Mondial 2021

Le Danemark rejoint la Suède en finale sur le fil

Mathias Gidsel, Danemark (source : IHF)

Qui rejoindra la Suède ? Une bien belle affiche que ce Danemark – Espagne, qui a tenu ses promesses. Après une domination certaines des Danois, les Espagnols se sont réveillés lors du dernier quart d’heure mais ils ne sont pas parvenus à égaliser en fin de match. Une belle victoire pour les Danois, qui rejoignent leurs cousins jaunes et bleus. 

Une grosse entame Danoise

A l’image de ce qu’ils ont montré tout le reste de la compétition, le Danemark commence très fort avec une grosse attaque (1-3, 3′) très efficace. Landin est peu présent dans ses cages, tout comme Perez de Vargas. Du côté des Espagnols, on a du mal à couper les transitions Danoises (5-7, 10′), alors que Mikkel Hansen (12 buts) est en feu en début de match, et se surprend même à jouer au près pour arracher un 7m, converti par lui-même (7-9, 14′). L’Espagne essaie de jouer sur ses qualités habituelles, mais rien n’arrête le Danemark. Les Espagnols n’y sont vraiment pas en défense, les danois peuvent faire leurs courses tranquillement sans qu’elles soient coupées… Le Danemark creuse déjà l’écart (8-13, 18′). Morten Olsen (4 buts) retrouve les jambes des de Rio 2016, et mène fort bien le jeu danois (11-15, 22′). Après cette période de domination, les Espagnols profitent de quelques erreurs des scandinaves en attaque, plusieurs contres plus tard ils comblent leur retard (14-16, 26′). L’entrée de Maqueda (5 buts) fait du bien, tant Alex Dujshebaev (4/8) ne débute pas bien la rencontre.

La fin de première période est bien meilleure du côté des hispaniques, mais si les deux paires de gardiens sont de top niveau mondial, elles ne le montrent absolument pas durant cette première période (16-18 MT). En effet, ce sont les attaques qui sont à l’honneur et ce seront peut-être quelques arrêts qui feront la différence en fin de match ?

Bis repetita ? Que nenni

La deuxième période ressemble assez à la première. Si les Danois retrouvent de l’efficacité, les Espagnols continuent de forcer leur attaque sur des actions individuelles, notamment de Daniel Dujshebaev (19-22, 36′). Kevin Moller se met à faire quelques parades, qui suffisent à conserver l’écart (20-24, 38′) alors que le futur joueur de Magdeburg, Magnus Saugstrup (7 buts) marque sur supériorité numérique. L’esprit combattif des Espagnols permet même de s’accrocher au score, notamment à cause de repli trop lent après le jeu à 7 danois (24-26, 45′). Jusqu’ici, les Espagnols parviennent à trouver quelques solutions, de loin notamment avec Jorge Maqueda et Daniel Dujshebaev. Ces solutions permettent également de trouver leurs pivots, tandis que les danois commencent à perdre en efficacité offensive.

En sortie de temps mort de Jacobsen, les Hispanos se réveillent enfin et accélèrent le rythme alors que le moneytime approche, notamment grâce à quelques parades de Perez de Vargas (27-28, 48′). La rencontre s’en trouve relancée, tellement l’Espagne change de visage en quelques instants. Mathias Gidsel (4 buts) est précieux dans le moneytime, et si l’Espagne a la balle pour de nouveau réduire l’écart, Landin s’interpose (31-33, 57′). La fin de match est de plus en plus irrespirable, avec un superbe arrêt de Perez de Vargas sur le vétéran Lasse Svan (33-34, 59′). Marchan la future recrue du HBC Nantes rate la balle d’égalisation, qui vient mourir sur la ligne. Les danois tiennent la balle du +2 pour clore les espoirs hispaniques… Lasse Svan (3 buts) va trouver un but sur son aile (33-35). Le Danemark l’emporte au bout d’une demi-finale aboutie, avec de belles démonstrations offensives.

Julien Baudry

Pub Espace Pronos EDF

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Hotavu - le 29 janvier 2021 à 22h28

    Ahhh! Ça sent meilleur ici que dans la pièce d’à côté (celle où on parle de l’EDF). J’ai l’impression de respirer. Tant pis si je suis tout seul.

  2. den - le 29 janvier 2021 à 22h39

    Si le Danemark gagne un 2e mondial consécutif, cette équipe pourrait pourquoi pas devenir en 2023 la 1ère équipe à remporter 3 Mondiaux consécutifs ! En tout cas, sacré palmarès depuis leur titre européen en 2008 suivi d’un nouveau titre européen en 2012, argent en 2014… Argent aussi sur les mondiaux 2011, 2013…

    • Jona - le 30 janvier 2021 à 11h13

      Oui magnifique equipe portee oar Hansen . Maintenant attendons de voir pour 2023, Hansen vieillit et derrière a part Lauge schmidt (plus si jeune non plus) il n y a pas autant de talent. Le danemark devrait logiquement faiblir. Mais l enchainement des generations se passe plutot bien. Ce qui m impressionne surtout c est la reserve de gardiens de cette selection…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).