LSL – J22

Toulouse fait déjouer Nantes, large victoire de Montpellier, la course au maintien s’affole

Lucas Pellas (Montpellier HB) // Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Beau samedi de Starligue pour cette 22e journée. Après son exploit à Kielce en Ligue des Champions, Nantes n’a pu grapiller qu’un point en voyage à Toulouse (29-29). Les Nantais comptent désormais 9 points de retard sur Montpellier qui s’est imposé sereinement face à Istres (33-24). Dans la lutte pour le maintien, Cesson-Rennes s’est offert un succès précieux face à Chartres (31-24) tandis que Créteil a réussi un bel exploit à Chambéry (28-30).

Nantes arrache le nul à Toulouse

Si la deuxième place est clairement l’objectif du H, cela passera par une victoire face à Toulouse dans un premier temps. Le H débute la rencontre de manière tonitruante, s’appuyant sur une relation privilégiée avec son pivot, Pechmalbec (1-3, 4′). Alors que Nantes force un peu le jeu autour de son pivot, Toulouse réajuste la mire et recolle assez vite au score (6-6, 13′), malgré un poteau sur 7m de Nemanja Ilic. Toulouse continue le travail et fini même par prendre l’avantage suite à un beau décalage de Abdi à droite (9-8, 18′). Nantes se complique la tâche, d’abord avec des transmissions brouillonnes puis au tir (3 pastis de la part de Almeida en 21 minutes !). Entrerrios est forcé de prendre son temps pour recadrer ses troupes mais sans succès suite à une nouvelle bonne défense toulousaine (11-9, 23′). Nantes obtient deux sanctions pour deux minutes, leur permettant de recoller Toulouse puis de prendre l’avantage sur un duel de Minne (13-14, MT). Toulouse a peu à peu hausser son niveau de jeu, notamment en défense. Quelques cafouillages individuels de la part du Fenix ont porté vraiment préjudice, mais il y a la place pour la deuxième période.

Toulouse revient de bien belles intentions en deuxième période, poussant chaque ballon alors qu’Almeida enchaîne plusieurs parades (17-16, 35′). Le Fenix nous gratifie même de deux kung fu, dont un conclu par Nemanja Ilic avec un chabala (18-17, 37′). Nantes multiplie les erreurs de shoots et de passes, tandis que le Fenix va chercher les arrières nantais en dehors des neuf mètres, logiquement Toulouse prend de l’avance (20-17, 43′). Uros Borzas est dans une forme olympique aujourd’hui, et aura tout fait à la défense nantaise (6 buts déjà !) (23-19, 49′). Le match se ressert durant le moneytime, la défense nantaise change et Nielsen réalise quelques parades (27-25, 57′). Toulouse commence à prendre de nouveau l’ascendant en toute fin, mais Valero Rivera égalise en toute fin de match (29-29, SF). Le Fenix a fait déjouer le H grâce à une défense très agressive et un Almeida (16 arrêts, 42%) des grands soirs. Borzas (8 buts) a été le bourreau du H, qui s’en sort bien avec un match nul.

Montpellier assure le job face à Istres

Largement favori de la rencontre, le MHB n’a pas fait de détails et accroche une dixième victoire consécutive en Lidl Starligue. D’entrée les locaux confirment leur supériorité en infligeant un 3-0 (3-0, 7′). Kevin Bonnefoi réalise un bon début avec 5 arrêts. Cependant, les Montpelliérains n’accroissent pas leur avantage (6-3, 13′). Les locaux se libèrent et profitent de récupérations de balle pour faire le trou. Julien Bos réussit le shoot du +6, plus gros écart jusque-là (11-5, 20′). Montpellier maîtrise les 10 dernières minutes avant le retour aux vestiaires. C’est Melvyn Richardson qui inscrit le dernier but avant le gong (18-10, M-T).

Istres démarre idéalement ce second acte. Le MHB se montre imprécis et le club visiteur en profite avec un 6-2 infligé , qui pousse Patrice Canayer à poser son temps-mort (20-16, 38′). Cette petite pause d’une minute est bénéfique pour les deuxièmes du classement. Ils repartent de l’avant et se donnent de nouveau de l’air à moins de 20 minutes du terme (24-17, 43′). La fin s’approche, les Occitans maîtrisent leur sujet. Hugo Descat leur permet de passer cette barre symbolique des 10 buts d’avance  (32-22, 56′). Il n’y aura rien d’autre à signaler, Montpellier prend les 2 points d’avance avec une victoire 33-24.

Cesson-Rennes surclasse Chartres

Cesson-Rennes a facilement pris la mesure de Chartrains pas vraiment dans le coup ce soir. Alors qu’ils avaient surpris Chambéry et Aix à l’extérieur, et bien embêté Montpellier à Jean Cochet, les hommes de Toni Gerona ont été lourdement battus par Cesson. Les Bretons ont mis les ingrédients nécessaires pour cette victoire précieuse dans la course au maintien. Dans le sillage de l’excellent Youenn Cardinal, auteur de 11 buts, Cesson a mené tout le match. Le club de la métropole rennaise s’est détaché juste avant la mi-temps en infligeant un 4-0 à leurs visiteurs du soir (15-10 à la mi-temps). Ils n’ont pas relâché leurs efforts dans le deuxième acte, maintenant ainsi un matelas d’écart avec Chartres. En face, Vanja Ilic a comme très souvent été bon (7 buts pour le Serbe), tout comme son coéquipier bulgare à droite, Dimitrov (5 buts), mais Cesson en voulait plus et s’impose 31-24.

Les Bretons obtiennent ainsi deux points très précieux dans la lutte pour le maintien qui s’annonce absolument palpitante, même si difficile à lire pour le moment à cause des matchs en retard. Chartres, actuellement 10e, n’a que 2 points de plus mais semble pouvoir être plus serein.

Créteil-Montpellier le 11.12.2020 LSL J13 // GIBELIN Yoann

La passe de 3 pour Créteil à Chambéry

Déjà surpris par Chartres mercredi au Phare, Chambéry s’incline à nouveau ce soir face à Créteil. Les Cristoliens sont venus faire un exploit capital en Savoie (28-30). Les coéquipiers d’Antoine Ferrandier enchaînent un troisième succès de rang face à une équipe de Chambéry peu inspirée ce soir. Côté Créteil, le collectif a mis les ingrédients nécessaires avec de bons arrêts de Dylan Soyez qui confirme chaque semaine son potentiel (7 arrêts à 32 %) et un Yoann Gibelin qui a pris ses responsabilités en attaque (7/12). Malgré l’absence de Sissoko, Créteil a maîtrisé le match en prenant l’avantage au bout de 10 minutes et en conservant un matelas d’avance tout au long de la rencontre. Malgré les quelques inspirations de Richert (8 buts) ou Anquetil (5 buts), les Savoyards n’ont jamais pu rattraper les visiteurs qui n’ont finalement pas tremblé, à l’image de l’impeccable Valentin Aman (7/8).

Créteil s’impose donc 28-30 et prend ainsi 3 points d’avance sur Ivry, premier relégable (mais qui compte 3 matchs en retard). L’US Créteil peut ainsi continuer à croire à son maintien dans cette course effrénée qui s’annonce. Côté chambérien, la semaine a été bien morose et a sans doute douché toute ambition européenne. Il faudra une réaction pour les Savoyards afin de s’éviter une fin de saison galère.

Résultats, calendrier et classement ici.

Julien Baudry, Tristan Paloc & Alexandre Riotte

 

22 CommentairesPoster un commentaire

  1. Songoku - le 10 avril 2021 à 21h46

    Toulouse > Kielce

  2. csh - le 10 avril 2021 à 22h03

    Chambé c’est pas chantmé à domicile cette année : 14e équipe sur 16, légèrement devant Ivry et Tremblay. En 9 matchs au Phare, c’est 1 victoire face à Ivry (15e), 2 nuls face aux quasi centre de formation de l’USAM et St Raph (venus avec quelques joueurs pros, les
    autres étant décimés par la Covid) et 7 défaites !
    Le bon bilan à l’extérieur permet de sauver les meubles !

  3. pinacolada - le 10 avril 2021 à 22h20

    Faute professionnelle des Toulousains, +3 à 1’30 de la fin…ils ne doivent pas se faire rattraper !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).