LMS

Chambéry et Dunkerque prennent les devants à l’extérieur

Sur le parquet des deux derniers Istres et Nancy, Chambéry et Dunkerque se sont imposés respectivement sur les scores de 32-25 et 31-27. De très bons résultats dans l’optique de l’Europe et du maintien  pour les deux équipes.

Chambéry se rassure

Après un match nul à Aix et une défaite face à Nîmes, Chambéry renoue avec le succès du côté d’Istres, avant-dernier de la Liquy Moly Starligue.
Le début de match est équilibré entre les deux équipes mais les Savoyards vont connaître un contre-temps. Sur jet de 7 mètres, Benjamin Richert tire dans le visage de Clément Gaudin. Les arbitres sont formels et adressent un carton rouge au joueur de champ (3-4, 7′). Istres résiste pendant un quart d’heure avant que Nikola Portner ferme la baraque. Les locaux encaissent un 4-0 et voient leurs adversaires prendre 5 buts d’avance (7-12, 20′). Les Chambériens conservent ce petit matelas. Henrik Olsson est le dernier buteur de cette première période pour un score de 18-14 en faveur du club savoyard.

Les Istréens tentent un coup en jouant à 7 leurs attaques mais cela ne leur profite pas réellement. Au contraire, les coéquipiers d’Arthur Anquetil jouent bien les coups pour récupérer des ballons et marquer dans le but vide. + 7 après 35 minutes de jeu (15-22, 35′). Les 6èmes du classement ne sont pas inquiétés dans cette seconde période. Ils peuvent aussi compter sur les 13 arrêts de Portner qui fait le travail dans ses cages. L’écart reste identique à 10 minutes du terme (21-28, 50′). Tout comme à la fin du match. Succès 32-25 des Savoyards qui ramènent logiquement les deux points. Cette différence s’est faite au niveau de la réussite au shoot. À peine plus de 52% pour les locaux contre 71% pour Chambéry. Antoine Tissot aura porté son équipe avec un 9/10 au shoot.

Dunkerque fait un grand pas vers le maintien

Troisième victoire sur les 4 derniers matchs pour Dunkerque, qui fait un grand pas vers le maintien. Avec 10 points d’avance sur le premier relégable et 7 matchs restants, cela semble bon pour les Nordistes.
Dans cette rencontre, ils prennent rapidement deux buts d’avance mais Nancy a besoin de points avec sa dernière place, et compte bien en prendre deux. Tiago Rocha donne une longueur d’avance avec sa réalisation sur jet de 7 mètres (5-4, 9′). Nancy est toujours devant à la 14ème minute avant que Samir Bellahcene fasse le show. Après 21 arrêts contre Limoges , il en réalise encore 19 aujourd’hui et dépasse la barre symbolique des 1000 arrêts en championnat. Ses attaquants fructifient ses arrêts. Tom Pelayo permet à son équipe d’avoir un avantage de +4 (8-12, 20′). Les visiteurs s’accrochent à leur avance et mènent 17-12 à la mi-temps.

Les Lorrains reviennent à 3 buts et réalisent une bonne entame de seconde période avec aussi 3 arrêts d’Obrad Ivezic. Mais ils n’arrivent à réellement inquiéter leurs adversaires. Ils encaissent un nouveau 4-0 pour avoir un retard de 7 buts (15-22, 41′). Ils vont toutefois y croire. Les joueurs poussent leurs supporters car le coup semble possible. Les Nordistes vont connaître un bon temps faible avec pertes de balles et manque d’inspiration. Maxime Ogando redonne de l’espoir avec un écart réduit à 3 buts alors qu’il reste 9 minutes (22-25, 51′). Arnaud Calbry, remplaçant de Patrick Cazal positif au COVID, pose un temps-mort bénéfique en faveur de son équipe pour casser la dynamique nancéienne. Cela va fonctionner pour un succès sur le score de 31-27 après une fin de match riche en buts. Nancy aura finalement accumuler trop de retard pour prendre des points malgré des bons retours dans ce match.

Riotte Alexandre

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).