Mondial 2021 (F)

Les six nations asiatiques qualifiées sont connues

Le dix-huitième championnat d’Asie des nations féminin s’est achevé ce week-end à Amman, en Jordanie. La Corée du Sud a remporté le trophée pour la quinzième fois de son histoire. Le Japon, l’Iran, le Kazakhstan et l’Ouzbékistan seront également du voyage pour le prochain championnat du monde en Espagne (1 au 19 décembre en Espagne). La Chine, enfin, a reçu une wild-card de dernière minute.

Pour l’IHF, qui dit nouvelle formule de compétition dit davantage de participants ! Cette année en Espagne, trente-deux pays s’affronteront lors du mondial, soit huit de plus que lors des éditions précédentes. Cette hausse a eu un impact direct pour le continent asiatique puisque six pays (au lieu de trois) feront le voyage en Europe pour la première fois de l’Histoire.

La Corée du Sud (photo de tête) ira évidemment en habituée. Même sans leur star Ryu Eun Hee, occupée en Ligue des Champions avec Györ, les Coréennes se sont imposées en finale face au Japon (33-24). C’est donc la quinzième fois de son histoire (en dix-huit éditions !) que le pays remporte ce trophée. Le Japon, vice-champion d’Asie, sera aussi du voyage et honorera sa dix-neuvième participation au mondial en Espagne.

Troisième de la compétition, le Kazakhstan sera à nouveau de la fête après avoir déjà été du voyage au Japon il y a deux ans. En petite finale, les Kazakhes ont du batailler pour venir à bout des Iraniennes (38-33).

Malgré cette défaite, l’Iran a finalement pleuré de joie puisque le pays participera pour la première fois de son histoire aux championnats du monde féminin ! Autrices d’une très belle compétition en Jordanie, les Iraniennes ont notamment su se défaire du pays hôte en phase de poule (28-22). Ce succès aura été un vrai tremplin pour la suite de la compétition.

Enfin, l’Ouzbékistan a décroché l’ultime strapontin pour l’Espagne en battant Hong-Kong lors de la finale pour la cinquième place (28-25). Ce sera la deuxième participation des Ouzbeks après une première apparition lors du mondial 1997 en Allemagne.

Privée de déplacement en Jordanie en raison des restrictions de voyage liée au Covid-19, la Chine a finalement reçu une wild-card en cours de compétition ! L’IHF a expliqué cette décision dans un communiqué.

A l’origine, le règlement stipulait que les six places du continent asiatique devaient être disputées par douze nations en compétition. Après le forfait de plusieurs équipes, ce sont finalement onze pays – soit un de moins – qui se sont retrouvés en Jordanie. En conséquence, l’IHF a annoncé que seules cinq nations seraient automatiquement qualifiées pour les mondiaux et que le dernier ticket reviendrait à la Chine. La fédération internationale a précisé avoir étudié “les performances des différentes nations asiatiques” et souligné la réussite du “New Market Project” en Chine, un programme développé avec la fédération internationale pour développer ce sport dans un pays où le handball est souvent complètement inconnu.

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. bdid - le 27 septembre 2021 à 19h56

    La France est encore dans un groupe très difficile.
    Je ne sais pas comment vont se passer les quarts et demi-finales, mais les 4 premiers groupes contiennent les plus gros favoris. les 4 derniers (dont l'Espagne) sont beaucoup plus abordables.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).