N1 Élite – J5

Dreux-Vernouillet débloque son compteur !

Nolan Nolbas, Dreux-Vernouillet (crédits : US Dreux-Vernouillet Handball). Au relais d’un Enzo Jean-Louis de retour mais diminué, Nolbas a une nouvelle fois livré une grosse prestation avec 7 buts.

Après une semaine de pause, les débats ont repris avec notamment deux chocs ! Pour le haut de tableau, Annecy a infligé sa première défaite au PSG (32-31), tandis que dans le bas de tableau Dreux-Vernouillet décroche sa première victoire à Cournon (29-31) !

Ce déplacement de Dreux-Vernouillet en Auvergne avait déjà tout d’un match important pour les deux équipes. Cournon d’Auvergne était parvenu à lancer sa saison, à la faveur d’un match nul face à l’EVO et une victoire à Saintes, et avait à coeur de confirmer face à son public. Mais en face, les Vernolitains sont dans une position presque critique avec 4 défaites en autant de matchs. “Ce début de saison a été très difficile, notamment à cause de notre préparation perturbée par le changement de préparateur en cours de route. Ça nous a fait perdre pas mal de temps mais ça nous a aussi amené à plus de fatigue et à des blessures liées à cette préparation chaotique, explique le coach Denis Polydore, qui a du composer sans trois joueurs de son 7 majeur ce weekend : Slaven Brdar (ArG), Geoffrey Minel (DC) et Florian Bouclet (AlD), et avec un Enzo Jean-Louis diminué (ArD). Aussi en début de saison j’étais seul sur le banc, mais j’ai pu depuis demander de l’aide et j’ai désormais un adjoint qui fait un gros travail sur la vidéo. Ça nous a beaucoup aidé à gagner ce match.

Johan Kiangebeni, Dreux-Vernouillet (crédits : US Dreux-Vernouillet Handball). Auteur de 10 buts, dont 5 pénaltys face à Cournon.

Les planètes étaient alignées pour Dreux-Vernouillet

Cette victoire, elle a commencé à se construire dès les premiers instants, avec une très bonne entame de l’US Dreux-Vernouillet (3-7, 10′). Les Auvergnats se retrouvent ainsi contraints de courir après le score pendant une bonne partie de ce premier acte. “Ils étaient derniers au classement et ils sont arrivés le couteau entre les temps, réagit l’entraîneur de Cournon Lukas Buchta. Je pense qu’on est un peu tombés dans leur faux-rythme, on s’est laissés surprendre.” Mais malgré tout, avec un Maxime Bouquet excellent en première période (6 buts en 13 minutes), ce sont bien les locaux qui rentrent aux vestiaires en tête (17-16, 30′). Cet avantage, il parvient à tenir un temps, et Cournon tient toujours le +2 à un quart d’heure du terme (25-23, 45′). “Les joueurs ont su faire le dos rond et le groupe est resté soudé“, se satisfait Polydore. Car dans la fin de match, ce sont bien les visiteurs qui ont pris le match à leur compte. “On a été plus passifs qu’actifs, désespère le tacticien auvergnat. Ils ont des arrières très costauds, poussifs sur les duels et il y a certains moments où on s’est fait avoir par leur puissance.” En face, tout réussit aux Euréliens, sûrs de leur jeu. “À un moment du match, Fabre Clémenceau qui était sur le banc me regarde et me dit “Ce match ne peut pas nous échapper.”, raconte le coach de l’US. Et sur l’action d’après on manque deux tirs où les ballons nous reviennent dans les mains et on marque. Là on a senti le vent tourner et franchement c’était jouissif.

Dreux-Vernouillet (crédits : US Dreux-Vernouillet Handball)

L.Buchta : “Ça ne pourra pas être pire que ce qu’on a fait hier”

C’est ainsi dans le money time que l’écart va se traduire au score, et les visiteurs finissent par décrocher leur première victoire, à l’extérieur (29-31, 60′). “Le mérite revient aux joueurs, rappelle l’entraîneur guyanais. Ce soir on passe la barre des 30 buts et on a su poser des problèmes à notre adversaire grâce à une défense de fer. S’il y a un message à faire passer aux joueurs c’est qu’à partir du moment où  on reste solidaires et fidèles à notre projet de jeu, on a la victoire derrière.” Tout autre son de cloche du côté de Lukas Buchta, déprimé par la prestation du weekend : “C’est une très grosse déception, résume-t-il sans détour, avant de préparer un déplacement à Pau. On sait que c’est une vraie forteresse, mais ça ne peut pas être pire que ce qu’on a fait hier. Maintenant aux gars de se mobiliser et cette semaine on va retravailler certaines choses pour changer notre mentalité et nos débuts de matchs. Et on n’ira pas à Pau pour anticiper nos vacances mais pour faire un résultat.” Du côté des Euréliens, le prochain obstacle s’appelle Bordeaux, “une équipe solide taillée pour la Proligue, analyse Polydore. Ils ont de très très bons joueurs, mais nous on aura le public pour pousser derrière.” Et avec un Enzo Jean-Louis probablement en meilleure forme et un premier retour de l’artilleur en chef Slaven Brdar, l’US compte bien réaliser une prestation dans la lignée de son bon match de samedi.

Thierry Perreux, PSG Handball (crédits : Sébastien TORCHIO – Annecy CSAV Handball).

Le PSG tombe aux Glaisins !

Si le championnat est très relevé, la jeunesse parisienne fait malgré tout partie des gros morceaux de la poule. Et pour cause, invaincus jusqu’alors, les hommes de Thierry Perreux sortent tout juste d’une large victoire face à Frontignan. Mais les joueurs d’Annecy, leurs poursuivants directs, ont su les recevoir. Coaché exceptionnellement par Cédric Paty, le CSAV va, hormis dans les premiers instants, faire la course en tête durant la rencontre. Le PSG n’est jamais bien loin mais ce n’est que dans le money time qu’il recolle par Tony Mendy sur son 7ème but (30-30, 52′). Le money time va être peu garni en buts et c’est finalement le jeune Tom Vinatier, encore excellent ce soir (11/14), qui libère les siens dans la dernière minute (32-31, 60′). Un succès de prestige, célébré avec un public en liesse descendu sur le terrain pour l’occasion. Annecy rejoint ainsi Paris en tête de classement, avant un déplacement à Poitiers.

Nouveau match nul pour l’EVO

À Gonfreville, l’Élite Val d’Oise a décroché son troisième match nul en 5 rencontres. Un point pris qui était très loin d’être gagné à 5 minutes du terme. Malgré une résistance tout au long du match, Safwann Khoudar étaient en bien mauvaise posture en fin de match, alors qu’ils comptaient 5 longueurs de retard à moins de 4 minutes du terme (26-21, 56′). Pourtant, l’impensable se produit : avec des arrêts de Simon Dalmon, entré en fin de match, les Franciliens infligent un 5-0 en à peine plus de trois minutes au Normands (26-26, 60′). Une remontada superbe avant de se déplacer à Saintes, tandis que Gonfreville aura à continuer à travailler sa gestion des fins de matchs du côté de Frontignan.

Gaëtan Canton, Frontignan (crédits : Serge Tabarracci). En binôme avec Ugo Scotto, l’ex-Sarrebourgeois s’est régalé face à Poitiers avec un 8/8 dont 5 pénaltys.

Les Héraultais ont justement très bien rebondi après leur défaite à Paris en prenant le meilleur sur Poitiers. Accrochés à la pause, la différence ne se fait que dans le dernier quart d’heure, où Gaëtan Canton a réalisé une belle prestation, marquant ici son record sous les couleurs du FTHB (8 buts). Au-delà de l’ailier gauche, Sacha Bouchillou sort aussi une belle prestation avec 8 buts en 10 tirs (36-30, 60′).

Bordeaux et Mulhouse ne font pas dans le détail

En match avancé vendredi soir, Bordeaux Bruges-Lormont n’y est pas allé de main morte face à Saintes. 7 buts d’avance à la pause, 12 au début du money time, il n’y a pas eu match au gymnase Léo Lagrange de Lormont (17-10, 30′ ; 30-18, 51′). Philippe Gardent a une nouvelle fois pu compter sur ses hommes en forme Xavier Moreau et Karim Balti (6 et 8 buts), mais aussi sur Mathieu Vigneron (6/6, dont 3 pen.). En face, c’est Axel Rosier (7/9) qui a une nouvelle fois tenté de porter son équipe, cette fois sans succès (33-24, 60′). Bruges confirme ainsi sa place en tête du classement aux côtés d’Annecy et du PSG.

Karim Balti-Khader, Bordeaux Bruges-Lormont (crédits : Handshoot)

Plus surprenant encore, Mulhouse-Rixheim a écrasé Pau Nousty en Alsace. Comme pour Bordeaux-Saintes, le match est plié dès la pause (19-10, 30′) et rien ne s’arrange dans le second acte pour les Béarnais qui s’inclinent lourdement (34-25, 60′). Sur l’ensemble du match, Maxime Lamude et Alexandre Thiel ont été incroyablement bien muselés et terminent, en cumulé, à 2/10. On notera côté Haut-Rhinois les belles performances de Guirec Cherrier et Jordan François-Marie (5 buts), mais surtout du jeune pivot de 23 ans Théo Meyer (6/7). Les hommes de Mehdi Ighirri se préparent ainsi idéalement pour leur déplacement périlleux à Paris, qui vaudra son pesant d’or en vue de la lutte aux premières places.

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l’espace Résultats !

Antoine Piollat

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sisi - le 19 octobre 2021 à 13h03

    Poule très serrée in fine !
    Bordeaux peut encore progresser , le retour de Mine va faire du bien
    Balti belle surprise !
    Mais quelle défense avec leur 2 pivots

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).