Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS

Créteil coiffe Dunkerque au poteau !

, par Dalibor

Au bout d'un match haletant, Créteil a obtenu sa seconde victoire de la saison en allant s'imposer à Dunkerque (32:31).

Rien ne sert de courir, dit le dicton. Dunkerque l'a un petit peu appris à ses dépens ce soir, en s'inclinant sur le fil face à Créteil. Même si les joueurs de Franck Maurice pourront sans doute avoir quelques regrets. D'abord d'avoir entamé la rencontre tambour battant, en prenant quatre buts d'avance en trois minutes, mais sans plier l'affaire. Avec un Thiago Ponciano en grande forme, Créteil recollait, avant de bénéficier d'un premier coup du sort, avec le carton rouge direct contre Théo Avelange-Demouge, coupable d'avoir envoyé un pénalty dans le visage de Todor Jandric. Au terme d'un premier acte finalement équilibré, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un pied d'égalité, 15:15.

La deuxième mi-temps allait voir les deux équipes prendre le dessus, et sans jamais arriver à finir le travail. Créteil d'abord, grâce à un très bon Djordje Djekic, avant que Dunkerque ne recolle et ne passe devant, avec un Valentin Kieffer en chaleur dans les cages. Mais alors que la rencontre leur tendait les mains, les Nordistes baissaient de rythme. En difficulté en attaque, ils voyaient les Cristoliens recoller. La dernière minute était complètement folle. Ponciano mettait Créteil devant, avant que son portier Jandric ne stoppe la tentative de Tossin. Pelayo pensait bien avoir égalisé sur le gong dans la foulée, mais les arbitres invalidaient son but pour une zone. Laissant les Dunkerquois à leur désarroi et les Cristoliens à leur joie.

Prochain match TV

Montpellier HB

16:00

Dim. 25 Fév.

PSG Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
rkj4
rkj4
1 année il y a

J'ai l'impression que le coach de Créteil a un bon réseau. Ils perd des gars importants à l'intersaison et les remplace très bien. La filière espagnole est toujours une valeur sûre. L'USC y perd en identité locale (le centre de formation fournit toujours une bonne part de l'effectif, mais les joueurs de premier plan se font plus rare), mais y gagne en volume de combativité, je trouve.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x