Proligue – J25

Statu quo en tête et pour les play-offs

Jean-Pierre Dupoux (Pontault-Combault HB)

Les positions sont restées figées pour la course à la première place de Proligue ce week-end, avec les victoires de Pontault et Saran. Elles le sont également pour les play-offs, où les quatre qualifiés ont tous perdu.

Drôle de fin de saison. Certaines équipes ont joué leur dernier match à domicile de la saison ce week-end. Et après un exercice 2019-2020 sans fin de saison, cette année se termine, mais sans public. Certes, Besançon a innové pour au moins remercier les joueurs avec une très belle initiative, en proposant à leurs proches de les féliciter pour leur parcours dans une vidéo diffusée après leur rencontre. Mais sans public, ce n’est pas pareil. Autre aspect de cette bizarrerie de fin d’exercice : les modalités de fin de saison ne sont toujours pas officialisées, à moins d’une semaine de la fin de la saison régulière. Dans la semaine, en conférence de presse, Frédéric Bougeant, l’entraîneur de Cherbourg, s’en agaçait. « On n’a toujours eu aucune info pour l’organisation des play-offs. Ni quand ils auront lieu, ni leur format. Pas même la date d’une prise de décision… », pestait l’entraîneur d’après La Presse de la Manche, tout en faisant comme si le calendrier prévu en début de saison s’appliquait normalement. Pour Nancy, le match en retard contre Angers – dont le report a été annulé cette semaine, les joueurs n’étant pas suffisamment remis de leur quarantaine – n’a pas été refixé. La possibilité de le jouer ce dimanche n’a semble-t-il pas été étudiée. Jeudi, Benjamin Braux confiait à l’Est Républicain que la Commission d’organisation des compétitions « ne s’est pas rapproché [du club nancéien] ». L’hypothèse que la rencontre ne soit pas jouée est désormais la plus probable.

Pontault et Saran parés pour leur finale

Alejandro Romero (Pontault-Combault)

Une chose est tout à fait sûre : le premier de la saison régulière montera en Starligue. Pontault-Combault et Saran l’ont bien compris, et après s’être affrontés en milieu de semaine, ils ont repris leur duel à distance ce week-end. À domicile contre Dijon, qualifié pour les play-offs, Pontault a enchaîné une quatrième victoire en une semaine. Pourtant, les Dijonnais ont mis le leader du championnat en difficulté, en comptant jusqu’à quatre buts d’avance en première période (9-13, 24’), mais Pontault a renversé la tendance avant la pause (16-14, 30’). Le PCHB est finalement parvenu à faire la différence dans le dernier quart d’heure (21-20, 45’ ; 27-21, 52’) et a conservé au moins trois buts d’avance dans les dernières minutes (30-26 score final). Avec notamment huit buts de Jean-Pierre Dupoux (dont 5/5 pen.), 6 de Gustavo Rodrigues et 12 arrêts d’Alejandro Romero, Pontault a fait un nouveau pas vers la Starligue.

Nicolas Gauthier (Saran Loiret HB)

Néanmoins, Saran est toujours dans le match : battus cette semaine par Pontault et désormais poursuivants pour le titre, les Septors restent à un point grâce à leur succès sur Strasbourg (28-25). Bien partis dans la rencontre (4-0, 6’), les locaux sont parvenus à rester devant toute la rencontre. Si Strasbourg est resté au contact en revenant à deux buts en cours de première période (14-12, 27’) mais aussi en deuxième (19-17, 36’), les Alsaciens ont buté sur Nicolas Gauthier en deuxième période (12 arrêts, 52%). Le portier saranais a permis aux siens de reprendre de l’avance au score (22-17, 42’) et d’aborder la fin de rencontre avec suffisamment de marge pour remporter la rencontre de trois buts. Pour la première place, le deuxième duel entre les deux premiers, ce mardi, sera donc décisif. Pontault sera même officiellement en Starligue en cas de victoire.

Les qualifiés aux play-offs tous battus

Pontault et Saran se sont au passage assuré de finir dans les deux premiers, et se qualifient donc directement pour les Finales de Proligue, prévues le week-end du 29-30 mai, a priori à Créteil mais la Ligue ne l’a pas confirmé. On connaît donc désormais les quatre équipes qui joueront les barrages pour ces Finales : Cherbourg, Nancy, Massy et Dijon. Reste à savoir dans quel ordre ces équipes se classeront, mais cette semaine, tous les quatre ont été battus, ce qui officialise une deuxième chose : Cherbourg et Nancy recevront au match retour, Massy et Dijon au match aller. Les deux derniers cités ne peuvent en effet plus revenir sur la quatrième place.

Adrien Vergely (Valence HB)

Cherbourg a été battu par Valence (28-26). Les Drômois, qui ont assuré leur maintien il y a quelques semaines, ont livré une très belle dernière partie à domicile, en étant en tête quasiment toute la première période (11-7, 22’). Cherbourg, bien revenu, passe pour la première fois devant au score en début de deuxième période (15-16, 39’). Alors que rien n’est décidé à quatre minutes de la fin (25-25, 56’), Valence peut compter sur Artur Adamik, probablement l’homme du match (17 arrêts, 41%), qui est décisif en repoussant un penalty de Williams Manebard. Adrien Vergely ne manque pas l’occasion de donner deux buts d’avance aux Valentinois, un écart confirmé dans la dernière minute par un but de Grégory Quintallet et un dernier arrêt d’Adamik. Cherbourg, malgré les 12 arrêts de Dan Tepper (42%), manque l’occasion de prendre trois points d’avance sur Nancy, qui compte deux matchs de moins.

Crédit photo : Panoramic / K.Domas

Le Grand Nancy Métropole Handball n’a pas pu aborder son déplacement de l’autre côté de la France, à Billère, dans les meilleures conditions. Remis de sa quarantaine mais privé de nombreux joueurs (Asgeirsson, Marche, Ogando, Muller et Vukicevic n’ont pas fait le déplacement), Nancy a été mené l’essentiel de la rencontre par les Béarnais, mais sans jamais être vraiment distancé puisque le BHB n’a jamais compté plus de trois buts d’avance. Nancy arrive à la mi-temps avec un score de parité (13-13, 30’) et est toujours au contact dans le money-time (25-25, 56’). Mais Billère gère bien les ultimes instants de la rencontre. Valentin Doudeau donne deux buts d’avance aux siens à deux minutes de la fin, et Jérémy Vergely confirme l’écart sur penalty à 30 secondes du terme. Le dernier but marqué sur la sirène par Marc Leyvigne ne change rien, et Billère remporte un match de prestige (28-27).

Sami Douchet (Sarrebourg). Crédit photo : Martin Remigy

Cherbourg et Nancy ne voient donc pas leurs poursuivants revenir. Alors que Dijon a été battu à Pontault, Massy est tombé à Sarrebourg. Les Mosellans, relégués sportivement en N1, réalisent un peu tard une très belle fin de saison. Après dix premières minutes accrochées, les hommes de Christophe Bondant se sont envolés au score avec un 5-0 (6-5, 11’ ; 11-5, 19’). Massy, qui a compté jusqu’à huit buts de retard dans ce premier acte, est détaché à la pause (19-13, 30’). Les partenaires d’Edson Imare (8 buts) voient l’écart à nouveau grandir au retour des vestiaires (23-14, 38’), et ne parviennent pas à revenir dans les vingt dernières minutes. Porté notamment par Rohnan Conte-Prat (8 buts), Sami Douchet (7 buts) et surtout Vincent Lagrange, qui a dégoûté les tireurs massicois (17 arrêts), le SMSHB s’offre une belle victoire pour sa dernière à domicile (33-28), en attendant de savoir s’il sera repêché pour la saison prochaine.

Besançon finit bien à la maison, pas Angers

Thibaud Arteaga (Besançon). Crédit photo : Martin Remigy

Besançon et Nice n’ont plus rien à jouer en cette fin de saison, mais les deux équipes tiennent malgré tout à finir au mieux. Le Cavigal l’a particulièrement montré en première période dans la salle bisontine. Devant une grande partie du temps au score, le club visiteur accélère avant la pause avec un 4-0 pour finir le premier acte (11-15, 30’). Besançon se remet de ce coup derrière la tête en début de deuxième période. Djuro Karanovic égalise peu après le carton rouge reçu par Manuel Crivelli (17-17, 39’). Mais Nice garde le contrôle des débats et reste devant au score. L’avance de trois buts à trois minutes de la fin (24-27, 57’) met les Niçois dans les meilleures conditions pour s’imposer, mais Besançon parvient finalement à renverser la tendance. De retour de blessure, Thibaud Arteaga transforme la dernière occasion bisontine en but et offre le point du nul au GBDH (27-27). Besançon termine ainsi sa saison à domicile sur une bonne note, avant de conclure sa saison à Cherbourg la semaine prochaine.

Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Angers avait également à cœur de bien finir chez lui contre Sélestat, autre équipe qui n’a plus rien à jouer. Mais les Alsaciens, emmenés par un Nicolas Minne efficace (9 buts), ont pris les commandes de la rencontre autour du quart d’heure de jeu (6-11, 16’), et parviennent à la mi-temps avec six buts d’avance (13-19, 30’). Encore à huit longueurs à vingt minutes du terme (18-26, 40’), Angers essaie de revenir, se rapproche à quatre buts à la fin de la rencontre (28-32, 55’), mais sans parvenir à faire basculer le destin de la rencontre. Un dernier but de Nicolas Minne conclut la victoire de Sélestat (31-35), seule équipe à s’imposer à l’extérieur ce week-end. Avec cette défaite, et alors que Sarrebourg a gagné, Angers risque bien de finir seul dernier du championnat. Le destin de son opposition contre Nancy et un dernier match à Massy peuvent faire espérer au SCO de revenir à égalité de point avec Sarrebourg pour ne pas finir bonnet d’âne du classement.

Retrouvez le classement et le programme de la dernière journée dans l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Proligue

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Michael SCOfield - le 9 mai 2021 à 17h33

    Bizarre que les joueurs d’Angers ne soient pas plus motivés pour défendre l’honneur de leur club préféré

  2. Chantereyne - le 9 mai 2021 à 22h28

    Cette dernière journée sera difficile à pronostiquer seule la première place est encore à jouer puisque les relégués sont actés, l l’ordre des plays off également….pontault semble avoir pris une grosse option …

  3. Pirate du PCHB - le 9 mai 2021 à 23h45

    La première place de cette saison va se jouer mardi à Pontault, où le PCHB va affronter Saran. Si Saran gagne, il devra au moins faire match nul vendredi prochain. S’il y a match nul, c’est Pontault qui devra faire au moins match nul lors du dernier match. En cas de victoire du PCHB, une défaite vendredi ne changera rien.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).