LMS

Aix fait tomber Cesson, Paris déroule face à Ivry


Après la large victoire de Montpellier face à Dunkerque hier soir (43:28), le Paris Saint-Germain a rejoint les Héraultais en tête du classement grâce à une victoire tout aussi tranquille à Ivry (39:26). Les hommes de Raul Gonzalez se sont détachés grâce à un 8:2 en fin de première période, passé en l’espace d’onze minutes, en profitant de chaque perte de balle ivryenne. La seconde période n’a été qu’une formalité pour les Parisiens, qui en ont profité pour laisser Kamil Syprzak au frais, tandis que Luka Karabatic signait son retour en inscrivant sept buts. Ferran Sole, son coéquipier, a également trouvé à sept reprises le chemin des filets, tout comme l’Ivryen Axel Cochery.

Dans le second match de la soirée, Aix a été la première équipe à faire tomber Cesson dans sa Glaz Arena cette saison (28:25). Les hommes de Thierry Anti ont fait la différence dans les vingt dernières minutes, en passant un 5:0 à leurs adversaires pour creuser un trou définitif. L’entrée en jeu d’Alejandro Romero dans la cage du PAUC a été décisive, le portier cubain réalisant six arrêts pour permettre à son équipe de s’envoler. Pendant ce temps là, les Bretons bafouillaient leur jeu offensif, perdant des ballons et laissant les Aixois s’envoler. Grâce à cette victoire, Aix reste dans le peloton des poursuivants avec quatorze points, aux côtés de Chambéry, Cesson et Nîmes.

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 3 décembre 2022 à 23h42

    Ivry a été ébouriffant pendant un quart d’heure, et puis c'était fini. Alors que Créteil et même Sélestat on tenu bien plus longtemps (à Coubertin), un tel écart d’endurance est stupéfiant, entre une équipe qui joue une fois par semaine et l’autre qui joue deux fois plus, est attendue partout et doit sortir les muscles à chaque rencontre. Il faut vraiment rendre grâce à Paris de faire briller et de sur-motiver ses adversaires : un étranger que ne regarderait que les matchs du Psg aurait l’impression (pas complètement fausse, mais pas complètement vraie non plus) que la Lnh, c’est du solide à tous les niveaux du classement. Les 15 premières minutes d’Ivry ont donc permis de le croire et de faire briller certains de leurs joueurs. Par exemple, je n’avais pas revu Roman Dourthe depuis longtemps et je me souvenais d’un très grand pivot pas difficile à trouver mais pataud à le finition. Ça fait plaisir de voir ses progrès en technique et en rapidité. Par contre, il ne tient pas plus la distance que les autres. J’avais déjà repéré Zapfel en bien il y a 2 saisons, mais Cochery et Jorgensen, c’était joli à voir également : la preuve que pas mal de joueurs jouent leur meilleur match contre le Psg, et pas seulement à Toulouse.

    Côté paris, on a fait reposer les cadres, restés sur le banc où y retournant pour de bon à des moments divers du match. Ce qui n’a pas pas profité à Gibelin. Décidément, ce garçon est intrigant. Prometteur (mais inégal) dans les équipes de France jeune et à Créteil, il reste mystérieusement à côté de la plaque depuis son arrivée dans la capitale : si quelqu’un a un avis éclairé… Est-ce le fait d’avoir lu partout qu’il “remplaçait” Hansen ? Les journalistes écrivent n’importe quoi et ceux qui écrivent sur le handball encore plus (trop de bénévoles et de pigistes, pas assez de spécialistes). On le regarde et on dirait qu'il refuse systématiquement de se mettre en bonne position de tir, trottinant et s’empêtrant systématiquement près des défenses plutôt que de prendre de bonnes courses simples. Par contre, j’aime toujours beaucoup Lauredon : adroit, le geste juste, bonnes prises de balles, un jeune à suivre.

  2. Ymo34 - le 4 décembre 2022 à 18h11

    Je n’ai pas vu ce match là donc merci de ce long com plein de bon sens et de bonnes questions.
    Même sentiment sur Dourthe et surtout Gibelin pour qui la “succession” imaginaire doit être trop lourde à assumer. Il faut laisser du temps à ce garçon. En cette période hyper connectée, comment éviter de lire les commentaires parfois désobligeants, et éviter de sentir une pression trop lourde ? Prandi a connu ça a son niveau. Il a surmonté cela. Souhaitons la même chose à ce jeune joueur.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).