LMS – J8

20 minutes de folie pour Cesson-Rennes !

Arnaud Tabarand (Cesson-Rennes Metropole HB)

Pourtant mal embarqué face à Limoges offensif et en réussite (10-17 à la mi-temps), Cesson-Rennes a réussi à une jolie remontée hier soir. Les Bretons, emmenés par un Tabarand impassable (12 arrêts à 44 %) ont embrasé la Glaz Arena en revenant au score. Ils finissent par s’imposer 30-27, s’installant à la 4e place du classement après 8 journées de Starligue.

Deux mi-temps, deux ambiances. C’est finalement le résumé que l’on pourrait faire de la rencontre de Starligue hier entre Cesson et Limoges. Le premier acte est clairement en faveur des visiteurs. Limoges, après son succès détonnant face à Nantes, entame la partie parfaitement et a déjà une avance notable après 10 minutes (3-8). En face, Cesson peine des deux côtés du terrain. Offensivement, les Bretons tombent régulièrement sur un Yann Genty inspiré. Dans le secteur défensif, leur force habituelle, les joueurs de Sébastien Leriche sont débordés. Ils rentrent aux vestiaires avec 17 buts encaissés (10-17) et un retard semble-t-il irrémédiable.

Les 10 premières minutes du second acte ne laissent pas nécessairement croire à un retour. Si Cesson est un peu plus solide défensivement, Limoges semble tenir le match et garde son avance intacte (15-22, 41e). Les 20 dernières minutes vont être le théâtre de l’exploit du CRMHB qui va passer un 15-5 aux visiteurs !!

Romaric Guillo (Cesson-Rennes Metropole HB)

La recette est simple sur le papier (comme souvent). La défense bretonne fait grimper le curseur d’agressivité et derrière, Tabarand ferme ses buts. Ce dernier finira à 44 % de réussite (12 arrêts). Les attaques limougeaudes deviennent alors stériles. Elles finissent soit broyées dans un secteur central fortifié par Romaric Guillo, soit détournées par un Tabarand incandescent. Les pertes de balles se multiplient et fournissent des munitions sur jeu rapide aux locaux, qui ne se privent pas pour essayer de revenir à l’image d’Apollinaire qui inscrit 3 contre-attaques.

Limoges coule peu à peu face à la furia cessonnaise. Tout y passe. Les frères Briffe prennent les choses en main en attaque placée, à l’image de Romain qui passe un tir dans le dos. Et l’impensable finit par se produire. A la 52e minute, Théophile Causse égalise (23-23). Entrerrios tente de remettre les siens en selle avant le money time, mais rien n’y fait. Mutique en attaque, Limoges se fait transpercer en défense par Delecroix qui vient parachever le succès des locaux.

Cesson-Rennes s’impose 30-27 et est 4e du championnat. Côté limougeaud, on regrettera sans doute ces 20 minutes de folie alors que le match était maîtrisé. Encore une fois, Cesson a montré à quel point il était difficile de venir conquérir des points à la Glaz Arena.

 

Tristan Paloc

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Arneau - le 6 novembre 2022 à 09h30

    Tabarand, plus de 40% depuis le début de saison et grand acteur de la 4e place actuelle de Cesson !

    A quand en EDF ?

    • OhHandy - le 6 novembre 2022 à 09h42

      Tu es sérieux ou c'est juste pour rigoler ?
      On peut arrêter avec les "a quand en edf" dès qu'un joueur fait quelques très bon match ?
      Tabarand à 35 ans ne va certainement pas commencer une carrière en edf aussi bon soit il 🙂

      • cochon - le 6 novembre 2022 à 09h47

        Bonjour,
        Yann Genty a connu sa 1ère sélection en EDF en 2019 à 37 ans. Il fût champion olympique 2 ans plus tard…
        Cordialement,

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).