propos ont un caractère diffamatoire. »

Le Président Gaël Pelletier a souhaité échanger avec les arbitres de la rencontre à deux reprises lors du match HBC Nantes – Limoges Handball (à la mi-temps ainsi qu’au coup de sifflet final), afin de leur signaler qu’ils n’étaient, selon lui, pas au niveau de cette rencontre. Des échanges rendus impossibles par l’intervention des agents de sécurité. Gael Pelletier précise : « Certes, j’ai pu avoir des propos insultants. Effectivement, il y a eu des noms d’oiseaux, que je regrette. Je suis prêt à assumer ces propos, mais en aucun cas des propos homophobes que je n’ai pas eus. ». Gaël Pelletier conteste donc catégoriquement les accusations de quelconque propos homophobe : « C’est une question d’honneur, pour moi, mon environnement et les engagements qui sont les miens depuis 25 ans.”. 

Le dirigeant et son club précisent qu’ils se tiennent à la disposition des autorités compétentes. Voilà un événement qui risque de faire parler dans les prochains jours…

55 CommentairesPoster un commentaire

  1. Caramel - le 10 octobre 2021 à 20h50

    Donc à en croire les propos du président Pelletier, les arbitres ont inventé ces propos homophobes, difficile à concevoir…. Peut-être que ces propos étaient “noyés” dans les noms d’oiseaux? Quoiqu’il en soit, le président du H n’en sortira pas grandi….

    • drauglin09 - le 12 octobre 2021 à 16h49

      Nancy au foot a été pointé du doigt pour son chant en début de match… Le chant était complétement con, et totalement anti-messin, et dans le lot le messin était traité de bip et de bip.
      Ce chant a été entonné des années et des années puis tout d'un coup, chant homophobe, et sanction.

      Il y a donc des insultes qui sont utilisées depuis la nuit des temps et qui ne passent plus.

      J'imagine que Pelletier comme un footix de base a du aussi dire bip, bip, expression qu'on utilise tous, hélas, mais sans qu'on trouve ça homophobe.

      Je ne sais même pas si le capitaine Haddock pourrait dire "bachi bouzouk" sans qu'une association turque ne fasse un procès pour racisme ou discrimination. Et si on prend "Bougre d'amiral de bateau-lavoir", un bougre en vieux français est un sodomite donc c'est aussi homophobe pour une assoc LGBT+.

      J'image Pelletier dire aux arbitres "bougre d'ostrogoths" pour se prendre deux procès d'une assoc LGBT, et de SOS racisme.

  2. Griseminn - le 10 octobre 2021 à 20h52

    Le H n’a vraiment pas besoin de ça en ce moment…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).