Starligue

Fin du championnat : sortez vos calculatrices !

La saison de Starligue touche à son terme avec 12 matchs encore au programme d’ici le 12 juin. Même si Paris est déjà champion, que le trio de tête est connu et que Tremblay a déjà sa place dans l’ascenseur vers la Proligue, tout n’est pas encore joué. C’est principalement l’identité du 15e du classement qui questionne. Qui accompagnera Tremblay en Proligue ? Quelles sont les chances de chacun ? L’occasion pour nous de présenter tous les cas de figure possibles en nous appuyant sur les simulations statistiques de Data7&Match pour mieux cerner les enjeux de cette fin de saison.

Pour l’Europe, la situation est assez claire

Qu’ils n’y voient pas d’offense, mais ce n’est pas sur la lutte entre Nîmes et Aix ou entre Chambéry et Toulouse que nous allons nous concentrer ici. Loin d’être inintéressants, ces deux duels à distance ont cependant des issues très simples à comprendre : Nîmes doit faire mieux qu’Aix sur les deux matchs à suivre. Les hommes de Thierry Anti ont en effet l’avantage du goal average particulier face aux Gardois (+14). Le calendrier des Nîmois les mène à Paris puis à Istres, tandis qu’Aix va à Tremblay puis recevra Créteil.

Pour la 6e place, c’est encore plus simple car il ne reste qu’un seul match à jouer pour les deux protagonistes. Chambéry doit donc battre Dunkerque tout en priant pour une défaite de Toulouse face à Ivry. Un nul de Toulouse qualifierait les Haut-Garonnais car ils ont pris l’avantage sur Chambéry lors de leurs deux confrontations (+3 en tout).

 

Qui pour rejoindre Tremblay en Proligue ?

C’est dans le bas de classement que l’incertitude est la plus grande. Si Tremblay est condamné depuis quelques journées, 5 équipes sont encore menacées par la relégation. Le fait qu’il reste un nombre différent de matchs à jouer selon les équipes perturbe sérieusement la visibilité. Essayons d’y voir plus clair, en observant tout d’abord le calendrier de chacune des 5 équipes.

Comment lire le tableau : Chartres recevra (réception en vert) Saint-Raphaël puis ira (déplacement en rouge) à Istres. Ivry de son côté se déplacera à Toulouse puis à Créteil.

Si l’on devait résumer grossièrement la situation, on pourrait dire que : Chartres est quasiment certain d’être sauvé et Istres peut être également assez serein. Enfin, Cesson ne doit pas trembler à Créteil, tandis qu’Ivry ne doit pas faire de faux pas.

Pour mieux cerner les différents scénarios possibles, nous avons demandé aux statisticiens de Data7&Match de simuler la fin du championnat pour ces équipes en lutte pour le maintien.

L’idée est simple : réaliser toutes les combinaisons possibles (victoire, nul, défaite) sur les 8 matchs restant impliquant au moins une de ces 5 équipes. D’un point de vue mathématique, cela revient à tester 6561 (3 puissance 8) combinaisons possibles de résultats et, pour chaque simulation, comptabiliser le nombre de points obtenus par chaque équipe.

Il s’agit là uniquement d’une analyse de scénarios possibles et non pas de pronostics. En effet, les résultats des matchs ne sont pas pondérés avec des cotes comme sur les sites de paris par exemple. L’idée est avant tout d’explorer l’ensemble des possibles. Existe-t-il un scénario rocambolesque où Chartres jouerait en Proligue l’année prochaine ? Quelles sont les espoirs d’Ivry ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre.

CAS OU LE 14e ET LE 15e ONT UN NOMBRE DE POINTS DIFFERENTS

Commençons simplement, sur les 6561 scénarios possibles, la très vaste majorité (75%) aboutit à une situation simple, sans égalité de points à la 15e place. En retard sur ses adversaires, Ivry rejoindrait la Proligue dans la majorité des scénarios.

Nombre de scénarios % PROLIGUE
US IVRY HANDBALL 3798 58%
CESSON RENNES METROPOLE HB 885 13%
US CRETEIL HANDBALL 240 4%
ISTRES PROVENCE HANDBALL 3 0%

Comment lire le tableau : Dans 3798 scénarios (soit 58 % des scénarios possibles), Ivry termine 15e du classement et descend en Proligue avec un nombre de points inférieur à celui du 14e. 13 % des scénarios débouchent sur une relégation de Cesson.

CAS OU LE 14e ET LE 15e SONT A EGALITE DE POINTS

Dans 22% des cas, une égalité à l’avant-dernière place du classement obligerait un départage au goal average particulier. Dans ce cas de figure-là, Ivry est une nouvelle fois en ballotage défavorable. Seul espoir dans ce cas-là pour les Val-de-Marnais, une égalité avec Créteil et une victoire de +5 buts lors de la rencontre retour du 12 juin.

Equipes à égalité GA en défaveur de Nombre de scénarios % DESCENTE
CESSON x IVRY IVRY 1119 17%
CRETEIL x IVRY ??? 237 4%
CESSON x CRETEIL CESSON 78 1%
ISTRES x IVRY IVRY 9 0%
ISTRES x CESSON CESSON 6 0%
ISTRES x CRETEIL CRETEIL 3 0%

Comment lire le tableau : 1119 scénarios (17 % de l’ensemble des possibles) débouchent sur une égalité de point entre Cesson et Ivry à la 15e place du classement. Le goal average particulier étant en sa défaveur, Ivry descendrait en Proligue. 237 scénarios verraient une égalité à la 15e place entre Créteil et Ivry. Le club relégué serait alors Ivry s’ils ne font pas mieux qu’une victoire de 5 buts face à Créteil le 12 juin.

CAS D’EGALITE A 3 OU A 4 A LA 15e PLACE

Les cas d’égalité triangulaire (2%) et quadrangulaire (0,1%) sont extrêmement rares. Dans ces cas précis, un classement entre les équipes à égalité détermine quelle équipe sera classée 15ème et rejoindra la Proligue l’an prochain. Nous ne rentrerons pas dans ces détails car ils sont complexes et peu probables d’après les simulations. Il est toutefois intéressant de noter que ce sont les seuls cas de figure où Chartres pourrait être menacé de relégation, en cas d’égalité quadrangulaire à 20 points avec Cesson, Creteil et Ivry (0,11 % des cas possibles). Pour autant, Chartres se maintiendrait quand même grâce à un meilleur goal average particulier.

 

CONCLUSION : ARDU MAIS PAS IMPOSSIBLE POUR IVRY

# Pas d’égalité # Égalité # Triangulaire # Quadrangulaire % Descente
Ivry 3798 1128 15 75%
Cesson 885 6 14%
Créteil 240 3 4%
Istres 3 0,05%
Incertain 315 147 21 7%

Comment lire le tableau : sur les 6561 scénarios possibles, 75 % aboutissent sur la relégation d’Ivry (chiffre de la dernière colonne). 3798 scénarios voient Ivry terminer seul 15e, 1128 débouchent sur une égalité entre Ivry et un autre club, mais avec un goal average défavorable aux Rouge et Noir. 7 % des scénarios (soit 483 cas de figure, sur la dernière ligne), débouchent sur des égalités à 2, 3 ou 4 qui dépendront alors d’un goal average particulier impossible à connaître à l’heure qu’il est.

75 % des scénarios possibles envoient ainsi Ivry en Proligue. Le deuxième club le plus menacé est ensuite Cesson pour qui 14 % des scénarios sont défavorables. Créteil (4 %) et Istres (0,05 %), avec plus de matchs à jouer, semblent nettement moins menacés. Une relégation de Chartres paraît finalement inenvisageable. Enfin, 7 % des scénarios ont une issue encore incertaine à ce jour, dépendant des écarts au score des derniers matchs à jouer.

Rappelons-le, l’espoir n’est pas une notion statistique, le sport est rempli de belles histoires, puisse la fin du championnat nous faire vibrer jusqu’au bout. Bons matchs à tous !

Antoine Piollat, Tristan Paloc & Data7&Match

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. OhHandy - le 4 juin 2021 à 09h14

    analyse intéressante 🙂

  2. jeanloup47 - le 4 juin 2021 à 09h45

    Chambéry est trop inconstant pour accéder à cette 6ième; place que mérite le Fénix avec ''Boule'' l'ancien de la team chambé !! De toute façon cette place n'est qualificative à l'Europe qu'à travers une Wild Card

  3. rkj4 - le 4 juin 2021 à 10h43

    Je reconnais qu'une synthèse comme ça doit représenter pas mal de boulot. Vous allez l'actualiser à la fin du week-end ?
    Ça serait logique, mais je vous avoue que je n'ai pas lu au-delà du premier paragraphe. Ce genre de conjectures m'ennuie bien trop et je préfère attendre dimanche soir pour en savoir un peu plus.
    Mais ceci n'est que mon avis.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).